Artistes contemporains chinois/ Chinese contemporary artists /国际市场上最知名的中国艺术家

Liu Bolin, Atelier caché, Royal Monceau, Paris

"Zeng Fanzhi. In the Studio", H & W, Hong Kong

Ai Weiwei, Fan Tan, Mucem

Ai Weiwei, "Life cycle", Marciano Art Foundation, LA

Ai Weiwei, marble, UTA Space

Ai Weiwei, Law of the Journey, Sao Paulo

Cao Fei, Prison Architect, film

He Sen, Primae Noctis Art Gallery, Lugano

In 2015, after five years of leadership on the global art market, China left its place to the United States. According to the 2018 Artprice report on the worldwide contemporary art market, United States is still leader on the market. London, New York, Beijing and Hong Kong account for 82% of total worldwide sales of contemporary art. Hong Kong appears to have the best perspectives, thanks to its geographical position and its much more advantageous legislative framework. Actually it is an extraordinary gateway to a huge continent, a bridge between Asia and the West. The share of the global contemporary art market generated by Greater China including Hong Kong and Taiwan accounted for 26% with a turnover total of $480 million in 2017-2018.
A painting by Zao Wou-Ki, entitled « 04.01.79 » (1979) reached HK$69.8m ($8.9m) at Phillip’s Hong Kong, at the 20th century and contemporary art and design evening sale, on May 27, 2018. The auction house also got remarkable results for the Chinese artists Zhang Xiaogang and Fang Lijun. Six Chinese auction houses were in world’s top 10 auction houses for contemporary art, according to Artprice. The leading Chinese auction operator is now China Guardian, followed by its rival Poly Auction.
  
Mainland China sales increased by 15% to $298 million in 2017-2018. Chen Yifei was the best performing Chinese artist with a turnover of $47 million, followed by Zhang Xiaogang ($22.5 million) et Zeng Fanzhi ($20.3 million). Hyper-realist painting is currently very popular in China, with Chen Yifei (5th in Artprice’s global ranking of 500 contemporary artists by auction revenue in 2017-2018) but also Wang Yidong or Yang Feiyun. 

Lat year, Chinese artist Cui Ruzhuo - best known for his ink paintings - ranked first of Chinese artists in the Hurun Art List 2017 dedicated to the domestic Chinese art market. Sales of ink paintings accounted for half of total sales and oil paintings 47%. Four female artists  appeared in the Top 100 artists with Chen Peiqiu (95), in 23rd place, with sales of $ 5.4 million, followed by Xu Lele, 67th, Lou Zhenggang, 82nd and Yan Ping, 97th. Ai Weiwei entered the list for the first time in 2017 with sales of $ 2.25 million.
"The Chinese state has a million contemporary artists who live only from their works. Their number, quality, acute sense of criticism make that they are winning the market", stated Thierry Ehrmann, president of Artprice, to AFP agency in October 2018.

Chinese contemporary art reflects the current situation of China with its paradoxes, between economic growth and inequality. Contemporary art is thus a double mirror: on one hand it reflects the inner, cultural and political China, and on the other hand it gives a new image of the country in the world, supported by its artistic creation and boom of its art sales in recent years.

ARTISTES CHINOIS LES PLUS RECONNUS SUR LE MARCHE INTERNATIONAL
 MOST RENOWNED CHINESE ARTISTS ON THE WORLD MARKET

 

AI WEIWEI 艾未未

AI WEIWEI, né en 1957, est un des artistes majeurs de la scène artistique indépendante chinoise, à la fois sculpteur, performer, photographe, architecte, commissaire d'exposition, réalisateur et blogueur. C’est un artiste et un critique social, avec une œuvre prolifique, iconoclaste et provocatrice. Il aborde de front la question des conditions sociales en Chine et dans d’autres pays en livrant son témoignage sur les bouleversements dans son pays. Il est un des 303 intellectuels chinois signataires du manifeste, la "Charte 08", le 10 Décembre 2008.
En Février 2011, son œuvre, une pile de 100g de Sunflower Seeds (graines de tournesol) s’est vendue pour 559 394 $ chez Sotheby’s à Londres. Le 9 Mai 2012, un lot de Sunflower Seeds était acheté pour 650 000 $ chez Sotheby’s New York. En Février 2015, ses sculptures en bronze représentant les têtes du zodiac, ont été vendues par la société Phillips de Londres environ 4,4 millions $.
Avec des revenus cumulés de 6,9
 millions $ (28 lots), il se classait au 31ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2016/2017. Il se classait au 61ème rang du classement Artprice en 2018 avec des ventes de 3,7 millions $.
http://aiweiwei.com/ 


BIOGRAPHIE/OEUVRE

Actualité

Du 20 Juin au 12 Novembre 2018, le Mucem (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) de Marseille présente l'exposition : Ai Weiwei Fan-Tan. Les créations de l'artiste sont mises en parallèle avec des objets des collections du Mucem.
Ai Weiwei a trois expositions en Californie, à Los Angeles :
La Marciano Art Foundation, LA, présente « Life Cycle », du 28 septembre 2018 au 3 mars 2019. Cette exposition est la première grande exposition institutionnelle d'Ai Weiwei à Los Angeles. Elle inclut sa nouvelle oeuvre Life Cycle (2018), une réponse sculpturale à la crise mondiale des réfugiés. 
Le marchand Jeffrey Deitch a ouvert sa galerie de Los Angeles avec une exposition de Ai Wewei, intitulée “Zodiac”, des oeuvres nouvelles et anciennes de l’artiste, visible du 28 Septembre 2018 au 5 Janvier 2019.

L’UTA artist space, conçu par Ai Weiwei a ouvert à Beverley Hills, en Juillet 2018. L’artiste y expose actuellement “Cao / Humanity”, depuis le 4 Octobre jusqu'au 1er Décembre 2018​. L'exposition est un puissant aperçu de l’étendue et de la profondeur des travaux d'Ai Weiwei au fil des années. Au centre de l'exposition : une sculpture Cao (2014) composée de 727 touffes d'herbe, sculptées dans du marbre.
Depuis le 20 Octobre 2018, une très grande exposition du travail d'Ai Weiwei "Raiz Weiwei" est présentée sur quatre étages à l'Espace Oca (conçu par l'architecte Niemeyer) à Sao Paulo, au Brésil. C'est la plus grande exposition de la carrière d'Ai Weiwei, avec 70 oeuvres présentées.

Expositions
Depuis le début de sa carrière, Ai Weiwei a eu de très nombreuses expositions personnelles, il a participé à plus de 150 expositions collectives, notamment aux États-Unis, en Belgique, en Italie, en Allemagne, en France, en Espagne, en Australie, en Chine, en Corée et au Japon
.   
expositions passées/ past exhibitions

Ai Weiwei, Descending Light, 2007

Ai Weiwei, colored vases, industrial painting, 2007-2010

Ai Weiwei, Straight, foreground names of the student earthquake victims, 2008-2011

Ai Weiwei, Surveillance camera, marble, 2010

Ai Weiwei, Circles of animals, bronze, 2010

Ai Weiwei, Forge, iron wire, 2012

Ai Weiwei, River Crab, ceramics, 2012

Ai Weiwei, stools, installation, Venice, 2013

Ai Weiwei, installation set for sculpture in the city of london, 2015

Ai Weiwei, spouts installation, antique spouts from Song to Qing Dynasties, detail, 2015

Ai Weiwei, Dragon lanterns & tables,antique dragon lamp with bamboo, structure, lanterns,wooden tables, 2015, Tang Contemporary Art

Ai Weiwei, With Passport, Bon Marché, Chinese paper January 2016

Ai Weiwei, Forever bicycles, 2017, Photo Gian Paolo Minelli. Image courtesy Fundación Proa

Ai Weiwei, Law of the Journey, rubber boats, refugees, 2017

Ai Weiwei, stacked porcelain vases as a pillar, 2017, photo Ai Weiwei studio

Ai Weiwei Fan Tan, Mucem, Marseille, 2018 photo François Deladerrière

Ai Weiwei, Life cycle, bamboo, silk, Marciano Art Foundation LA, Usa, 2018

Ai Weiwei, Life cycle (detail), bamboo, silk, Marciano Art Foundation LA, Usa, 2018

Ai Weiwei

BAI MING 白明

BAI MING, né en 1965, est un des céramistes contemporains les plus reconnus en Chine. Il est aussi peintre, écrivain et professeur. « Parfois, quand je n’arrive pas à exprimer quelque chose par la peinture, je me tourne vers la sculpture », explique Bai Ming. L’artiste est un plasticien complet : il travaille aussi bien la forme des objets que les techniques comme les encres et les peintures pour redynamiser cet art ancien qu’est la céramique chinoise. Le Musée Cernuschi à Paris l’a mis à l’honneur en lui organisant avec succès, une exposition personnelle en 2014. Il a par ailleurs été reçu en résidence au Kansas City International Residency at the Artists Coalition (USA) en Juillet 2013. Son oeuvre ‘Life Goes On-New Plum Vase’ s'est vendue à “Hosane Spring Auction 2012 Contemporary Art’ pour 44 805. $
http://www.baimingart.com/en/chubanwu/

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
La dernière exposition personnelle de Bai Ming a eu lieu début 2017 au Beijing's Minsheng Art Museum où il exposait des douzaines de porcelaines, peintures et installations, produit de ses dizaines d'années de recherche sur l'art de la porcelaine. Parmi ses autres expositions personnelles, citons : en 2016 Kansas City Artists Coalition, Etats-Unis ; en 2015 Centre d'art de Korea Electric, Séoul, Corée ; en 2014,  exposition «Bai Ming» au Musée Cernuschi, Paris , exposition Bai Ming à la galerie Fun Art Space (district 798), en  à Pékin; en Octobre 2013, exposition intitulée "L'encre et l'eau" au Centre culturel de Chine à Paris, 'Séeénité, nuit et réflexion Musée de Canton, Chine ; en 2010, Nuages et brumes blanches', galerie Xuexue, Taiwan ; « Transformation and Manufacturing—the Abstract Road for Bai Ming », Jindu Art Gallery à Pékin.
Pour les 20 ans de l’installation des vitraux dans l'église de Salagon (Alpes de Haute Provence), en France, en 2018, Bai Ming faisait jouer sa céramique avec la lumière rouge d’Aurélie Nemours.

L’artiste a aussi été exposé dans plusieurs galeries et musées comme au Torrance Art Museum (Etats-Unis) en 2013. Toutefois Il reste pour l'instant peu connu à l'international bien qu'il participe à des expositions collectives depuis 1993, en Asie et à l'étranger. Citons parmi celles-ci : en 2016 'Cent ans de stèles', galerie Françoise Livinec, Paris ; 2014 'New ink of China'  Musée de Jinling, Nankin, Chine, ChiFra Sino-French Exhibition of Art au National Art Museum of China à Pékin, qui rassemblait environ 200 oeuvres de 40 grands artistes contemporains de Chine et de France ; 2013 'Art Beijing', Beijing, 'Elsewhere is here', Futuroscope France ; en 2012 US NCECA Exhibition Florida, Etats-Unis.

Bai Ming, ceramic, 1995

Bai Ming, Series Heart Sutra of Mountains·Sea Understand Black, acrylic on canvas, 2006

Bai Ming, Series Heart Sutra of Mountains·Sea Understand Black, acrylic on canvas, 2007

Bai Ming, Song of the wind in the reeds, porcelain vase, cobalt blue, 2010

Bai Ming, Three works, porcelain

Bai Ming, Between ceramics and stone, 2012 Porcelain © George Bouret

Bai Ming, porcelain, 2013

Bai Ming, metaphor mindfullness, mystery, philosophy, Guandong Art Museum, porcelain, 2013

Bai Ming, Charity of Blue Mountain, porcelain, 2016 © George Bouret

Bai Ming

BU HUA 卜桦

BU HUA, née en 1973, est une jeune artiste chinoise contemporaine qui relève du mouvement pop culture, très ancrée dans son époque. Son travail montre un monde fantastique sur base de culture chinoise. Elle réalise tout à la fois des peintures à l’huile, des illustrations, des bandes dessinées, des peintures digitales, des animations. Elle est en train de prendre vraiment sa place dans le cercle des jeunes artistes chinois, avec son utilisation de logiciels Flash qui est son principal moyen d’expression et ses dessins numérisés.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Actualité

Depuis Avril 2018, une grande peinture murale de Bu Hua est exposée au Fukuoka Asian Art Museum, Japon, intitulée "The Best Has Already Come » (2018)​
Expositions
Bu Hua qui dessinait comme une professionnelle quand elle avait 10 ans, a eu sa première exposition personnelle à 16 ans. Parmi ses expositions récentes, citons : en 2016 'The best has already come', Line gallery, Beijing ; en 2015, 'Sami à Pékin', A2Z Art Gallery, Paris ; en 2014  ‘A.D.3012’ , Mouart Space, Beijing 798, Pékin, ‘My one hundred Million times waiting for you’, Joy Art Space, Beijing 798 ; en 2012  ‘Buhua’, 27 Gallery, Hong Kong ; en 2011  ‘Buhua’, Fang Gallery, Indonésie ; en 2010  ‘Buhua’, Project Fulfill Art Space, Taipei, Taiwan, ‘Buhua’, Eastation Gallery, Pékin, ‘Buhua’, buyi Gallery, Hong Kong, ‘Buhua, front line contemporary Gallery, Shanghai ;  en 2009  ‘Beauty’, Nihaoart Gallery, Xiamen, Chine, ‘Meeting again without Panic’, Digital art China, Pékin ; en 2008  ‘Man-made Fairyland’, Sipek Gallery, Shanghai, Chine, Buhua’, Yi Dong Gallery, Shanghai.
expositions passées/past exhibitions

Bu Hua, Beijing Babe Loves Freedom No. 2, giclee print, 2008

Bu Hua, Savage Growth, Flah Digital animation, 2008

Bu Hua, Vowing not to Attain Buddhahood until all are salvaged from Hell No 3, giclee print, 2008, image courtesy the artist

Bu Hua, Water is Deep Here in Beijing V, LED Light Box, 2010

Bu Hua, The water is deep here in Beijing, C Print, 2010

Bu Hua, The water is deep here in Beijing, C Print, 2010

Bu Hua 2012 I, Digital drawing C Print, 2011

Bu Hua, My One Hundred Million Times Waiting for You in this World X, Digital print on paper; 2012

Bu Hua, Heart of Light 1, acrylic on canvas, 2015

Bu Hua, The Best has already come, acrylic on canvas, 2016

Bu Hua, Fukuoka Asian Art Museum, 2018

Bu Hua

CAI GUO-QIANG 蔡国强

CAI GUO-QIANG, né en 1957, est un artiste plasticien chinois, devenu maître en matière d’événements pyrotechniques.
C'est une figure majeure de la scène artistique internationale. "Homeland," un tableau en huit panneaux aux teintes ocre évoquant une peinture rupestre et figurant sa ville natale, Quanzhou, a été vendu en Septembre 2013 chez Christie's à Shanghai pour 2,45 millions$ (15 millions de yuans). Un ensemble de 14 dessins de l’artiste utilisant de la poudre explosive pour l’Asia-Pacific Economic Cooperation est devenu l’œuvre d’art contemporain la plus chère vendue aux enchères en Asie, à 9,5 millions $, en 2007. Avec des ventes annuelles cumulées de 951 466 $, il se situait au 173ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2015/2016.
http://www.caiguoqiang.com/ 

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Actualité
 “Cosmos” project, October 2018
"The Cosmos project will manifest in three places in the world: The first stop will be linked with the emotions and feelings of the past, the second stop will relay our feelings today, and the third stop will be about the future", announced Cai Cuo-Qiang.
“I have been thinking about how to present the universe through art, how it would be different than doing it through science. As I get deeper into my study, I feel I need to go back to the very beginning of everything, so that I may present my concept through the fairy tales and fables: from the cosmos to Einstein, all the way to our future explorations, explains Cai Guo-Qiang.

Expositions/Exhibitions
Du 13 Septembre au 12 Novembre 2017, le Pushkin State Museum of Fine Arts à Moscou présentait la première exposition personnelle de Cai Guo-Qiang en Russie. L’exposition intitulée « Cai Guo-Qiang: October » était une réflexion autour du 100e anniversaire de la Révolution russe. A Moscou, l’artiste devait aussi créer deux peintures à la poudre à canon de 20 mètres de long et une calligraphie sur soie, le tout avec la participation de résidents locaux. En 2017-2018, l'’artiste présentait "The Spirit of Painting", au Prado Museum, en Espagne.
expositions passées/ past exhibitions

Cai Guo-Qiang, dream, mixed media, 2008, photo tatsumi masatoshi, Cai-studio

Cai Guo-Qiang, fallen blossoms, gunpowder explosion, philadelphia museum, 2010

Cai Guo-Qiang, Ninety Nine Horses Saraab, installation, gunpowder drawings, 2011, Arab Museum of Modern Art, Photo by Lin Yi, Cai Studio

Cai Guo-Qiang, mystery circle LA (Usa), 2012

Cai Guo-Qiang, gunpowder drawings New York, 2012

Cai Guo-Qiang, Homeland, gunpowder drawings, 2013

Cai Guo-Qiang, Elegy Explosion Event The Ninth Wave at Huangpu-river front Power Station of Art, Shanghai, 2014

Cai Guo-Qiang, No. 1 (left) and Impromptu No. 2 (right), gunpowder on canvas, 2014

Cai Guo-Qiang, gunpowder, 2014

Cai Guo-Qiang, Sky Ladder, 2014, Photo Courtesy of Sky Ladder The Art of Cai Guo-Qiang Netflix

Cai Guo-Qiang, Fabricated animals for the Ninth wave exhibition in Shanghai, 2014

Cai Guo-Qiang, Fireflies, Philadelphia 2017

Cai Guo-Qiang, El Prado Museum? 2017

Cai Guo-Qiang

CAO FEI

CAO FEI compte parmi les artistes chinois contemporains de sa génération les plus reconnus à l’international. Elle a été nommée “Best Artist” (2016) par les Chinese Contemporary Art Awards. Inspirée par le cinéma, la publicité, les mangas, le théâtre, Cao Fei réalise des installations vidéo et multimédia explorant les relations entre le monde réel, une forme d’utopie collective et les aspirations personnelles d'une jeune génération chinoise. 
http://www.caofei.com/
Actualité
Une exposition personnelle consacrée à l’artiste : « Cao Fei : a Hollow in a World Too Full », est présentée à l'UCCA, Tai Kwun Contemporary, Hong Kong, du 8 Septembre au 9 Décembre 2018.

L’artiste
Cao Fei est née en 1978 à Guangzhou, dans la province du Guangdong. Elle a obtenu son BFA à la Guangzhou Academy of Fine Arts (2001). Elle vit et travaille à Pékin.

Son œuvre

Cao Fei est parmi les jeunes artistes les plus innovants qui ont émergé en Chine ces dernières années. Elle mélange commentaire social, esthétique pop, références au surréalisme et réfléchit aux changements rapides et chaotiques qui se produisent dans la société chinoise. Elle crée des projets multimédias qui explorent les expériences de jeunes chinois très occupés à développer des stratégies pour surmonter et échapper aux réalités d'une société en mutation rapide. Selon le directeur du MoMa PS1, Klaus Biesenbach, « Cao Fei visualise la tension dont une personne de sa génération peut être victime quotidiennement en Chine ».

Cao Fei s'est immergée dans les courants de la pop mondiale – Cantonese pop, Japanese anime et hip-hop américain. Dans COSPlayers (2004), une œuvre composée de videos et de photographies, l'artiste s’est intégrée aux communautés chinoises du cosplay, groupe de jeunes qui se rassemblent pour se déguiser en personnages de dessins animés japonais imaginaires. Dans RMB City (2007), une extension naturelle de COSPlayers, l’artiste a travaillé sur un avatar nommé ‘China Tracy’, passant plusieurs années à développer une ville sur Second Life, une plateforme de jeu virtuelle. Le résultat est un espace en Technicolor avec des icônes architecturales flottantes et des centres commerciaux aériens ornés de statues de Mao. ‘RMB City' a été montré en 2007 à la 10ème Biennale d’Istanbul et au Deutsche Guggenheim en 2010. Dans sa vidéo Whose Utopia? (2006) – réalisée lors d'un séjour de l’artiste dans une usine d’éclairage à Foshan - les ouvriers d'une usine jouent leurs propres fantasmes : danser ou jouer du rock ou être maître de tai chi, dans leur propre environnement industriel. Dans toutes ses œuvres, en fusionnant les versions extrêmes du quotidien et du fantastique, l'artiste arrive à souligner de manière vivante les mondes intérieur et extérieur de citoyens numériques évoluant dans des mutations très poussées.

«Haze and Fog» (2013), est un film sur l'apocalypse qui se déroule dans les vastes ensembles de logements de la ville de Beijing actuellement, avec sa pollution et ses foules. Haze and Fog (2013) a obtenu la troisième place pour la Piedra de Sal Award par la 13ème International Cuenca Biennial. L'année suivante, Cao Fei crée «La Town»(2014), un stop-action film utilisant des figurines miniatures et des modèles architecturaux, qui dépeint une société au bord de la destruction. Son film était montré au Pavillon de l’Arsenal à la 56ème Biennale de Venise.
Pour son film de fiction et son installation multimédia Asia One (2018), commandée par le musée Guggenheim, Cao Fei a visité certaines des installations industrielles les plus avancées de Chine, dont le premier centre de tri entièrement automatisé dans le monde, à Kunshan, dans la province du Jiangsu. Pour ce projet, une vision hyperréaliste du futur proche, elle a centré sa vision du présent vers le futur en examinant l’effet de la technologie sur les relations humaines.

Du 8 septembre au 9 décembre 2018, l’Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) présente la première exposition personnelle institutionnelle de Cao Fei en Chine, au Tai Kwun Contemporary à Hong Kong. L’exposition rassemble une sélection de travaux réalisés par l’artiste ces dix dernières années ainsi qu’un nouveau film « Prison Architect » commandé pour l’occasion : le film est  basé sur deux personnages - un détenu de la prison de Victoria, qui fait partie intégrante de Tai Kwun et un architecte chargé de convertir cette prison en galerie.
Expositions
Cao Fei a déjà eu plusieurs expositions personnelles : 2018 « Cao Fei in a World Too Full », Ullens Center for Contemporary Art (UCCA), Tai Kwun Contemporary, HK
Expositions passées, past exhibitions

Cao Fei, A mirage, Cosplayers, video, 2004

Cao Fei, cosplay golden fighters despair, Cosplayers, video, 2004

Cao Fei, Whose Utopia, color video with sound, 2006

Cao Fei, My Future is Not a Dream 02, Digital c-print, 2006

Cao Fei, RMB City, A Second Life City Planning, color video, with sound, 2007, Guggenheim museum NY

Cao Fei, RMB City, A Second Life City Planning, color video, 2007

Cao Fei, Haze and Fog, film, 2013

Cao Fei, Haze and Fog, video, 2013 University of Salford, photo Pete Carr

Cao Fei, “La Town White Street', film, 2013, Vitamin Creative Space

Cao Fei, La Town, film, screen shot, 2014

Cao Fei, Asia One color video and multimedia installation, 2018 Guggenheim Museum NY

Cao Fei, from Prison Architect, Film, UCCA, 2018

Cao Fei, from Prison Architect, Film, UCCA, 2018

Cao Fei (photo Ge Ning Fondation Louis Vuitton)

CHEN YIFEI 陈逸飞

CHEN YIFEI est un peintre chinois contemporain qui compte parmi les artistes chinois les plus renommés, père de l’école réaliste chinoise. Il a aussi été réalisateur de films.
Chen Yifei était un des peintres leaders de la révolution culturelle. Il devint célèbre pour ses grands portraits de Mao. Son tableau "Eloge du Fleuve jaune" s’est vendu 4,2 millions d’euros en Mai 2007 à Pékin. En 2011, sa peinture « Upland Wind » de sa Série « Tibet » s’est vendue à 81,6 millions yuan, battant des records et plaçant l’œuvre au niveau des prix les plus élevés des peintures chinoises. Fin 2017, sa peinture « Warm spring in the jade pavilion (1993), déjà vendue 3 fois aux enchères, a pris une valeur considérable, passant de 215.000$ en 1993, 1,4m$ en 2006 à 22,6 m$ en 2017. Avec des ventes cumulées de 47,2 millions $, Chen Yifei se situait au 5ème rang/500 du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018 : il était ainsi l’artiste chinois le plus performant aux enchères.
L'artiste
Chen Yifei est né en 1946 à Ningbo dans la province du Zhejiang. Il était diplômé de la Shanghai High School for Art (1964) et de la Shanghai Training School of Art (1965). Il devint en 1970 l’artiste principal de l’Institut de peinture de Shanghai. En 1980, Chen Yifei  devint un des premiers artistes de la République populaire de Chine autorisé à étudier aux Etats-Unis où il résidera de 1980 à 1990. Il est ensuite reparti en Chine et s’est installé à Shanghai. Il est mort prématurément en 2005, à 59 ans.
Son oeuvre
Après la révolution culturelle, Chen Yifei fut le précurseur d’un nouvel âge dans l’esthétique chinoise, montrant un nouveau sens de la modernité et du style de vie dans ses peintures aussi bien que dans la mode, le cinéma et le design. Il abandonnera la glorification du Parti pour mélanger technique réaliste et romantique dans un style de peinture appelé « réalisme romantique », comme par exemple le portrait de ces femmes en habits traditionnels quelque peu mélancoliques.
A partir de 1990, il peint des paysages impressionnistes du Tibet et de sa province natale le Zhejiang. Il a ainsi mis en valeur les régions au sud du Yangstsé, « le bourg d’eau » dans le Zheijang. L’une de ses œuvres « Double bridge » (de la petite ville de Zhouzhuang) a été offerte à Deng Xiaoping par une compagnie pétrolière américaine. Chen Yifei a aussi peint Venise où il a séjourné en 1990.
Chen Yifei était aussi créateur de mode, il vendait des vêtements et des meubles d’intérieur hauts de gamme. Il a par ailleurs commencé une carrière de producteur de film en 1993 avec un film autobiographique intitulé "Old Dream at Sea: Personal Recollections on Chen Yifei. "Son premier long métrage : "A date at dusk" a été présenté au Festival de Cannes et en 2005, alors qu’il travaillait sur la scénario d’un film « Barber », Chen Yifei est tombé malade et est soudain décédé.
Critiqué sur l’aspect commercial de son travail, Chen Yifei répondait : "I love paintings, clothing and films because they are all beautiful things".

Expositions
Chen Yifei a eu une première exposition personnelle aux Etats-Unis, au New England Center for Contemporary Art en 1980, puis en 1981, 1982,1983. En 1983, juste avant qu’il n’obtienne son diplôme du Hunter College aux Etats-Unis, son exposition personnelle à la Hammer Galleries était un grand succès, attirant dès lors les acheteurs occidentaux. Elle sera suivie par quatre autres expositions toujours à la Hammer Galleries à New York, en 1986, 1988,1990.
En 1994, Chen Yifei a commencé un amical partenariat avec Gilbert Lloyd de la Marlborough Fine Art Gallery à Londres et ce jusqu’à sa mort.
Il a exposé « Paintings of Tibet », au  Pavillon de la République de Chine, XLVII, à la Biennale de Venise en 1997. La France lui a consacré une exposition au Musée Granet d’Aix en Provence en 1998. Plus récemment, en 2006, l'artiste était exposé au Museum of Contemporary Art Shanghai (MOCA Shanghai) et au Summer Exhibition, Marlborough Fine Art Ltd.à Londres. En 2009, une exposition lui était à nouveau consacrée au Marlborough Fine Art (London) : "Chen Yifei Paintings and Works on Paper". En 2010, le Shanghai Art Museum présentait "Chen Yifei Art Exhibition". En 2014, le Long Museum (Pudong), Shanghai, présentait "The Long Museum Case Studies - Rhyme of Vision: Chen Yifei".

Chen Yifei, red flag, poster, 1972

Chen Yifei, Ode to the Yellow River, oil on canvas,1972

Chen Yifei, Suzhou, oil on canvas, 1983

Chen Yifei, scenery of venice, oil on canvas, 1990

Chen Yifei, White cathedral, Venice, oil on canvas

Chen Yifei, Warm spring in the jade pavillion, oil on canvas, 1993

Chen Yifei, The Old Dreams of Shanghai no. 1, The Golden Age, oil on canvas, 1993

Chen Yifei, Upland Wind, Tibet Series, oil on canvas, 1994

Chen Yifei, Reclining woman with fan, oil on canvas, 1996

Chen Yifei, Mother and Tibetan Children, charcoal on paper, 1997

Chen Yifei, Beauties on promenade, oil on canvas, 1997

Chen Yifei, Six Beauties, oil on canvas, 1998

Chen Yifei, Pondering, oil on canvas, 2001

Chen Yifei, Tibetan girl, oil on canvas, 2003

Chen Yifei

CUI RUZHUO

CUI RUZHUO, né en 1944, est peintre chinois réputé dans son pays pour ses peintures à l’encre. L’artiste réalise des créations contemporaines tout en renouvelant la grande tradition chinoise. Cui Ruzhuo, peu connu en Occident jusque récemment, se classait en tête du classement Hurun 2014, pour la première fois, avec un chiffre d'affaires total de 77 m $. Il était de nouveau en tête du classement Hurun 2016 et 2017 avec des ventes de 120 m $ et 117 m $. Il est l’artiste chinois de sa génération qui vend le plus actuellement. Le 3 Avril 2016, Poly Auction Hong Kong vendait pour 36,6 millions $ une œuvre de Cui Ruzhuo intitulée "The Grand Snowing Mountains" (2013). En 2017 à nouveau, l'artiste a vendu une œuvre 'Twelve Screens of Finger Ink Landscape" qui a atteint 35,7 millions $ (241m RMB) lors d'une vente aux enchères Poly China HK. 

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Parmi les expositions personnelles récentes de Cui Ruzhuo, citons : en 2018 "Glossiness of Uncarved Jade", Liu Haisu Art Museum, Shanghai ; en Octobre 2016 'Cui Ruzhuo: Glossiness of Uncarved Jade' à Moscou et à Saint Petesbourg en Septembre 2016. Une grande exposition 'Cui Ruzhuo's 'finger-ink' show' était présentée au Palace Museum à Pékin de Mars à Juin 2016. Durant l'été 2014, plus de 200 oeuvres de l'artiste étaient exposées au National Museum of China à Pékin, permettant de mieux faire connaître ce qu'on appelle le "finger painting". '
The Glossiness of Uncarved Jade - Solo Exhibition of Cui Ruzhuo [III]', présentée par Lotus Arts Group, en association avec Poly Auction, était organisée au Hong Kong Arts Centre en Août 2014.
Les œuvres de Cui Ruzhuo font partie de la collection de nombreux musées, universités et collectionneurs privés ; ses collections s’arrachent à Hong Kong. De nombreuses œuvres de l’artiste ont obtenu des prix dans les expositions internationales. 

Cui Ruzhuo, Landscapes of four pieces, ink and colour on paper, 2005

Cui Ruzhuo, Finger painting of landscape, ink on paper, 2008

Cui Ruzhuo, Finger painting of landscape, ink and colour on paper, 2008

Cui Ruzhuo,Ssnowing, ink 2008

Cui Ruzhuo, Scholar under the bamboo Scroll, ink and colour on paper 2010

Cui Ruzhuo, sounds of spring, ink and colour on paper, 2010

Cui Ruzhuo, It is Not Hot in June, I Can Only Hear Rain’s Song, ink on paper, 2010 courtesy of the artist

Cui Ruzhuo, Boating in Spring, scroll, ink and colour on paper, 2011

Cui Ruzhuo, flowers by the river, ink and colour on paper, 2012

Cui Ruzhuo, The Grand Snowing Mountainous Jiangnan Landscape, ink and colour on paper, 2013

Cui Ruzhuo, rain in the spring, mounted, ink and color on paper, 2013

Cui Ruzhuo,Twelve screens of Finger Ink Landscape, Ink and Colour on Paper, 2017

Cui Ruzhuo

FANG LIJUN 方力钧

FANG LIJUN, né en 1963, est un peintre et graveur qui appartient à la jeune génération de l'avant-garde contemporaine chinoise. Il est aussi un des initiateurs du mouvement pictural chinois « le réalisme cynique », qui s'est développé après les évènements tragiques du 4 juin 1989, place Tienanmen. Il est considéré comme une des figures les plus importantes dans l’art contemporain chinois. Début Octobre 2014, sa « Series 2 N°4 » s’est vendue chez Sotheby’s pour 59,48 millions HKD (7,63 millions $) à Hong Kong, son record mondial et le double de son estimation. Avec des ventes cumulées de 2,4 millions $, il se situait au 93ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art contemporain dans le monde en 2018.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
La première exposition personnelle de Fang Lijun "Human Images in an Uncertain Age", a été accueillie à Tokyo en 1996 par la Japan Foundation Asia Center, faisant de lui le premier artiste chinois contemporain à obtenir une exposition personnelle à l’étranger.
Parmi les expositions personnelles les plus récentes de l'artiste, citons : en 2017 
Fang Lijun: This All Too Human World, Hanart TZ Gallery, Hong Kong"Art History Of Fang Lijun", Beijing Minsheng Contemporary Art Museum ; en 2016-2017 "Resensing- The work of Fang Lijun", Hubei Museum of Art, China, "Fang Lijun Espaces interdits", Musée Mariana, Genève ; en 2016 Alternative Survival: Research Exhibition of Fang Lijun’s Manuscripts, United Art Museum, Wuhan, China ; en 2014 Great success - Fang Lijun, Yibo Gallery, Shanghai, The New Body of Work by Mr. Fang Lijun 1963, Art & Public Gallery, Geneva, Switzerland ; en 2013 'Fang Lijun 2013', Springs Center of Art, Beijing, Hanart TZ Gallery, Hong Kong, Fang Lijun Document into University, Jingdezhen Ceramic Institute, Jingdezhen, China ; en 2012 'Fang Lijun- Documenta', MOCA, Singapour, 'Fang Lijun, The precipices over the clouds', GAM, Turin, Italie ; en 2011 "From symbols to analysis", Xi'an museum, Chine, "Accidental myth", Chongqing museum, 'From Symbol to Analysis', Xi'an Art Museum, Xi'an, China ; en 2010 "Fang Lijun", Today Art Museum, Beijing, en 2009 "Fang Lijun, sea and sky", Kunsthalle Bielefeld, Allemagne
Il a aussi participé à de nombreuses expositions collectives depuis 1983 dont la China - Facing Reality exhibition qui a eu lieu au MUMOK (Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig), à Vienne, en 2007, ou encore dans le cadre de l’exposition “Beijing- Havana: New Contemporary Chinese Art Revolution,” au Musée National des Beaux Arts de Cuba, à la Havane, en 2009-2010,  'Future pass', Venise, Wereldmuseum Rotterdam, en 2011 ; 'Latitude/Attitude 20th anniversary exhibition, Schoeni Art Gallery, Hong Kong, Today Art Museum, Taiwan Museum of Fine arts en 2012. Il a participé récemment, en Juillet-Août 2015, à une exposition collective 'Tempo', à Monaco.
Fang Lujun était présent à la 55ème Biennale de Venise en 2013 : Fang Lijun: A Cautionary Vision, Palazzo Marcello, Venice, Italy.

Il faisait partie des peintres exposés dans le cadre de l'exposition intitulée "Alors la Chine?" au Centre Pompidou en 2003.
Fang Lijun faisait partie des artistes sélectionnés pour l'exposition 'Art and China' after 1989, Theater of the World', au Guggenheim Museum de New York (Oct 6, 2017 - Jan 7, 2018).

Fang Lijun, N°1, acrylic on canvas,1983

Fang Lijun, Series 1, No. 3, oil on linen,1990-1991

Fang Lijun, Series 2, N°4, oil on canvas, 1992

Fang Lijun, print, 1999

Fang Lijun, N°3, oil on canvas, 1996

Fang Lijun, 2002.1.1, oil on canvas

Fang Lijun, Untitled, screenprint on paper, 2005

Fang Lijun, Untitled, oil on canvas, 2007

Fang Lijun, Downed person, oil on canvas, 2009

Fang Lijun, 2012-2013, oil on canvas

Fang Lijun, Bricks Ceramics, Espaces interdits, Musée Mariana, France, 2016

Fang Lijun, Untitled, woodcut, 2016

Fang Lijun, Autumn 2016, oil on canvas, 2016, Hanart TZ Gallery

Fang Lijun, 2014-2017, oil on canvas

Fang Lijun, autoportrait

HE SEN

HE SEN est un peintre chinois contemporain passé d'un style de photo-réalistes à ses débuts à la peinture de paysages traditionnels chinois, réinterprétés dans un style expressionniste et peints à l’huile.
http://www.hesen.org/enabout.aspx (1988-2011)

Actualité
La Primae Noctis Art Gallery de Lugano présente He Sen "Reinventing traditional Chinese art" à Lugano, Suisse, du 8 Novembre 2018 au 7 Janvier 2019.
Press Release

L’artiste

He Sen est né dans la province du Yunnan en Chine en 1968. Il est diplômé de la Sichuan Academy of Fine Arts de la province de Chongqing (1995-1999). Il a aussi étudié au Kunsthochschule Kassel, en Allemagne. Il enseigne actuellement à la Central Academy of Fine Arts (Department of Photography and Digital Media) à Pékin où il vit.
Son oeuvre

He Sen a commencé sa carrière avec un style de peinture qui se situait entre expressionniste et néo-pop : des photoréalistes floues de femmes fumant à la maison, ou vêtues de sous-vêtements, prenant des poses suggestives. Il a choisi un thème : fille, cigarette, jouets.  Interrogé sur les raisons de son choix, He Sen expliquait que ces trois choses, mélangées, amplifiaient l’état d’esprit qu’il entrevoyait dans les nouvelles générations chinoises : « ils semblent être effrayés par la responsabilité, presque comme s'ils voulaient s'échapper ». « Par exemple la fille avec un jouet surprise en train de fumer une cigarette est encore une enfant, elle est jeune et toujours belle, mais elle tente en quelque sorte de se soustraire à ses responsabilités ». L’artiste a aussi peint des personnages qui semblent ne pas voir. « C'était évidemment intentionnel : s'il n'y a pas d'yeux, il n'y a pas d'âme. Cela représente un manque d’esprit général chez les jeunes d’aujourd’hui », explique He Sen.

En 2009, He Sen a décidé d’aborder une autre peinture et de se concentrer sur son histoire culturelle. Il a ainsi réinventé la peinture de paysage classique chinoise en remplaçant ses personnages par des symboles tels que le bambou et le pin. He Sen se rapproche de ses sources par appropriation. Il met l’accent sur la transformation de la nature avec le pinceau, l'encre, la peinture à l'huile, sur des toiles de grands formats.

La Primo Marella Gallery de Milan expose l’artiste depuis une quinzaine d’années. He Sen était présenté par la Primae Noctis Art Gallery de Lugano à ASIA NOW 2018.

Expositions
He Sen a eu sa première exposition à Chongqing en 1992. Ses travaux ont été exposés à Paris, Milan, New York, Hong Kong, Los Angeles et dans de nombreuses autres villes.

Citons ses dernières expositions personnelles : 2018 "Reinventing traditional Chinese art", Primae Noctis Art Gallery, Lugano, Suisse ; 2017 Journey to the East, Longmen Art Project, Shanghai ; 2014 Return at dusk. Enlightenment at dawn He Sen, Longmen Art Project, Shanghai ; 2012 "Conversing with the Moon" Today Art Museum, Beijing ; 2010 He Sen Scenari illusory,Primo Marella Gallery, Milan ; 2009 Painting He Sen Solo Exhibition, Beijing Art Now Gallery ; 2008 Do You Have Time Tonight, Galerie Frank Schlag & Cie, Essen, Allemagne

Dernières expositions collectives : 2018 Primo Marella Gallery, ASIA NOW, Paris, et miart fair 2018, Milan, Italie ; 2014, Primo Marella Gallery et miart fair 2014 ; 2012–2013, Lattitude/Attitude: Curated by Huang Du" Schoeni Art Gallery, Hong Kong ; 2011 Beijing Art Now, Beijing @SH Contemporary 2011 Art Fair, Shanghai, China, Expression of Chinese Contemporary Art, Today Art Museum, Beijing, China ; 2010 Reshaping History: Chinart 2000-2009, China National Convention Center, Beijing, China ; 2009 Metropolis Now, The Selection of Chinese Contemporary Art, Meridian International Center, Washington, 53rd Venice Biennale What is to come, Arsenale, Venice, Italy, 2008 La Cina e’ Vicina, Pan-Palazzo delle Arti di Napoli, Naples, Italie.

He Sen, Happy years, oil on canvas, 1991

He Sen, Love under the blue sky, oil on canvas, 1994

He Sen, Ray of Light, oil on canvas, 1997

He Sen, Girl on the bed, photo, 2003

He Sen, Huang Liaoyuan smoking, photo, 2004

He Sen, Ma Yuan twelve images of water-dispersed clouds, 2006

He Sen, Smoking woman with wine, Serigraph on canvas, 2008

He Sen, Smoking girl, photo, 2008

He Sen, DaiJin Scenery, oil on canvas, 2008

He Sen, Landscape in mist, oil on canvas, 2009

He Sen, Malin Holding a Candle Roaming at Night, oil on canvas, 2010

He Sen, Xuwei Splash-ink person, 2011

He Sen, Xia Gui's Appreciating Falls, oil on canvas, 2011

He Sen, Li Shan's Chrysanthemum Rockery, oil on canvas , 2011

He Sen, Zhao Mengfu's Double Pine Flat Distance, oil on canvas, 2011

He Sen, The Autum Wind in the Hollow, oil on canvas, 2014

He Sen, The distance of river, oil on canvas, 2017

He Sen, The Hut in the Forest, oil on canvas, 2018

He Sen

LI HAO

LI HAO  est un artiste​ chinois contemporain, réputé pour ses peintures à l’encre. Il fait partie de cette génération de jeunes artistes qui participent du changement contemporain tout en restant fidèle aux méthodes traditionnelles avec l’utilisation de l’encre.
L’artiste
Li Hao est né en 1982 à Beidahe dans la province de Hebei en Chine. Il est diplômé de la Tianjin Academy of Fine Arts (2005) et de la Central Academy of Fine Arts de Pékin (2012) où il s’est spécialisé dans la peinture à l’encre traditionnelle. En 2012 son oeuvre “The Transformation About 798” a été sélectionnée pour être exposée au Second Modeling Art Exhibition of New Artists au National Art Museum of China. La même année, une autre de ses oeuvres “Get Lost”, faisait partie de la The Fifth Beijing International Art Biennale au National Art Museum of China. Li Hao vit et travaille à Düsseldorf en Allemagne depuis quelques années.
Son oeuvre
Li Hao brise les règles de la peinture traditionnelle à l’encre. Il expliquait à la revue Art Radar en Juin 2016: « Je pense que mes peintures peuvent être catégorisées comme de la peinture abstraite à l’encre, comme par exemple la peinture abstraite dans le modernisme en Occident. Pourtant il y a une différence essentielle entre l’art abstrait chinois et occidental […] L’art chinois de la peinture à l’encre s’appuie sur une philosophie traditionnelle chinoise avec l’encre comme medium ». L’oeuvre de Li Hao a considérablement évolué à partir de 2014 : l’artiste ne se limite  plus seulement à un travail figuratif, il réalise des œuvres abstraites comme les « “Guixiang” and “Moxiang” series. Il vit en Allemagne, à Dusseldorf, dans un autre environnement que la Chine qui semble l’avoir inspiré dans ses travaux récents.  Avec des œuvres basées sur une nouvelle idée de « l’encre », il tend à l’élever à un niveau spirituel. L’artiste montre une fluidité particulière unique et un style individuel : la pièce entière apparaît ainsi comme si elle avait été peinte d’un seul coup de pinceau unifié combinant texture, épaisseurs et espace. Nombre de ses œuvres sont très grandes : plusieurs mesurent plus d’un mètre de hauteur, ce sont soit des pièces uniques ou alors plusieurs panneaux individuels rassemblés pour faire 3 mètres de largeur. Interrogé par Art Radar, il se définissait ainsi : « je n’ai pas créé beaucoup de nouvelles techniques et j’utilise toujours les techniques de base de la peinture traditionnelle à l’encre comme le mélange ou l’utilisation de l’eau pour couvrir et rentrer dans l’encre ce qui permet à la couleur de l’encre d’être infiltrée et mise hors de l’eau et vice versa.[ …] En termes d’influence, je dirais que j’ai observé le travail de Mark Rothko, Anselm Kiefer and Cy Twombly ».
Expositions
Li Hao a déjà eu plusieurs expositions personnelles, en Chine essentiellement jusqu'à présent : en 2018 "Li Hao: The Seaat Allow Point", Inter Art Centre, Beijing
 ; en 2016 ‘Mo Xiang’, Galerie du Monde, Hong Kong ; en 2014 ‘The Dissapearing Future’, Galerie du Monde, HK ; en 2013 Li Hao et Jiang Chuan Double solo exhibition, Galerie du Monde, HK ; en 2012, ‘Retrograde’, National Conference Center, Pékin.
Il a par ailleurs participé à plusieurs expositions collectives depuis 2007 : en 2018 Parkview Green Art Festival, Bejing, Summer Exhibition, Galerie du Monde, HK ; en 2015, Art central, représenté par la Galerie du Monde, HK, 'Li Hao, C.N. Liew, Qi Yu, Zhong Yueying 'Inkchronicity
', Galerie du Monde, HK;  en 2014, the 12th National Exhibition, NAMOC, Beijing, the 12th National Exhibition, Hebei Museum, China ; ‘Is water and ink important ?’ – Cold ink, 798, Parkview Green, Beijing, ART 14 London Art Ex ; en 2013, ‘After Arther C. Danto, where will we go? Exhibition Yuan Art Museum, Beijing, Art Tapei, represented by Galerie du Monde, ‘Function and structure’, 80s, New artists exhibition, represented by Galerie du Monde, Parkview Green, Beijing ; en 2012 ‘Merry-Go-Round’ : Works by Three Artists, Debut Space, Beijing.

Li Hao, Gua N°1, mixed media on paper, 2012

Li Hao, Changge No.1, ink on paper, 2013

Li Hao, Moxiang No.39, ink on paper, 2013

Li Hao, “Guaxiang No.18″, mixed media on paper, 2014, Galerie du Monde

Li Hao, Moxiang No.59, mixed media on paper, 2015

Li Hao, Chen No.02, mixed media on paper, 2015

Li Hao, Moxiang No.72, mixed media on paper, 2016

Li Hao, Untitled, mixed media on paper, 2016

Li Hao

LIU BOLIN 刘勃麟

LIU BOLIN né en 1973, est un artiste contemporain chinois. Sculpteur de formation, il pratique aussi l'art de la photographie et de la performance. On le surnomme « l’homme invisible » ou « l’homme caméléon » pour ses camouflages, l’artiste se confondant en effet avec les paysages dans ses photographies. Toutefois Liu Bolin s’intéresse surtout aux problèmes sociaux rencontrés par les êtres humains. « Le camouflage est un moyen pour avertir les gens de ce qui les menace », estime-t-il. L’artiste a acquis une réputation mondiale et expose régulièrement dans de nombreux pays.
https://liubolinstudio.com/news/

https://www.facebook.com/LuiBolin/

BIOGRAPHIE/OEUVRE
Actualité

Liu Bolin  présente « Le Théâtre des apparences » au Musée de l’Elysée, à Lausanne, Suisse, du 17 Octobre 2018 au 27 Janvier 2019. Cette première exposition muséale de l'artiste en Suisse rassemble près de cinquante photographies monumentales et plusieurs sculptures illustrant les grands thèmes abordés par l’artiste chinois Liu Bolin au fil de sa carrière : les stratégies politiques et économiques du pouvoir chinois, les traditions ancestrales et les symboles religieux et culturels, les actions individuelles ou collectives de résistance, la transformation de l’environnement urbain, les dérives écologiques et la mise en place d’une société d’hyperconsommation.
L’Hôtel Royal Monceau à Paris présente dans une de ses suites, L'Atelier caché de Liu Bolin, du 23 Octobre au 10 Novembre 2018. La thématique qu’a travaillé l'artiste pour l’occasion est celle du terroir champenois, notamment le processus de fabrication du champagne. La visite se fait sur rendez-vous. 
Liu Bolin sera présent à Paris Photo 2018 au Grand Palais, du 8 au 11 Novembre 2018, au stand C4 de la galerie Paris-Beijing.

Expositions
Liu Bolin expose dans de nombreuses galeries de par le monde ainsi que dans des festivals de photographies comme en France en 2007 au festival d'Arles, en 2017 à la Maison Européenne de la Photographie à Paris ou encore en 2012 à la Biennale de photographie de Moscou.
Parmi les expositions personnelles les plus récentes de Liu Bolin, on peut citer : en 2018 "Vanishing Point", Londres, BAFA Contemporary Gallery, Liu Bolin, Complesso del Vittoriano, Roma, Italy, "The Invisible Man", Erarta Museum of Contemporary Art, Saint Petesbourg, “L’homme caméléon” Le DIDAM, Bayonne, France ; en 2017 'Revealing Disappearance’, Galerie Paris-Beijing, "Ghost stories", Rétrospective à la Maison Européenne de la Photographie, Paris, Rétrospective à ciel ouvert de Liu Bolin (60 photos) au festival Portrait(s) à Vichy, France
'Undercover', Odalys Galeria del Arte, Madrid ; en 2015, Galerie Paris-Beijing, 'Camuflaje', Galeria Oscar Roman, Mexico city ; en 2014, ‘A Colorful World?’, Klein Sun Gallery, New York, Hadrien de Montferrand gallery, Hangzhou et Pékin, 'the Heroic apparition', Scream gallery, Londres ; en 2013, 'Mimesis', la Cometa Gallery, Bogota, colombie,, la C‘Liu Bolin Part 2 The Crawling Man’, Magda Danysz Gallery, Shanghai, Galerie Paris-Pékin, Paris ; en 2012  ‘Liu Bolin/2006 to 2012 Retrospective’, Galerie Magda Danysz, Shanghai, ‘ The Invisible Man’, Ekaterina Cultural Foundation, Moscou, Russie, Eli Klein Fine Art, New York, Etats-Unis ; en 2011 ‘Liu Bolin’, Galerie Paris-Beijing, Pékin, Chine, ‘The Invisible Man’, Eli Klein Fine Art, New York, ‘Hiding in the City’, Fotografiska Museet, Stockholm, Sweden, Galerie Paris-Beijing, Paris, France ; en 2010  Sylvia White Gallery, Ventura, Etats-Unis, ‘Hiding in Italy ‘, Forma Centro Internazionale Di Fotografia, Milano, Italie, Museo de Bellas Artes, Caracas, Venezuela, Sunshine International Art Museum, Songzhuang, Pékin, ‘On Fire’, Eli Klein Fine Art, New York, Galerie Du Monde, Hong Kong, Chine, Young Gallery, Bruxelles, Belgique ; en 2009  ‘Hiding in the City’, Galeria Tagomago, Barcelone, Espagne, ‘Getting Accustomed to Being Impermanent’, Vanguard Gallery, Shanghai, ‘Hiding in the City’ Yu Gallery, Paris, France.
Parmi les expositions collectives récentes auxquelle participait Liu Bolin, citons : 2018 Replace with Fine Art, Art Academy of Cincinnati, Frieze Art Fair 2018, Art Bsel 2018, Art Paris Art Fair 2018 ; ASIA NOW 2017 et 2016 ; 'Dans le regard de l'autre' au Carreau de Cergy Pontoise, France du 1er Octobre au 27 Novembre 2016.

Liu Bolin Hiding in the city in New York  on 2011-2012 (video)
Visite guidée exposition Liu Bolin à la Galerie Paris-Beijing Paris en 2015 (video)

Liu Bolin, Hiding in the city, photography, 2005, Galerie Paris Beijing

Liu Bolin, Hiding in the city N°36, Unify the Thought to Promote Education More”, archival pigment print, 2007

Liu Bolin, Hiding in the city 51, road block, 2007, Galerie Paris-Beijing

Liu Bolin, Red hands, resine, fiberglass, 2008

Liu Bolin, Camouflage 21, Tianmen II, 2009, Galerie Bertin - Toutblanc

Liu Bolin, Burning man, Obama, 2009

Liu Bolin, Camouflages into graffiti mural, 2011

Liu Bolin, Grand Palais, Paris, 2011

Liu Bolin, JR through the eye of liu bolin, photography, 2012 © of the artist / courtesy of eli klein fine art

Liu Bolin, Mobile Phone, 2012

Liu Bolin, The crawling man, fiberglass and cell phone chargers, 2013

Liu Bolin, La liberté guidant le peuple, photography, 2013

Liu Bolin, Hiding in the city-Paris 11, Meatfactory, 2013 © Liu Bolin / Galerie Paris-Beijing.

Liu Bolin, Iron fist, Grand Palais, Paris, 2014

Liu Bolin, Guernica, Archival pigment print, 2016

Liu Bolin ne fait plus qu'un avec les déchets, performance, Bordeaux, France, 2017

Liu Bolin, When you see me, I see you, installation of electronic circuits, copper wires, cameras, ASIA NOW 2017

Liu Bolin, Champagne vineyards, Atelier caché de Liu Bolin, Royal Monceau, Paris 2018

Liu Bolin

LIU WEI 刘韡.

LIU WEI né en 1972, est un artiste visuel qui utilise une variété de medias : vidéo, installations, dessin, sculpture et peinture. Il est considéré comme un des artistes les plus talentueux dans le milieu de l’art contemporain en Chine.
Liu Wei explore les contradictions de la société contemporaine et les transformations des villes et du paysage urbain. En 1999, il faisait partie d’un groupe d’artistes subversifs connus sous le nom de Post-Sense Sensibility Group.
Avec des ventes cumulées de 16,8 millions $, il se classait au 21ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018. Il venait en 4ème place du classement de la Hurun Art List 2017(+19%).

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Actualité

Pour célébrer le 50e anniversaire du MOCA Cleveland en 2019, le Musée organisera la première exposition dans un musée aux Etats-Unis de Liu Wei, en collaboration avec le Cleveland Museum of Art (CMA).
Expositions
La première exposition personnelle de Liu Wei était organisée par la Courtyard Gallery à Pékin en 2005. A ce jour, la plus grande exposition de l'artiste a été organisée au Ullens 
Centre for Contemporary Art en Février 2015.
Parmi les expositions personnelles les plus récentes de Liu Wei, citons : en 2018 "180 faces", Sean Kelly Gallery, New York, Ullens Center for Contemporary Art, Beijing ; en 2016, Lehmann Maupin Gallery, New York,  Qatar Museum, Doha, Plateau, Samsung Museum of Art, Seoul ; en 2015 Saatchi Gallery, Londres, Ullens Center for Contemporary Art, Beijing ; en 2014 Miami Long Museum, Shanghai, Sensory Spaces 4, Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam, Density, White Cube, Londres ; en 2013, Lehmann Maupin Gallery, New York ; en 2012, Long March Space, Beijing, Liu Wei: Foreign, Almine Rech Gallery, Paris, France ; en 2011, Myriad Beings, Today Art Museum, Beijing, Trilogy, Minsheng Art Museum, Shanghai;  en 2010 Diversion Era: Liu Wei, CAN Foundation, Seoul.
Il a par ailleurs participé à diverses expositions collectives telles que : en 2016 Fondation Louis Vuitton, Paris ; en 2013, Towards a New Cultural Cartography, Sharjah Biennial, United Arab Emirates, 28 Chinese, Rubell Family Collection, Miami Art Basel Unlimited 2013, Bâle, Suisse ; en 2012 la 4th Guangzhou Triennial, Guangdong Museum of Art, Guangzhou, Martell Artists of the Year, Today Art Museum, Beijing; Guangdong Art Museum, Guangzhou; Shanghai Art; en 2011, Thirty years of Chinese Contemporary Art – Moving Image in China 1988-2011, Minsheng Art Museum, Shanghai, Shanshui, Lucerne Museum of Art, Lucerne, Suisse; The Hague Under the Heaven, The Hague Sculpture, Hague, Pays-Bas; en 2010 Dreamland, Centre Pompidou, Paris, France, Shanghai Biennale – Rehearsal, Shanghai Art Museum, Shanghai.
Liu Wei faisait partie des artistes sélectionnés pour l'exposition 'Art and China' after 1989, Theater of the World', au Guggenheim Museum de New York (Oct 6, 2017 - Jan 7, 2018).

Liu Wei, Love it bite it , model plan of a city made entirely from dog chews, 2005

Liu Wei, Don't touch, ox hide, wood, metal, shaped as a model of the Potala Palace in Tibet, 2011

Liu Wei, Untitled, booksstainless steel iron, 2011

Liu Wei, lmg, installation, assemblages from salvaged demolition debris, 2013

Liu Wei Evoking New York, Library II-II, books, wood, iron, and hardware, 2013

Liu Wei, Expresso cups, Illy Art Collection Project, 2013

Liu Wei, Liberation No1 500, oil on canvas, 2013

Liu Wei, Puzzle n, installation, 2014

Liu Wei, Colors exhibition, Ullens Center, Beijing, 2015

Liu Wei, Panorama (detail), installation view, PLATEAU, Seoul, 2016

Liu Wei, 180 faces 2017-2018 © Liu Wei courtesy Sean Kelly New-York

Liu Wei

LIU XIAODONG 刘小东

LIU XIADONG né en 1963, est un peintre figuratif chinois, un des artistes les plus brillants de Chine. C’est un des leaders des peintres chinois néo-réalistes qui ont émergé dans les années 1990. Ses sujets, généralement tirés de la vie quotidienne, mettent en avant la dimension humaine. En Avril  2008, un acheteur asiatique a fait l'acquisition pour 7,9 millions $ de son oeuvre « Battlefield Realism: The Eighteen Arhats” chez Sotheby’s. En Septembre 2011, ses 17 toiles "Yan' Guan Town," exposées à la Mary Boone Gallery à New York, se sont vendues entre 75 000 et 800 000 $. Le 7 Octobre 2014, son œuvre intitulée « Désobéir aux règles », a été achetée autour de 8,5 millions $. Avec des revenus de ventes de 2,7 millions $, il se classait au 82ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018. Il se situait eu 13ème rang du classement de la Hurun Art List 2017 (+12%).

BIOGRAPHIE/OEUVRE
 
Expositions
L'artiste a été exposé partout dans le monde. Ses expositions personnelles les plus récentes sont ainsi : en 2018 "Slow Homecoming", Kunst­hal­le Düs­sel­dorf, Allemagne ; en 2017 'Liu Xaodong: Chittagong', à la galerie Massimo, Milan ; en 2016 'Liu Xiadong: Migrations', Palazzo Strozzi, Florence ; en 2015 'Liu Xiadong: Diary of an Empty City', Faurschou Foundation, Beijing, 'Liu Xiaodong. Painting as shooting', Fondazione Giorgio Maggiore, Venise, Italie; en 2014 au Minsheng Art Museum, à Shanghai : 'Childhood Friends Getting Fat: Moving Image of Liu Xiaodong 1984-2014', au Today Art Museum à Pékin 'Liu Xiaodong: Hotan Project', à la Mary Boone Gallery à New York : 'In Between Israel and Palestine'', à la Lisson Gallery, à Londres : Half Street' ; en 2013, à la Kunsthaus Graz, en Autriche : 'Liu Xiaodong: The Process of Painting'; en 2012 à la Massimo De Carlo, à Milan, en Italie : 'These Days, Very Happy' .
Liu Xiaodong a aussi participé à diverses expositions collectives comme la Biennale de Venise (2015, 1997) la Biennale de Shanghai (2000, 2010), la 15ème Biennale de Sydney (2006). Fin 2016, Liu Xiaodong participait à une exposition collective au
Chronus Art Center, à Shanghai, avec une installation intitulée “Weight of Insomnia,” différente de ses travaux habituels puisqu’il y expérimentait le digital.
Il a par ailleurs travaillé sur de nombreux projets dans le monde, en Autriche, à Cuba, au Japon, en Italie, Israel, au Royaume-Uni et aussi en Chine, dans sa province de Liaoning, au Tibet.

Liu Xiaodong, Disobeying the Rules, oil on canvas,1996

Liu Xiadong, Man on Kang, oil on canvas, 2003

Liu Xaodong, dans la vallée des trois gorges, 2006

Liu Xiadong, Battlefield realism the 18 Arhats, oil on canvas, 2008

Liu Xiadong, IntoTaihu, oil on canvas, 2010

Liu Xiaodong, South, oil on canvas, 2012

Liu Xiadong, MaJiang, oil on canvas, 2012

Liu Xiaodong, Steel, oil on canvas, 2016

Liu Xiaodong, Chinatown 4, oil on canvas, 2016

Liu Xiaodong, Your city, oil on canvas, 2017

Liu Xiaodong

LUO ZHONGLI 罗中立

LUO ZHONGLI, né en 1948, est un peintre chinois contemporain, très coté. Il est réputé pour ses peintures de la vie rurale en Chine et notamment pour son œuvre intitulée « Father »(1981), dépeignant le visage buriné d’un paysan chinois, qui a définitivement marqué une étape dans la peinture contemporaine chinoise. En 2007, son œuvre ‘Crossing the river’ s’est vendue 17,6 millions RMB. En Août 2011, 784 de ses peintures étaient mises en ventes aux enchères et 581 d’entre elles ont atteint un total de 422 millions RMB. Peu de peintres chinois ont atteint une telle popularité chez les collectionneurs. 'Spring silkworms' s’est vendue en 2014 chez Beijing Poly Auction, pour 43 millions RMB, soit près de 7 millions $.  Avec des ventes cumulées de 4,6 millions $, il se situait au 52ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Luo Zhongli a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles depuis 1985. Parmi les plus récentes, citons : en 2018 “Happening – Research Exhibition of Luo Zhongli’s Manuscripts”, Luo Zhongli Art Museum, Sichuan Fine Arts Institute, Chine ; en 2017 'Luo Zhongli', Shanghai ; en 2015 CAFA Art Museum, Beijing ; en 2012 ‘Luo Zhongli sketches and pastels alongside his oil paintings’, National Museum of History, Taipei; en 2006 ‘Home Town’, 798 Mt. Art Space, Pékin, Oil Painting Art, Guiyang Art Museum, Guizhou ; en 2005, Luo’s Small Oil Painting, Shanghai Museum of Fine Art. L'artiste exposé à Paris, Sydney, Hong Kong, New York et Chicago, entre autres, obtenant ainsi une reconnaissance internationale.
Luo Zhongli a aussi participé à diverses expositions collectives dont : en Juillet 2016, il faisait partie des artistes chinois ayant participé à l'exposition 'Résonance chinoise' au Palais Brongniart, Paris ; en 2012 ‘20 Years of Nurturing by Mountains and Rivers’, National Art Museum of China, Dongcheng ; en 2010 ‘On Ink and Wash: A Dialogue between Contemporary Artists’, Shanghai, Duolun Museum of Modern Art, China, Shanghai, ‘Reshaping History: Chinart from 2000 to 2009’, National Convention Center, Pékin ; en 2009 ‘Contemporary Art Exhibition of TaiWan & the Mainland, China’, the Art Gallery, Taipei : en 2008 ‘Source-The Exhibition of the Oi lPainting Research’, the National Art Museum of China, Pékin, Art & the Revolution of China, Asia Art Museum, New York, China Contemporary Art Exhibition, National Art Museum, Singapour, ‘The Art Successes to the Memorial of the National Reform & Open 30 Years’, National Grand Theater, Pékin.
Par ailleurs les oeuvres de Luo Zhongli font partie des collections de nombreuses institutions artistiques comme le National Art Museum of China, Shanghai Art Museum, Harvard University, Singapore Art Museum et le National History Museum in Belgium

Luo Zhongli, Father, oil on canvas, 1980

Luo Zhongli, Father drawing, 1980

Luo Zhongli, oil on canvas, 1982

Luo Zhongli, oil on canvas, 1983

Luo Zhongli, winding mountin roads, oil on canvas, 1988

Luo Zhongli, Yi people from Liang Shan mountain, oil on canvas, 1989

Luo Zhongli, Crossing the river, oil on canvas, 1994

Luo Zhongli, take shelter from rain, oil on canvas, 1995

Luo Zhongli, oil painting, 2002-2003

Luo Zhongli, Series Manuscripts N°11, oil on canvas, 2003

Luo Zhongli, River series,oil on canvas, 2007

Luo Zhongli, bathing woman, oil on canvas, 2009

Luo Zhongli, thunder shower, fiberglass, 2015

Luo Zhongli

MAO YAN

MAO YAN, né en 1968, compte parmi les grands peintres chinois contemporains. Il est très connu pour ses portraits et visages peints de telle façon qu’ils semblent disparaître. Le critique d’art Li Xianting définit l'artiste comme le représentant du néo-réalisme chinois, déclarant que « ses portraits sont ceux d’une génération dont les émotions sont peu à peu en train de disparaître.» Avec des ventes cumulées de 3,2 millions $ (9 lots), il se situait au 62ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2016/2017. En 2011, Mao Yan a vendu une oeuvre intitulée 'Portrait of Xiaoka' (1996) chez Poly International Auction Co. pour 1,8 million $.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Mao Yan  a déjà exposé dans le monde entier. Citons ses expositions personnelles : en 2018, première exposition personnelle à Hong Kong, "By the Edge", Pace Gallery ; en 2015, première exposition personnelle à New York, Pace Gallery ; en 2013, Mao Yan Solo Exhibition, Pace Gallery, Beijing ; en 2012 Ethos: Mao Yan Works, Art & Public, Genève,  Paint X Ing,Lin & Lin Gallery, Taipei, Taiwan ; en 2011 Mao Yan Works on PaperHadrien de Montferrand Gallery, Pékin ; en 2010 Mao Yan in Duffton, ShanghART Gallery, Shanghai ; en 2009 Longing for More — Mao Yan Solo Exhibition, Shanghai Art Museum, China ; en 2008 Mao Yan Solo Exhibition, China Today Gallery, Belgique, Art Changsha, Hunan Provincial Museum. Mao Yan a aussi exposé au Museum of Art of Sao Paolo ou le Belvue Museum à  Bruxelles.
Il a par ailleurs participé à de nombreuses expositions collectives dont les plus récentes : 2012 The Image Behind The Image -Jorg Immendorf & Maoyan, Basel, Switzerland,  N Time-2012 Chinese Oil Painting Biennale, The National Art Museum of China, Beijing, China, FACE, Minsheng Art Museum,Shanghai ; 2011 Growing Up, Shanghai World Financial Center, Shanghai, Collecting History:China New Art,Chengdu MOCA, Chengdu, China; 2010 Thirty Years of Chinese Contemporary Art, The Official Opening of Minsheng ArtMuseum,  Minsheng ArtMuseum, Shanghai, The First China (Beijing) Contemporary Documenta: Reshaping History – Chinart from 2000 to 2009, China National Convention Center, Beijing, China ; en 2009 Sex & Love, Hadrien de Montferrand Gallery, Beijing, Phenomena and Situation since 1985: Trends in Hubei and Hunan Chinese Contemporary Art 1985- 2009, Guangdong Museum of Art,Guangdong, China Mania, ARKEN Museum of Modern Art , Denmark.

Mao Yan, Kuo Li Young, remember Delacroix, oil on canvas, 1996

Mao Yan, portrait of Thomas no 8, oil on canvas, 2002

Mao Yan, Thomas, oil on canvas, 2008-2009, Pace Gallery

Mao Yan, Thomas, portrait memorial III, oil on canvas, 2008

Mao Yan, Posie Musgran No.2, oil on canvas, 2010

Mao Yan, Cat, oil on canvas, 2012

Mao Yan, Plump lady, oil on canvas, 2013

Mao Yan, Xiao Dai unfinished, oil on canvas, 2013-2014

Mao-Yan-El-Greco oil on canvas 2012-2013

Mao Yan, Portrait ofThomas, oil on canvas, 2016 ©Mao Yan courtesy of Pace Gallery

Mao Yan, Siting-Y, oil on canvas, 2018

Mao Yan, On the Edge Exhibition, Pace Gallery, HK, 2018

Mao Yan

MIAO XIAOCHUN

MIAO XIAOCHUN, né en 1964, est un artiste chinois contemporain considéré comme un pionnier dans l’art digital en Chine. Il créé des peintures, des photographies, des animations 3D et des installations. Depuis plus de 20 ans, il réalise d’étonnants paysages urbains futuristes et des vidéos qui réinterprètent les peintures européennes en utilisant un média très technologique.
http://www.miaoxiaochun.com/?language=en

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Le travail de Miao Xiaochun a été très largement montré à travers le monde au cours de ces vingt dernières années.
Parmi ses expositions personnelles, citons les plus récentes : 2016, 'Metamorphosis', Klein Sun Gallery, New York, Miao Xiaochun, Galerie Paris-Beijing
, "Stories of the Life - Chinese Contemporary Art Exhibition," China Cultural Centre, Sydney, Australia, "The Shadow Never Lies," Shanghai 21st Century Minsheng Art Museum, Shanghai ; 2015 “Save As: Miao Xiaochun’s Algorithmic Paintings,” White Box, Beijing, “Miao Xiaochun,” Art Museum of Nanjing University of the Arts, Nanjing ; 2014 ‘Dreamland’, K.Gallery, Chengdu, Chine, “Microcosms,” Es Baluard – Museu d’Art Modern i Contemporani de Palma, Palma, Spain ; 2012 ‘Miao Xiaochun: The Real in the Virtual’, The Dennos Museum Center, MI, USA ; 2011 ‘Limitless—Feng Mengbo | Miao Xiaochun’, Arario Gallery, Beijing, ‘Out of Body’, White Box Museum of Art, 798 Beijing, Beijing Handscrolls, Guardini Foundation, Berlin, Allemagne,’Miao Xiaochun’, Galeria Arsenał w Białymstoku, Pologne ; 2010 ‘Macromania’, Ludwig Museum, Koblenz, Allemagne, Miao Xiaochun—Two Big Video Works, Today Art Museum, Beijing.
‘Parmi les très nombreuses expositions collectives auxquelles l'artiste a aussi participé, citons : en 2017
 « Chine, art en mouvement », musée du Château d’Annecy'Image of the Mind: Contemporary Chinese Art’, The third "Happy Chinese New Year: Fantastic Art China” festival, New York City ; en 2014 ‘Future Returns: Contemporary Art from China’, Eli and Edythe Broad Art Museum, Michigan, State University, MI, USA, ‘Performance and Imaginations: Photography from China 1911-2014’, Stavanger Art Museum, Stavanger, Norvège ; en 2013 55ème Biennale de Venice en 2013, Chinese Pavilion, Italie, ‘Rewriting the Landscape’, National Museum of Modern and Contemporary Art, Korea, ‘Spectacle reconstruction—Chinese Contemporary Art’, MODEM Centre for Modern and Contemporary Arts, Debrecen, Hungary ; en 2012 Arsenale 2012, The 1st Kiev International Biennial of Contemporary Art, Kiev, Ukraine, Photo España—Image Anxiety, Fundación Telefónica, Madrid, Spain, Future Pass, Wereldmuseum, Rotterdam, Netherlands; Taiwan Museum of Fine Arts, Taichung, Taiwan; Today Art Museum, Beijing, Chine.

Miao Xiaochun, The last Judgement in Cyberspace -the Below View, C-print, 2006

Mia Xiaochun, Beijing Handscroll, Digital ink painting, 2007-2009

Mia Xiaochun, Parnassus, Digital, oil on canvas, 2009

Mia Xiaochun, Beijing, Handscroll, Digital ink painting, 2007-2009

Miao Xiaochun, Self-Examination, C-print, 2008

Miao Xiaochun, Microcosm Central Panel , C Print, 2008

Miao Xiaochun, Restart video 3D animation, 2008-2010

Miao Xiaochun, Limitless video 3D animation, 2011

Miao Xiaochun Out of nothing 3D computer animation installation 2011-2012

Miao Xiaochun, Samsara, drawing pen on linen, Venice Biennale 2012

Miao Xiaochun, the Triumph of Death, acrylic on linen, 2015

Miao Xiaochun, Dance acrylic on linen, 2016

Miao Xiaochun

WANG GUANGYI 王广义

WANG GUANGYI, né en 1957, est un peintre chinois, sculpteur et créateur d'installations. Il fait partie des artistes contemporains les plus célèbres et les plus significatifs travaillant actuellement en Chine. Il est connu comme un des leaders du mouvement autour de l’art qui a commencé en Chine après 1989 puis comme une des figures centrales du Political Pop movement. Il compte parmi les nouveaux artistes chinois les plus cotés. Son Mao AO, un triptyque de grande dimension, datant de 1988, a été  adjugé 3 millions € lors d'une vente chez Phillips de Pury & Company à Londres, en décembre 2007. Wang Guangyi se classait au 81ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018 avec des revenus cumulés de 2,7 million $.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
La première exposition personnelle de Wang Guangyi en Chine était organisée par
la Hanart Gallery TZ à Hong Kong en 1992. A Paris, la Galerie Bellefroid a organisé la première exposition personnelle de l'artiste en 1993, puis la Galerie Klaus Littman à Bâle, Suisse, en 1997, Soobin Art Int'L, Singapour en 2001, Galerie Enrico, Paris en 2003, la Galerie Arario, Séoul, Corée, en 2006, la Galerie Thaddaeus Ropac, Paris en 2006, l’Institut de la Fondation Louise Blouin à Londres en 2008 et 2009.
Depuis 2007, Wang Guangyi a exposé en Chine, en Europe, aux Etats-Unis, ainsi qu’en Nouvelle Zélande et en Afrique du Sud. Citons ses dernières expositions personnelles : en 2015 ‘Relics of believers’, Museum of Contemporary Art Gas Natural Fenosa A Coruña
,​ Espagne, 'Wang Guangqyi - Great Criticism - Opera Gallery, Dubai ;  en 2014 'Negatives of idols' Springs Center of Art, Beijing ; en 2011 et 2012 : 'The Interactive Mirror Image, Tank Loft',  au Chongqing Contemporary Art Center, 'Thing-In-Itself: Utopia, Pop and Personal Theology', 'Wang Guangyi Retrospective' au Today Art Museum, à Pékin, 'Cold War Aesthetics, Pujiang Oversea Chinese Town', à Shanghai.
Il a par ailleurs participé à des expositions collectives dans de nombreux pays dans le monde dont les plus récentes : 2018 “The Reunion of Poetry and Philosophy », Xhang Xiaogang & Wang Guangyi, Stone Bell House gallery, Prague
 ; en 2016 'Historicode : Scarcity and Supply' Nanjing International Festival, Nanjing, Jiangsu, Busan Biennale 2016, ‘Origines et horizon’, la Collection d’art Nestlé, Musée Jenisch, Vevey; en 2015 The M+Sigg Collection: Chinese art from the 1970s to now – The Whitworth Art Gallery, Manchester, Exhibition of Today Art Museum’s collections – Today Art Museum, Beijing ; en 2014 Post Pop: East Meets West – The Saatchi Gallery, London, West Says East Says – Chinese Contemporary Art Research Exhibition – United Art Museum Wuhan, Right is wrong: Four decades of Chinese Art from the M+Sigg Collection – Bildmuseet Umea, Asian crossover – 2C for Art Salzburg, Anniversary: A Selection From Soa Collections – Shanghai Gallery of Art, Three on the Bund, Shanghai.
Wang Guangyi
faisait partie des artistes sélectionnés pour l'exposition 'Art and China' after 1989, Theater of the World', au Guggenheim Museum de New York (Oct 6, 2017 - Jan 7, 2018).

Wang Guangyi, Mao sketches, 1988

Wang Guangyi, Great Criticism marlboro, 1992

Wang Guangyi, Chanel N°5, 2005

Wang Guangyi, Series materialist sculpture, 2001

Wang Guangyi, Series materialist sculpture, 2001-2002

Wang Guangyi, Great Criticism Citizens, 2006

Wang Guangyi, cold war aesthetics, 2008

Wang Guangyi, aesthetics of cold war, 2008

Wang Guangyi, Retrospective MAC A Coruña, 2015

Wang Guangyi

WANG YIDONG 王沂東

WANG YIDONG né en 1955, est un artiste contemporain chinois. Il a fait partie du Realist Art movement en 1994 et créé avec Chen Yifei, Ai Xuan, Yang Yunfei et d'autres, le mouvement "China Realism" en 2005. Ses peintures représentent souvent de belles jeunes filles en costumes locaux, souvent rouges, comme on en rencontre dans les montagnes natales de l'artiste. En 2013, sa peinture 'Spring is Arriving in Yupinggou' était vendue chez Poly International Auction Co., 'Modern & Contemporary Chinese Arts Evening Sale' pour 3,4 millions HK $. Plus récemment, le 24 Novembre 2013, une de ses oeuvres  'Wang Yidong 1988' (Tobacco Curing House) s’est vendue 5 millions HK$ chez Christie’s. Avec des ventes cumulées de 2,5 million $,  il se situait au 88ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018.

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Parmi les expositions personnelles de Wang Yidong, citons : en 2011 “A Date with Spring—Wang Yidong Art Exhibition” Triumph Art Space, Pékin; en 1993 et 2003 à la Schoeni Art Gallery (Dessins et croquis), Hong Kong ; en 1987 à la Hefner Gallery à New York (USA).
Wang Yidong a aussi participé à de nombreuses expositions collectives dont : en 2016 The Second Invitation Exhibition of Chinese Landscape Oil Painting by Chinese Natural Sound Oil Painting Institute—Symphony of Mountains and Rivers, National Art Museum of China, Beijing ; en 2014 'Chinese Realism 10 Years Art Exhibition', National Art Museum of China, Beijing ; en 2013 CAFA Art Museum, Beijing, The 9th Anniversary Exhibition Of China Realism Oil Painting, National Art Museum of China, Beijing ; en 2011 'Sale on Chinese Contemporary Fine Art', Yang Gallery, Singapore, en 2011 'Scenery, Silhouette', au Triumph Art Space, Pékin ; en 2010 'A date with Spring', au Triumph Art Space, Pékin.
Il faisait partie des artistes exposant au Suzhou Art Museum qui présentait 76 peintures d'artistes chinois de renom, en Mai 2018.

A partir de 1990 il a ainsi été représenté dans des expositions collectives en Chine, Hong Kong, et Taiwan, à l’International Art Fair à Chicago (1990) et à Dallas (USA), en 1998 à Berlin, en 1996 à Bruxelles et en Suisse, en 2001 à l’Art Exchange Tour, à Paris. En 2004 et 2005, il participait aux premières expositions Beijing Neo-realism Group au National Museum of Art à Pékin  et la Schoeni Art Gallery à Hong Kong. 

Wang Yidong, autumn wishes, oil on canvas, 1987

Wang Yidong, Teasing the newlyweds, oil on canvas, 1988

Wang Yidong, Letter from far away, oil on canvas, 1988

Wang Yidong, sister spring, oil on canvas, 1992

Wang Yidong, South China woman, oil on canvas, 1998,(Hefner collection)

Wang Yidong, Early morning, oil on canvas, 1999

Wang Yidong, sketch, 2000

Wang Yidong, Bird of luck, oil on canvas, 2003

Wang Yidong, young girl, sketch, 2006

Wang Yidong, 2006-07 No. 2 Blessed Cigarettes (Private Collection), oil on canvas

Wang Yidong, bride, oil on canvas, 2011

Wang Yidong, Gaze, lithography, 2012

Wang Yidong

YANG FEIYUN 杨飞云

YANG FEIYUN est un maître du réalisme chinois. C’est un des peintres les plus connus dans la tradition classique de la peinture chinoise. Le sujet principal de ses peintures est sa femme. En 2007 sa peinture «The Clouds of the Northwest” s’est vendue 6,6 millions yuan à la Treasure International Auction à Pékin. En 2012, son tableau « Girl in front still life », s’est vendu à la Poly International Auction Co 34,5 millions yuan (5,415 417 $) (3 825 000 €). Avec des ventes cumulées de 3,4 millions €, il se situait à la 70ème place du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2015/2016.
L'artiste
Yang Feiyun est né à Baotou en 1954, une municipalité de Mongolie intérieure. Il est diplômé de l’Académie des Beaux Arts de Chine, Département Peinture à l’huile (1982). Il a ensuite été chargé de cours à l’Académie centrale d’Art dramatique, Département du Design, à Pékin, en 1984. Il y est actuellement professeur associé. Il réside à Pékin avec sa femme, peintre et modèle.
Son œuvre
Les travaux de Yang Feiyung sont majoritairement des portraits, souvent des gens avec lesquels l'artiste est très lié. Bien que sa femme Pen Peng ne soit pas son seul sujet, il est le plus constant. Elle est sa muse.
Yang Feiyun a fondé 
la “China Realistic School” avec Chen Yifei, Ai Xuan, Wang Xidong et quelques autres artistes en 2006. Dans les années 1980, l'artiste a voyagé aux Etats-Unis, en Angleterre, Italie et France pour acquérir de l’expérience en matière d’expositions. Il a eu l’occasion de montrer son travail dans plus de 20 expositions à travers le monde, en Asie, au Japon et aux Etats-Unis. Il est reparti en Chine en 1991 où il a continué à enseigner.
En Février 2017, il présentait à L'Academy of Drawing Arts de Florence 50 peintures à l'huile ainsi qu'une sélection de dessins.
Expositions
Parmi les expositions personnelles de Yang Feiyun, citons : en Février 2017, 'Yang Fei Yun's 'Looking For Her Origin, Academy of Drawing Arts, Florence, Italie ; en 2012, exposition personnelle à l’Art Gallery of Chinese Academy of Oil Painting, Pékin. Sa première exposition solo a eu lieu en Novembre 2003 à Pékin au National Museum of Fine Arts. 
L'artiste a participé à de nombreuses expositions collectives depuis 1981.
Il faisait partie des artistes exposant au Suzhou Art Museum qui présentait 76 peintures d'artistes chinois de renom, en Mai 2018. Citons parmi les expositions collectives récentes : en 2015 ‘The 5th “Road of Great Masters”, National Art Museum of China – NAMOC, Beijing ; en 2014 ‘Chifra China-France Art Touring Exhibition- National Art Museum of China – NAMOC, Beijing ; en 2013 The Second Invitation Exhibition of Chinese Landscape Oil Painting by Chinese Natural Sound Oil Painting Institute—Symphony of Mountains and Rivers, National Art Museum of China, Beijing. 
En 2013, l'artiste venu en Espagne à la tête d'un groupe de 17 autres peintres, mettait la touche finale à sa dernière oeuvre: un portrait du roi espagnol Philippe IV. L'artiste a exposé en France, à Paris dans le cadre de l’exposition Chine-France, CHIFRA #1, en Octobre 2013, créée sur l’impulsion d’une collectionneuse de Pékin, Deng Xihong, désireuse de montrer trois générations d'artistes chinois de premier plan, et coordonnée par le directeur du Namoc à Pékin. Parmi les artistes présentés : Yang Feiyun, Guo Runwen, Chao Ge, Hing Ling, Pierre Soulages et Yan Pei-Ming. En Novembre 2014, il a participé à l’exposition «Chinese Realism 10 years Art Exhibition », au National Art Museum of China.

Yang Feiyun, nude woman, oil on canvas, 1984

Yang Feiyun, little actress, oil on canvas,~1985

Yang Feiyun, self-portait, oil on canvas,1991

Yang Feiyun, portrait of a lady, oil on canvas, 1991

Yang Feiyun, Bold head series, oil on canvas, 1996

Yang Feiyun, The clouds of the Northwest, Series: works with no series), oil on linen canvas, 2002

Yang Feiyung, Series: works with no series, oil on canvas, 2002

Yang Feiyun, student, oil on canvas, 2003

Yang Feiyun, Sets phnom penh cloud(Series: works with no series), oil on canvas, 2006

Yang Feiyun, Sweden girl, oil on canvas, 2010

Yang Feiyun, Portrait Peng Peng

Yang Feiyun

YU HUI

YU HUI est une artiste femme chinoise, célèbre pour son style de peinture Gongbi que lui a transmis son père, Yu Jigao. Yu Hui est entrée pour la première fois dans le classement de la Hurun Art List 2016 avec des ventes cumulées de 1,4 millions $ en 2015. Seules trois artistes femmes faisaient partie de ce classement des 100 premiers artistes chinois. 
L'artiste
Yu Hui est née en 1960 à Nankin, dans la province du Jiangsu. Elle a obtenu son BA au Jiangsu Traditional Chinese Painting Institute (1983). Elle a ensuite obtenu un Master degree à la Nanjing Arts University. Elle est par ailleurs diplômée de l’Academic Research department, Art School of Peking University, Beijing (2006). Elle vit actuellement à Nankin.
Son œuvre
Les peintures de Yu Hui, avec son langage personnel et ses propres modes artistiques, occupent une place importante dans l’art contemporain en Chine.
Yu Hui peint des scènes d’oiseaux et de fleurs dans un style très élaboré, très raffiné, le style Gongbi
. L’exposition « Transcended Prints » qui lui était consacrée au National Art Museum of China en Avril 2015, montrait les travaux de l'artiste et son évolution au fil des années. Les créations artistiques de Yu Hui au cours de ces trente dernières années se sont construites en trois étapes. La première a été marquée par ses peintures de fleurs et d’oiseaux dans le style traditionnel sous l’influence du néo-classicisme. La deuxième étape était une période de conversion et de développement de ses peintures néo classiques d’oiseaux et de fleurs vers un nouveau style de peinture au pinceau, plus actuel. Elle était largement consacrée aux pierres du Taiku Kake. La troisième période a été la déconstruction des peintures néo classiques d’oiseaux et des fleurs. Yu Hui a ainsi opéré une déconstruction de la nature et de la tradition pour réorganiser son propre art.
Expositions
Yu Hui a été invitée à participer à de nombreuses expositions tant en Chine qu’à l’étranger. Parmi ses expositions personnelles récentes, citons : en 2018 'Glimpses In Time and Space", Guanzhou, Chine ; en 2015 Transcended Prints - Fine Art Exhibition by Yu Hui, National Art Museum of China ; en 2013 "Time and Space; Flow Marks" Yu Hui's Personal Works Exhibition in Jiangsu Art Museum
L'artiste a participé à de nombreuses expositions collectives, citons les plus récentes : en 2018  
“走近大家”六人展-第二回, Nanjing, Chine ; en 2016 "A glimpse of purple & reds" (birds)Musée d'Art de Tiranju, Shaanxi - Xi'an, "March Art Exhibition», Jiangsu - Nanjingen 2015 Gentle Jinling – Chinese Painting Exhibition in Palazzo Medici Riccardi, Italie ; ‘Fine Art Asia 2014’, represented by Alisan Fine Arts Gallery, Hong Kong ; 2013 Art Beijing – Contemporary Chinese Painting Exhibition 2013, Nantong Center Galleries Chinese Painting Exhibition; "Shengshi Chun Light" - Jiangsu Province Guohua Exhibition; "Inheritance" - 1865 van der Masters Invitational Exhibition; "Art Beijing" - Contemporary Chinese Painting Exhibition; Tenth National Art Festival Exhibition; 2012 Second Session of Hangzhou Chinese Painting Biennial Exhibition – Long Scroll Visions in 2012 (London) Olympic Fine Arts Exhibition of the General Assembly; • Classic Art - China National Academy of Fine Arts Exhibition; Asian Art Week in New York - New Chinese Painting Exhibition performance; Jiangsu Painting Exhibition; Second Hangzhou scroll horizon - Chinese Painting Biennial; The second session of the "Water Cube Art Cup" Art Award.
Les oeuvres de Yu Hui font en outre partie des collections du National Art Museum of China, Beijing; Shanghai Art Museum, Jiangsu Art Museum, Jiangsu Traditional Chinese Painting Institute, Nanjing; Olympic Committee, Beijing.
Elle est membre de la Chinese Artists Association and the dean of the flowers and birds painting research department du Jiangsu Traditional Chinese Painting Institute.
http://yuhui.artron.net/

Yu Hui, ink and colour on paper, 1989

Yu Hui, ink and colour on paper, 1994

Yu Hui, The swallows are coming, ink and colour on paper, 1996

Yu Hui, Magnolia, ink and colour on paper, 1997

Yu Hui, ink and colour on paper, 2002

Yu Hui, ink and colour on paper, 2009

Yu Hui,Gongbi painting, ink colour on paper, 2009

Yu Hui, Dangerous love rose, ink and colour on paper, 2010

Yu Hui, Six Auspicious Cranes, Chinese ink colour on paper 2012

Yu Hui, Three space series, ink colour on paper, 2014

Yu Hui

YUE MINJUN 岳敏君

YUE MINJUN né en 1962, est un artiste chinois contemporain. Il est connu pour ses toiles le dépeignant dans diverses mises en scène, figé dans un rictus hilare. Cette image est devenue sa signature, son logo, qu’il a reproduit en sculpture, aquarelle et gravure. On l’associe souvent au mouvement artistique « Réalisme cynique » développé en Chine après 1989 mais Yue Minjun rejette cette appellation. Il affirme une position d'artiste indépendant. C’est l’un des peintres chinois actuels les plus cotés. À partir de 2007, treize de ses peintures se sont vendues plus d’un million de dollars. Sa peinture à l’huile "Execution" (1995) est en 2007 l’œuvre d’art la plus chère de l’histoire de l’art contemporain chinois, vendue pour 3,7 millions €, chez Sotheby’s. Le record de vente a eu lieu une semaine plus tard avec la peinture "The Massacre at Chios" (1994) vendue à Hong Kong pour près de 4,1 millions  €. Dans les années 2008-2009, ses prix sont montés de façon exponentielle et spéculative, pour dépasser 4 millions d'euros. En Mai 2017, chez Christie's Hong Kong, son oeuvre ‘Free at Leisure No. 11’ (2004) s'est vendue 4,9 millions HKD (626.720 USD). En 2018, son oeuvre "Backyard garden" s'est vendue chez Phillips 273,000 £, le double de son estimation.
Avec des revenus cumulés de 7,2 millions $, il se classait au 40ème rang du classement Artprice (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde en 2018. 

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Parmi les expositions personnelles récentes de Yue Minjun, citons : en 2017 "Pr
imary Form in Re-Idol': Yue Minjun", Hubei Museum of Art, China, “Out of the Maze – Yue Minjun Solo Exhibition”, Lu Xun Academy of Fine Arts Museum, Chine en 2014, 'Yue Minjun, Neo Idolatry', Macau Museum ; en 2013, Yue Minjun, Galerie Templon, Paris ; en 2012-2013 « Yue Minjun, l'ombre du fou-rire », une rétrospective de son travail en plus de 40 oeuvres, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris ; en 2011 'The Archaeological Discovery in A.D. 3009', ARoS Aarhus Kunstmuseum, Aarhus, Denmark, 'The Road', Pace, Pékin ; en 2010 'The Spirit Scenes from Time Past : Yue Minjun Solo Exhibition of Paintings Series Landscapes with No One', Shanghai Gallery of Art ; en 2007-2008, « Yue Minjun and the Symbolic Smile » au Queens Mueum of Art, New York, 'Yue Minjun : Looking for Art', Beijing Commune, 'Yue Minjun : I Love Laughing', Asia Society, New York ; en 2006 'Yue Minjun : Manipulation Series', Galerie Enrico Navarra, Paris, 'Reproduction Icons : Yue Minjun Works'.
Yue Minjun a participé de nombreuses fois à la 7ème Biennale de Shanghai, et autres expositions collectives comme : en 2017 Biennale de Vancouver ; en 2012 'Face : Exhibition', Minsheng Art Museum, Shanghai, China ; en  2011 Surreal Versus Surrealism in Contemporary Art, Instituto Valenciano de Arte Moderno, Valencia, Espagne ; en 2010 'The Construction Dimension : 2010, Chinese Contemporary Art International Exhibition, National Art Museum of China, Beijing ; en  2009 Vancouver Biennale 2009–2011, Canada.
Une installation de Yue Minjun “A-maze-ing Laughter” (2009) figurait en bonne place dans un épisode de la série X-Files diffusé le 24 Janvier 2018 sur la chaîne Fox (Usa). L’oeuvre - des hommes éclatant de rire, en bronze - avait été réalisée pour la Biennale de Vancouver de 2009 et reste toujours exposée à l’extérieur de la capitale. 
Il est aussi exposé au musée d'Art de Berne, au Denver Art Museum aux Etats-Unis, au musée Beelden Zee aux Pays-Bas ou encore à l'Indonesia National Gallery de Jakarta. 
Yue Minjun faisait partie des artistes sélectionnés pour l'exposition 'Art and China' after 1989, Theater of the World', au Guggenheim Museum de New York (Oct 6, 2017 - Jan 7, 2018).

Yue Minjun, Untitled, oil on canvas, 1994

Yue Minjun, Massacre at Chios, oil on canvas, 1994

Yue Minjun, The Execution, oil on canvas, 1995

Yue Minjun, Swimming 5/30, prints and multiple, print, 2000

Yue Minjun, Revolutionary Romanticism Painting Lithograph, 2000

Yue Minjun, Fighting, acrylic on canvas, 2002

Yue minjun Hat Series, oil on canvas, 2005

Yue Minjun, Backyard garden, oil on canvas, 2005

Yue Minjun, Mao Xinglan, oil on canvas, 2007

Yue Minjun, A-ma-zing laughter, bronze, 2009, Biennale de Vancouver

Yue Minjun, Maze Chen Shizeng, oil on canvas 2010

Yue Minjun, Overlapping Series, oil on canvas, 2012

Yue Minjun, Throne, oil on canvas, 2017 Primary Form in Re Idol exhibition

Yue Minjun

YUAN YUAN

YUAN YUAN  est un artiste contemporain chinois de la nouvelle génération. Il s’est rapidement fait connaître en Chine, reconnu par un groupe d'artistes qui lui a organisé deux expositions personnelles à la Xiaoping Gallery à Shanghai en 2008 et 2009. Ses peintures ont été exposées pour la première fois en Europe à la Galerie JGM à Paris en 2011 (Steam Rooms). L'artiste peint avec force détails des intérieurs architecturaux dont l’atmosphère très particulière se rapproche d’un certain classicisme.En 2009,l'artiste a vendu chez Christies une oeuvre intitulée Red Chamber pour 133. 740 $. En 2015, une autre oeuvre de l'artiste 'Cage' s'est vendue aussi chez Christies 160.275$.
Actualité
Yuan Yuan devrait exposer à la 12ème Biennale de Shanghai (10 Novembre 2018 - 29 Mars 2019), dont le thème est : ‘Progress: Art in an Age of Historical Ambivalence’.
L'artiste
Yuan Yuan est né à Zhejiang en 1973. Il a étudié la peinture au Département Peinture à l’huile de la China Academy of Art de Hangzhou où il a obtenu un BFA (1996) et un MFA (2008). Il a aussi étudié la peinture chinoise traditionnelle par laquelle il est influencé. Il vit et travaille à Hangzhou.
Œuvre
Les sujets de Yuan Yuan sont principalement des intérieurs, de très grands halls avec des arches néo-classiques et des balcons, ou plus modestes des entrées et des couloirs de bâtiments anciens. Ils sont basés sur des lieux réels principalement en Chine auxquels il ajoute quelques éléments imaginaires car il veut imposer son propre système de design. Il est notamment fasciné par les mosaïques, les motifs de tuiles, qu’elles soient sur le sol, les murs, ou dans les piscines. Il peint toujours de façon très précise chaque surface à l’intérieur d’une composition. Les très grands formats de ses toiles sont impressionnants. Ils décrivent des lieux chargés de patine et d’histoire. L'artiste ne considère pas que ses œuvres soient tristes bien qu’il admette dépeindre un certain sens de la nostalgie inhérente aux bâtiments et aux espaces. Au contraire, il trouve un certain confort dans ces lieux abandonnés. Là où les autres y voient de la solitude, il y voit richesse et puissance car ces lieux sont pleins de traces d’activité humaine. Dans ses travaux récents, il se focalise toujours sur des endroits fermés, comme les passages étroits entre des immeubles anciens ou les escaliers de vieux immeubles et les ascenseurs.
Sa dernière exposition « Alternative Realities » au Palazzo Terzi, à Bergame, Italie,  était une confrontation entre l’artiste Yuan Yuan et les maîtres anciens, des tableaux de l’artiste dialoguaient ainsi avec ceux de peintres du passé exposés dans le Palazzo Terzi.
Expositions
Depuis 2008 Yuan Yuan a déjà eu de nombreuses expositions. Citons ses expositions personnelles : en 2018, "Alternative realities", Edouard Mallingue Gallery, Palazzo Terzi, Bergamo, Italy ; en 2015 ‘There is no there there’, Galerie Malingue, Hong Kong et Paris ; en 2014 Art Basel Hong Kong, Edouard Malingue Gallery, Hong Kong ; en 2012 Edouard Malingue Gallery, Hong Kong Imagined Memory - A Home From Home, ShanghART H-Space, Shanghai Dawn, New Art From China, Zhong Gallery, Berlin ; en 2011 La Vie en Rose Dayanita Singh & Yuan Yuan Dute Exhibition Sakshi Gallery, Taipei ; en 2011 ‘Steam Rooms’, JGM (Jean-Gabriel Mitterand) Gallery, Paris, France 2009 ; Polar Night, Xiaopin Gallery, Shanghai ; en 2008 The Blind Man and The Elephant, Xiaoping Gallery, Shanghai.
Il a aussi participé à plusieurs expositions collectives, dont les plus récentes : en 2016 Art Basel Hong Kong, Edouard Malingue Gallery, Hong Kong Takashi Murakami’s Superflat Collection - Shōhaku and Rosanjin to Anselm Kiefer, Yokohama Museum of Art, Yokohama, Japon ; en  2015 Luo Zhongli Scholarship Ten Years Review Exhibition, Chongqing MOMA, Chongqing, China ; en 2014 In Memory of a Landscape, James Cohan Gallery, Shanghai, China Art 021 Shanghai, China Bazaar Art Jakarta 14, Edouard Malingue Gallery, Jakarta, Indonesia Reformation, White Rabbit Gallery, Sydney, Australia Art Stage Singapore, Edouard Malingue Gallery, Singapore China platform curated by Huang Du, Art Stage Singapore, Edouard Malingue Gallery, Hong Kong.

Yuan Yuan, red chamber, oil on canvas, 2009

Yuan Yuan, Agate Room, oil on canvas, 2010

Yuan Yuan, Meteoric Water, oil on canvas, 2011

Yuan Yuan, Ground Floor, oil on canvas, 2012

Yuan Yuan, Metropolitan Home Pavilion, oil on canvas, 2013 Edouard Malingue Gallery

Yuan Yuan, Behind the Door, oil on linen, 2013, Edouard Malingue Gallery

Yuan Yuan, Steamed room Series, oil on linen, 2014

Yuan Yuan, Romantic Museum, oil on linen canvas, 2015, Edouard Malingue Gallery

Yuan Yuan, Togetherness, oil on canvas, 2015, Edouard Malingue Gallery

Yuan Yuan, Barber in Jail, oil on linen, 2016

Yuan Yuan, installation, Alternative Realities, Bergamo, Italy , 2018

Yuan Yuan, installation, Alternative Realities, Bergamo, Italy , 2018

Yuan Yuan

ZENG FANZHI 曾梵志

ZENG FANZHI né en 1964, est un artiste plasticien contemporain chinois. Ses peintures mélangent les apports de l’art occidental avec la tradition et la culture chinoises. C’est l'artiste le plus coté en Chine actuellement. Quelques jours avant l'ouverture de sa première exposition française au Musée d'Art Mo­derne de la Ville de Paris le 18 Octobre 2013, son œuvre le Dernier souper – version ironique de la cène, célèbre toile de Léonard de Vinci - battait un record aussi bien pour une œuvre d’art asiatique contemporaine que pour un artiste chinois encore vivant, chez Sotheby's, à Hongkong, au prix vertigineux de 160 millions HK $ (17 millions d’euros). En 2008, il avait déjà battu un record du prix d'une œuvre asiatique avec « Mask Series 1996 No. 6 », vendu 75,4 millions HK $ (9,7 millions $) à Hong Kong. Toujours en 2008, il obtenait pour son oeuvre "Mao I: From the Masses, to the Masses'' 2,17 million £ ($3.8 million) chez Phillips de Pury & Co.'s London le 29 Juin 2008.En Mai 2017, chez Christie's Hong Kong, son oeuvre Mask Series (Blue) (1998) s'est vendue 4, 3 millions HKD (549.347 USD). En Novembre 2017, il vendait sa peinture « Smiling Bei Ke Ning » (1989) 4, 3 millions HKD chez Bonhams.
Avec des ventes cumulées de 20,3 millions $, il se situait au 17ème rang du classement Artprice 2018 (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde (Top 500). Il venait en seconde place du classement de la Hurun Art List 2017. Il était le seul artiste chinois à apparaître dans le classement Top 10 des artistes dans le monde de la société ArtPrice en 2016 2017. 

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Actualité
La galerie Hauser & Wirth présente "Zeng Fanzhi. In Studio", du 8 Octobre au 10 Novembre 2018 : trois expositions simultanées de Zeng Fanzhi à Hong Kong, Londres et Zurich. A Zurich, l'exposition présente des paysages abstraits de l’artiste, peints ces deux dernières années ; à Londres, l'accent est mis sur le portrait, de la fin des années 1980 à nos jours ; à Hong Kong, les peintures et les dessins s’inspirent de représentations chinoises et occidentales.
Expositions
Parmi les expositions personnelles de Zeng Fanzhi, citons les plus récentes : en 2017/2018 Zeng Fanzhi | Van Gogh au Van Gogh Museum d’Amsterdam
 ; en 2016 'Parcours' de Zeng Fanzhi au Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin du 19 Septembre au 19 Novembre 2016 ; en Mars 2015, 'Zeng Fanzhi The Louvre Project', ShanghART Beijing, la dernière exposition personnelle de l'artiste en Chine depuis 5 ans; en 2012 et 2011, Gagosian Gallery, Hong Kong; en 2010 'Zeng Fanzhi: The Sublime', Union Temple, New York , Shanghai Rockbund Art Museum, Shanghai, The National Gallery of Foreign Art, Sofia, Bulgarie; en 2009 Godia Fundation, Barcelona, Espagne, Art Beijing 2009 - Zeng Fanzhi, Art Fairs Agricultural Exhibition Centre of China, Pékin, Narcissus looks for Echo, Zeng Fanzhi Suzhou Exhibition, Suzhou Museum, Jiangsu Province, Acquavella Gallery, New York ; en 2008. Tai Ping You Xiang-Zeng Fanzhi solo exhibition, ShanghART Beijing; en 2007 Musee d'art Moderne Saint-Etienne Metropole, France, 'Zeng Fanzhi Idealism', National Art Museum, Singapour, Zeng Fanzhi 1989-2007, Gallery Hyondai, Seoul,Corée
Il a aussi participé à plusieurs expositions collectives internationales comme la première Guangzhou Triennale (2002); la Biennale de Venise, China Gold, Museum Maillol, Paris, France en 2009 ; Made in popland, National Museum of Contemporary art  And-Writers 2010 - Nan Jing Biennale, Jiangsu Provingcial Art Museum,; Thirty Years of Chinese Contemporary Art, Minsheng Art Museum, Shanghai , Fairy Tales Selections from the MaGMA's collection, Opera Gallery, Singapour en 2010 ; Photo Exhibition of Contemporary Artists, Today Art Museum, Beijing, l’exposition "I mondo vi appartiene" à la Fondation François Pinault, au Palazzo Grassi, à Venise, Fusion. Contemporary Art Exhibition, Yiyuan Space, Wuhan, Chine en 2011. Zeng Fanzhi est présent dans les plus grandes collections mondiales comme celle de François Pinault qui expose actuellement certaines de ses œuvres à Venise.

Zheng Fanzhi est représenté par la galerie Hauser & Wirth depuis 2018. Il reste toutefois représenté par la Gagosian Gallery et  la ShanghART Gallery.

Zeng Fanzhi, Parcours, oil on canvas,1990

Zeng Fanzhi, Hospital Series, oil on canvas, 1994

Zeng Fanzhi, Mask Series, 1996

Zeng Fanzhi, The Last Supper, 2002

Zeng Fanzhi, portrait, oil on canvas, 2004

Zeng Fanzhi, This land so rich in beauty, oil on canvas, 2006

Zeng Fanzhi, Bacon, Gagosian gallery, oil on canvas, 2010

Zeng Fanzhi, Lucian Freud, 2011. Image courtesy of Ullens Center for Contemporary Art

Zeng Fanzhi, lièvre Hare, 2012

Zeng Fanzhi, praying hands, oil on canvas, 2012

Zeng Fanzhi, Blue, oil on canvas, 2015

Zeng Fanzhi, Van Gogh, oil on canvas, 2017

Zeng Fanzhi, Untitled, oil on canvas, 2018, Hauser & Wirth

Zeng Fanzhi, Untitled, oil on canvas, 2018, Hauser & Wirth

Zeng Fanzhi, Untitled, oil on canvas, 2018, Hauser & Wirth

Zeng Fanzhi

ZHANG XIAOGANG

ZHANG XIAOGANG, né en 1958, est un artiste contemporain chinois, peintre symboliste surréaliste. Il est célèbre pour sa Bloodline Serie, portraits stylisés et souvent monochromatiques (noir et blanc) de familles chinoises, évocateurs de l’ère Mao. Ses peintures sont vues comme des « portrait de l'âme chinoise moderne moderne ». Les œuvres de Zhang  Xiaogang ont atteint des prix records : le 21 Mars 2007, son oeuvre Bloodline Three Comrades était vendue 2, 1 millions $ à New York chez Sotheby’s. En 2012, à Hong Kong, lors de la vente Sotheby’s de la collection Ullens, une oeuvre tryptique a été adjugée pour 10 millions $. En 2013, Zhang Xiaogang a vendu une œuvre intitulée Private Notes No.1, pour 1,2 million $ (HK$9.6 million) chez Sotheby’s HK. Bloodline: Big Family No.9 s’est vendu chez Phillips HK le 27 Mai 2018: HK$38,350,000. (US$4,889,625)Avec des ventes cumulées de 22,5 millions $ , il se classait au 16ème rang du classement Artprice 2018 (Produit des ventes) du marché de l’art dans le monde (29 lots vendus). Il venait en 7ème position du classement de la Hurun Art List 2017 (+10%).

BIOGRAPHIE/OEUVRE

Expositions
Citons parmi les expositions personnelles de Zhang Xiaogang : en 2018 "New works", Pace Gallery, New York ; en 2014 ‘Oil on paper’, Pace Gallery HK ; en 2013, exposition des sculptures en bronze à la Pace Gallery à New York ; en 2012 'Beijing Voice : Zhang Xiaogang', Pac Gallery, Beijing, Zhang Xiaogang: Beijing Voice, Pace London, Lexington Street, UK, London ; en 2010, Today Art Museum, à Pékin ; 2009 Zhang Xiaogang: The Records, Pace Beijing, Zhang Xiaogang: Shadow,Soul, Queensland Art Gallery, Queensland Australie ; en 2008 Revision, Pace Wildenstein, New York ; 2007, Sara Hilden Art Museum, Tampere, Finlande ; 2006 The Art Centre of Tokyo, Japan, Solo Show, Beijing Commune, Pékin. 
Zhang Xiaogang a par ailleurs participé à plus de 150 expositions collectives en Chine et partout dans le monde. Parmi les plus récentes : 2018 “The Reunion of Poetry and Philosophy », Xhang Xiaogang & Wang Guangyi, Stone Bell House gallery, Prague 2017 "Pace Prints", Art Basel Hong Kong, Art Toronto, Galerie Raphael ; en 2016 Triangle, Gallery Artside Seoul, Corée du Sud, Jongro-gu, 20 peintures de l'artiste étaient exposées avec des sculptures et dessins muraux de l'américain Sol LeWitt, à la Pace Gallery, Beijing, 2016 M+ Sigg Collection: Four Decades of Chinese Contemporary Art, M+, Hong Kong, Hong Kong, Rising Asia, Zane Bennett Contemporary Art Gallery, USA, Santa Fe, Talking on Paper, Pace Beijing, China, Beijing, China.Real?, ArtChina Contemporary Art Gallery, Germany, Hamburg ; en 2015 'The M+ Sigg Collection: Chinese art from the 1970s to Now,' The Whitworth Art Gallery, UK, Manchester, FACE TO FACE, Ethan Cohen, New York, USA, New York, China.Real?, ArtChina Contemporary Art Gallery, Germany, Hamburg, A New Dynasty - Created In China, ARoS Aarhus Kunstmuseum, Denmark, Århus ; en 2014 Focus Beijing - De Heus-Zomer Collection, Museum Boijmans Van Beuningen, Netherlands, Rotterdam, Art Multiples, 313 Art Project, South Korea, Gangnam-gu.
Zhang Xiaogang faisait partie des artistes sélectionnés pour l'exposition 'Art and China' after 1989, Theater of the World', au Guggenheim Museum de New York (Oct 6, 2017 - Jan 7, 2018).

Zhang Xiaogang, Private Notes, oil on canvas, 1990

Zhang Xiaogang, Three Comrades, Bloodline Series, 1994

Zhang Xiaogang, Big Family N°3, Bloodline Series, 1995

Zhang Xiaogang, Family, Bloodline Series, 1995

Zhang Xiaogang, Amnesia and memory, oil on canvas, 2002

Zhang Xiaogang, Big Family N°9, Lithograph printed in colors, 2003

Zhang Xiaogang, Red PlumTree, oil on canvas, 2011

Zhang Xiaogang, Boy N°1, painted bronze, 2012

Zhang Xiaogang, Girl No 3 (With Long Braids), sculpture, bronze, 2015

Zhang Xiaogang, Reader, oil on canvas, 2016, Pace Gallery Beijing

Zhang Xiaogang, Three Thermos Bottles, oil on paper, collage, 2018, Pace Gallery NY

Zhang Xiaogang, "Bathtub », oil on paper with magazine and cotton rope collage, 2018, Pace Gallery NY

Zhang Xiaogang, 2018, Pace Gallery NY

Zhang Xiaogang

ZHAO ZHAO

ZHAO ZHAO est considéré comme une figure importante de la jeune génération d’artistes contemporains chinois. C’est un artiste conceptuel innovant. En 2014 il a été cité comme un des 25 artistes contemporains chinois à suivre. Zhao Zhao a été l'assistant du célèbre artiste Ai Weiwei pendant quelques années après ses études. Son œuvre est souvent associée à des positions anti-autoritaires ou non-conformistes.
L'artiste
Zhao Zhao est né dans la province chinoise du Xinjiang en 1982. Il a obtenu son BFA au Xinjiang Institute of Arts (Department of oil Painting) en 2003. Il vit et travaille à Pékin.
Son oeuvre
Dans ses peintures, sculptures et videos, Zhao Zhao aborde les réalités chinoises et documente sa vie et celle de ses proches. Ses oeuvres font souvent allusion à l'histoire de l'art ou bien elles présentent des paraboles d'événements sociopolitiques. « Pour Zhao Zhao, l’art devrait faire participer les gens et déclencher des réactions et des processus directs qui accroissent la conscience de soi ».
Après ses études, Zhao Zhao a été l’assistant pendant 7 ans du célèbre artiste Ai Weiwei. Ce dernier l’a convaincu de laisser de coté la peinture à l’huile pour l’assister dans des projets conceptuels et documentaires. Zhao Zhao a ainsi découvert la performance en tant que moyen adapté pour exprimer ses préoccupations.
En 2007, il réalise une installation performance intitulée « Cobblestone », pour laquelle il a collé une minuscule pierre sur la place Tiananmen, faisant ainsi trébucher les passants. En choisissant l’échelle d’une petite pierre et d’une grande place du centre de Pékin, Zhao Zhao manifestait contre le contrôle du gouvernement chinois. Au même moment, il faisait une vidéo intitulée « Happening », pendant une nuit. Les gens pensaient qu'il était un agent secret de la police et lui jetaient des pierres. Zhao Zhao a alors décidé de filmer ce qu’il considérait comme le mécontentement du peuple vis-à-vis du gouvernement chinois.
Sa Series de sculptures « Safe » illustrent les vues paranoïaques de ses concitoyens sur la sécurité. Pour cette Series, l’artiste a rassemblé plusieurs coffres-forts en acier datant de la période coloniale de Shanghai et y a placé des œuvres d'art ou des effets personnels. Les clés des coffres-forts ont ensuite été jetées dans la rivière Huangpu.
En Octobre 2015, Zhao Zhao a commencé à travailler sur le Project Taklamakan au Xinjiang. Avec une équipe ils ont ainsi traversé les 4000 km qui les séparaient de Pékin avec un énorme câble de 100km et un réfrigérateur. Une fois arrivés à Tailun, ils ont raccordé l’électricité chez une famille de la communauté Ouïghour, puis ont tiré le câble vers le centre du désert. Pour Zhao Zhao, ce projet lui permettait d’interagir avec les Ouïghours et participer activement dans la société. Depuis 2009, Zhao Zhao collectionne des couteaux Yengisar utilisés par les habitants du Xinjiang. Il a tourné un documentaire sur les personnes rencontrées et les événements survenus lors de la collecte de ces objets. En  2016, “Knife, Suit, and the Project Taklamakan” faisaient l’objet d’une exposition “So Far Away, Yet So Close”.
En 2017, un chameau était présent à la galerie Tang Contemporary Art pour l'exposition "Desert Camel" de Zhao Zhao ; il était aussi le point de départ et la forme de cette exposition, inspirée par les péripéties du Project Taklamakan.

L'histoire de sa Series "In Extremis", présentée à la Tang Contemporary Art en 2018, a commencé avec un chat mort sur une route, écrasé plusieurs fois par des voitures, et laissé en divers morceaux.
Zhao Zhao réalise aussi des peintures abstraites en verre brisé qui lui ont été inspirées par  un accident de voiture dans lequel il était impliqué.
Dans sa dernière exposition à la Tang Contemporary Art Gallery à Hong Kong en 2018,  « One Second – One year ». Zhao Zhao explorait les aspects du temps et la manière dont le temps modifie notre perception des œuvres d'art, à l'aide de dessins. Pour créer ses dessins "One Second", l'artiste tenait dans une main dix crayons et en une seconde, il dessinait sur un morceau de papier un groupement de lignes. Des « Constellations de jade » venaient s'ajouter aux constellations originales (2017), en introduisant un nouvel élément - des cercles de jade - dans des trous de verre. En ajoutant les cercles de jade à ces œuvres en verre, Zhao Zhao introduit la notion de temps dans les œuvres d'art. Soudain, les constellations ne sont plus seulement des réflexions sur le monde contemporain mais elles rappellent aussi 5 000 ans d'histoire
.
Expositions

Citons les expositions personnelles récentes de Zhao Zhao : 2018 “One Second - One Year Tang Contemporary Art Gallery, Hong Kong, « In Extremis", Tang Contemporary Art, Beijing 1st Space ; 2017 Desert  Camel, Tang Contemporary Art, Beijing 2nd space​​, “In The Desert Below A Constellation · In The Sky”, Tang Contemporary Art, Beijing 2nd space.

Expositions passées/past exhibitions

Zhao Zhao, Cobblestone, 2007

Zhao Zhao, Mouse droppings N°4, oil on canvas, 2010

Zhao Zhao, Daughter of the earth N°2, oil on canvas, 2010

Zhao Zhao, Officer Installation view of a broken officer sculpture-Chambers Fine Art, 2011

Zhao Zhao, Sky N° 29, oil on canvas, 2015

Zhao Zhao, Safe, white marble, 2015

Zhao Zhao, Fragment brass, 2015

Zhao Zhao, Project Taklamakan, 2016

Zhao Zhao, Constellations N° 21, oil on canvas, 2016

Zhao Zhao, Constellations N° 28, oil on canvas, 2016

Zhao Zhao, In the desert below a constellation in the sky exhibition, oil on canvas, 2017

Zhao Zhao, In Extremis N° 3, stainless steel, black iron, blue steel, 2018, Tang Contemporary Art

Zhao Zhao, Constellations, oil on canvas, 2018, Tang Contemporary Art

Zhao Zhao, One Second One year, oil on canvas, 2018, Tang Contemporary Art

Zhao Zhao, Jade constellations, glass, jade installation, 2018, Tang Contemporary Art

Zhao Zhao

ZHOU CHUNYA

ZHOU CHUNYA est un peintre et sculpteur contemporain chinois. Il est connu principalement pour sa série de peintures colorées « chien vert », mais est également considéré comme un des peintres de scènes rurales et de nature les plus doués de son pays. Avec des ventes cumulées de 43,7 millions de $, il se situait en 6ème position du classement Artprice 2018 (produits de ventes) du marché de l'art dans le monde. Il venait au 15ème rang dans le classement de la Hurun Art List 2017.
L'artiste
Zhou Chunya est né en 1955 à Chongqing, province du Sichuan. Il est diplômé du département de peinture de l'Académie des Beaux Arts du Sichuan (1982). Il a complété sa formation à l'Académie des Beaux Arts de Kassel en Allemagne. Zhou Chunya réside et travaille actuellement dans la ville de Chengdu en Chine.
Son oeuvre
Les travaux de Zhou Chunya sont un mélange savant de la  peinture traditionnelle chinoise et de l'influence du mouvement du néo-expressionnisme allemand. Son style de peinture a été décrit comme un mélange de modernisme occidental, peinture traditionnelle et “Social Réalisme” qu’il a appris lors des ses études en Allemagne.

Zhou Chunya se considère avant tout comme un coloriste : sa couleur préférée est le vert italien Classico Verde 290. Ses premières peintures montraient des images de pierres et de fleurs empruntées à l’iconographie des peintures chinoises mais sous l’influence de l’Expressionnisme allemand. L'artiste s'est en effet imprégné du style artistique exubérant ou encore frénétique des néo expressionnistes des années 1980.
Au début des années 80, Zhou Chunya réalise sa Série Tibet : New Generation of Tibetan (1980) et Sheep Shearing (1981). Il a en effet séjourné avec son ami étudiant Zhang Xiaogang dans l’enclave tibétaine de le Ruoergai Prairie dans le Sichuan’s Hongyuan County.

Mais u
ne des œuvres qui l'a rendu célèbre est sans aucun doute sa série Green Dogs, son berger allemand appelé Heigen, sa source d'inspiration. En effet, le principal sujet des œuvres qu'il a produit pendant plus de dix ans était le chien. Il parle de la série Green Dogs comme d'une sorte d'auto portrait symbolique.
Sa Série Landscape (1995) dès lors apparaît presque abstraite, les toiles font penser aux anciens paysages chinois.

A partir de 1999, après la mort de son chien, il  a commencé à peindre des fleurs de pêchers avec des hommes et des femmes en rose, s’enlaçant, combinant ainsi le sujet traditionnel chinois de la fleur de pêcher avec une approche moderne et libérale de la sexualité. En Mai 2011, l'artiste a vendu chez Christie's une toile intitulée 'Peach Blossom and Green Dog' pour 467.152 $.
Expositions
Une rétrospective résumant plus de 30 ans du travail de l'artiste a été organisée au Shanghai Art Museum en 2010.
Zhou Chunya a été exposé dans de nombreuses galeries internationales et musées dont la Shanghai Gallery of Art, the National Art Museum, à Pékin ou le Musée des Beaux Arts de Houston, Texas, en 2007, Domach-Auh of Culture, Liz, Autriche, Sino-German Friendship Association, Dusseldorf, Allemagne.
Il participe à diverses expositions collectives : en 2017 Exposition 
China/Dialogue. Transmission, au Ludwig Museum, Koblenz, Allemagneen 2016, Zhou Chunya faisait partie des 15 artistes vivants nés en Chine exposés à Doha au Qatar Museum Gallery, Al Riwaq dans le cadre de l'exposition intitulée 'What About Art? Contemporary Art from China'; en 2015 Guan Xiang Art Gallery, Art Tapei, Taiwan.

 

Tous droits réservés
www.creationcontemporaine-asie.com
contact : mapadioleau@creationcontemporaine-asie.com

Zhou Chunya, Rain clouds, oil on canvas, 1990

Zhou Chunya, Mountain Rock Series, oil on canvas, 1990

Zhou Chunya, Heaven, oil on canvas, 1993

Zhou Chunya, Lovers, oil on canvas, 1998

Zhou Chunya, Stone series, oil on canvas, 1999

Zhou Chunya, Stone Series, 2000

Zhou Chunya, Green dog, oil on canvas, 2001

Zhou Chunya, Green Dog, sculpture bronze, 2006-2007

Zhou Chunya, Peach Blossom Series, 2006

Zhou Chunya, Year after Year the Flowers Bloom, oil on canvas, 2009

Zhou Chunya, Peach Trees and Bodies, oil on canvas, 2010

Zhou Chunya, Summer, oil on canvas, 2011

Zhou Chunya, Peach Blossom, 2014

Zhou Chunya