Asie de l'Est & du Sud-Est

 

Une scène artistique foisonnante, assez méconnue de l’Europe, a émergé dans les pays d'Asie au cours de ces dernières décennies. L’art contemporain asiatique, longtemps absent du marché international de l’art, s’est développé dans le sillage de la croissance économique de ces pays. Comprendre les éléments constitutifs de la scène artistique en Asie de l’Est et du Sud-Est nous informe sur l'histoire, les influences, le développement et nous éclaire sur l'intégration de ces pays dans une culture globale vers laquelle nous tendons.

 
 

Art & News 
Artistes contemporains asiatiques

 

 


Zao Wou-Ki, Triptyque 1987-1988, oil on canvas
Christie's Sale HK, 25 May 2019

LE  GRAND TRIPTIQUE DE ZAO WOU-KI “HOMMAGE A MATISSE ET MONET” PROPOSE A LA VENTE CHEZ CHRISTIE’S A HONG KONG LE 25 MAI 2019
The second-largest painting by Zao Wou-Ki « Hommage to Matisse and Monet » offered for sale at Christie’s Hong Kong on May 25, 2019

Le deuxième plus grand tableau de Zao Wou-Ki jamais proposé aux enchères, Triptyque 1987-1988, Hommage à Matisse et Manet, devrait dominer les ventes de l’Asian 20th Century and Contemporary Art Evening Sale le 25 Mai 2019, chez Christie’s à Hong Kong. Ce Triptyque est l’un des 20 triptyques de grand format achevés par Zao Wou-Ki. C’est aussi une œuvre importante qui illustre le statut de l’artiste en tant que pionnier de la fusion des traditions artistiques orientales et occidentales. L’estimation pour ce tableau est : 120,000,000-150,000,000 HK$ (15,289,289.23 - 19,111,611.54 USD)
 

 


Yan Pei-Ming, Autoportrait N°3, 2000
Musée des Beaux Arts de Dijon
 (17 May - 23 September 2019)

« L’HOMME QUI PLEURE » : YANG PEI-MING EXPRIME SES EMOTIONS AU MUSEE DES BEAUX ARTS DE DIJON
« L’homme qui pleure »: Yan Pei-ming expresses his feelings at Musée des Beaux Arts de Dijon, from 17 May to 23 September 2019

Bien connu dans la région, l'artiste franco-chinois Yan Pei-Ming est le premier invité du Musée rénové des Beaux Arts de Dijon avec son exposition intitulée 'L'Homme qui pleure'. « Tel un journal intime, cette exposition - composée d’une cinquantaine d’œuvres - explore les émotions et la révolte ressenties par Yan Pei-Ming face à la brutalité du monde et sa douleur face aux drames intimes et familiaux. L’exposition rend hommage à sa mère, à Xavier Douroux et à Fabian Stech, récemment disparus, et éclaire la vision très personnelle d’un homme blessé par la violence de la vie et qui continue de se battre ». De nombreuses pièces nouvelles ont été créées spécialement pour l'occasion, explique le commissaire de l'exposition Franck Gautherot. Yan Pei-Ming compte parmi les peintres contemporains les plus réputés au monde.

 


Mark Justiani, Island Weather, Philippines Pavilion
58th Venice Biennale (11 May - 24 November 2019)

“ISLAND WEATHER”, L’INSTALLATION DE L’ARTISTE MARK JUSTIANI POUR LE PAVILLON DES PHILIPPINES A LA 58EME BIENNALE DE VENISE :  CLASSEE PARMI LES MEILLEURES
« Island Weather », the installation of Mark Justiani for the Philippines pavilion at Venice Biennale : one of the most captivating pavilions

L'artiste philippin Mark Justiani a retenu l’attention des medias pour son travail « Island Weather » au Pavillon des Philippines à la 58ème Biennale de Venise. L’artiste a réalisé une installation immersive pour amener le spectateur à regarder avec attention la situation du pays : la réalité du climat (typhons), les effets de son histoire, et son évolution culturelle. Connu pour utiliser des moyens réfléchissants pour créer l’illusion de répétition ou d’infini, Mark Justiniani a créé des pièces recouvertes de verre ayant la forme d’îles. Au fur et à mesure que les spectateurs montent au dessus de chaque pièce, ils se retrouvent face à un abîme cylindrique. Sa surface intérieure est remplie d'objets du quotidien qui aident à dépeindre une image des Philippines : livres, rochers, chaussons, plantes, lanternes rappelant l'époque coloniale espagnole, etc. The Financial Times et la société Artsy se sont dits très impressionnés.

 


Anish Kapoor, Brink, 2019
Lisson Gallery (15 May - 22 June 2019)

ANISH KAPOOR A LA GALERIE LISSON A LONDRES, POUR LA 17EME FOIS
Seventeenth exhibition of Anish Kapoor at Lisson Gallery, London, from 15 May to 22 June 2019

Pour sa dix-septième exposition à la Galerie Lisson à Londres, l’artiste indo-britannique, Anish Kapoor présente de nouvelles formes de travail qui associent deux orientations fondamentales : des langages géométriques iconiques comme ceux qu'il explore à travers miroir et pierre, en symbiose avec des œuvres en silicone, huile sur toile et en acier soudé. La peinture fait partie intégrante des activités d’Anish Kapoor depuis 40 ans. Ses peintures sur toile sont étroitement liées à sa sculpture, à la fois par leur oscillation entre deux et trois dimensions, ainsi que parce qu’elles naviguent entre forme et sans forme.

 


Lee Bul, After Bruno Staut, Devotion to drift, 2013
Venice Biennale ( 11 May - 24 November 2019)

LEE BUL, L’ARTISTE COREENNE, INVITEE A LA 58EME BIENNALE DE VENISE
Lee Bul, the Korean artist, invited at the 58th Venice Biennale (11 May - 24 November 2019)

L’artiste coréenne Lee Bul a été invitée par Ralph Rugoff, le curateur de la 58ème Biennale de Venise, intitulée May You Live in Interesting Times. Lee Bul s'est fait connaître avec sa  célèbre Cyborg series (moulage de corps (1997-2011). Elle a tout d’abord réalisé des performances fortement centrées sur le corps, avec notamment des costume-objets, des excroissances organiques réalisées en tissu. Lee Bul se revendique de l’héritage de l’architecte urbaniste allemand Bruno Taut qui utilisait la transparence du verre et l’acier. Elle s’appuie sur diverses sources, dont la science-fiction, l’architecture visionnaire et l’expérience personnelle, tout en utilisant des matériaux délibérément conflictuels allant de la soie à la nacre en passant par la fibre de verre et le silicone. Elle est représentée par la galerie Thaddaeus Ropac.

 


Jitish Kallat, Palindromeanagram, 2017-2018
Venice Biennale ( 11 May - 24 November 2019)

 

ATUL DODIYA ET JITISH KALLAT PARMI LES ARTISTES INDIENS PRESENTS A LA 58EME BIENNALE DE VENISE
Atul Dodiya and Jitish Kallat among Indian artists participating at Venice Biennale 2019

Sept éminents artistes indiens, modernes et contemporains, ont été sélectionnés pour représenter l'Inde à la Biennale de Venise 2019 : Nandalal Bose, Atul Dodiya, GR Iranna, Rummana Hussain, Jitish Kallat, Shakuntala Kulkarni et Ashim Purkayastha. Un nouveau partenariat entre les secteurs public et privé en Inde a permis la création du pavillon indien à la 58ème Biennale de Venise en 2019. Il a été dirigé par le ministère indien de la Culture et coorganisé avec la Confédération de l'industrie indienne. Le musée d’art Kiran Nadar est le principal partenaire du pavillon, le directeur général de la Galerie nationale d’art moderne est le commissaire du projet.

 


Ma Desheng, Sans Titre, acrylic on canvas, 2019
A2Z Art Gallery, Paris, 16 May - 15 June 2019

 

« L’AME HORS DES PIERRES », UN MESSAGE DE MA DESHENG AU TRAVERS DE SON EXPOSITION  A L’A2Z ART GALLERY, PARIS, DU 16 MAI AU 15 JUIN 2019
« L’âme hors des pierres », a message by Ma Desheng through his exhibition at A2Z Art Gallery, Paris, from 16 May to 15 June 2019

Peintre, sculpteur, performeur, poète, affilié au mouvement les « Etoiles » à la fin des années 1970, Ma Desheng est une figure emblématique de la résistance artistique et culturelle chinoise. Il s’est installé en France en 1986. L'artiste expose actuellement ses œuvres récentes, sculptures en bronze et acryliques sur toile, à l’A2Z Art Gallery : « L’âme hors des pierres ». “Ma Desheng est séduit par la permanence de la pierre et son « âme », parce que née de forces telluriques et altérée par les millénaires ». Les couleurs vives des fonds traditionnels de l’artiste ont cédé à des camaïeux sombres et gris, le noir prédomine, comme pour exprimer un monde dont la trajectoire l’inquiète, « où la philosophie et l’art se meurent ».
Press Release

 


Gao Xingjian, Domaine de Chaumont sur Loire, 2019

APPEL POUR UNE NOUVELLE RENAISSANCE, PAR L'ARTISTE CHINOIS GAO XINGJIAN, AU TRAVERS DE SON EXPOSITION AU DOMAINE DE CHAUMONT- SUR- LOIRE, DU 27 MARS AU 3 NOVEMBRE 2019
Gao Xingjian : Appeal for a new Renaissance, an exhibition of the artist at Domaine de Chaumont-sur-Loire (41150) in France, from 27 March to 3 November 2019

Dans le cadre de sa Saison d’art 2019, le Domaine de Chaumont-sur-Loire dans le Cher, présente une grande exposition de paysages oniriques à l’encre du peintre et écrivain Gao Xingjian. Avec son Appel pour une nouvelle Renaissance”, cet adepte de l’art total qu’est Gao Xingjian, prône une nouvelle pensée pour changer le monde et réveiller les consciences, grâce à la culture. Écrivain, peintre, dramaturge, metteur en scène, poète, Gao Xingjian en appelle à un retour à une création artistique sans frontières, pluridisciplinaire, non utilitariste et non “marchandisée”, explorant les complexités de l’âme humaine, avec pour finalité une communion parfaite des cœurs et des esprits.”, explique Chantal Colleu-Dumond. Les œuvres de Gao Xingjian sont empreintes de culture et de pensée traditionnelles chinoises, alliées à une esthétique moderne occidentale. Gao Xingjian est né le 4 janvier 1940 à Ganzhou en Chine. Il a commencé à être reconnu en tant que peintre en Occident à la suite d'un voyage informel à Berlin en 1985, pendant lequel "certains se sont pris de passion pour ses oeuvres". Il est installé en France.

 


Zheng Guogu, Visionary Transformation, 2019, MOMA

« VISIONARY TRANSFORMATION », DE L’ARTISTE CHINOIS ZHENG GUOGU, AU MOMA, A NEW YORK, JUSQU’AU 23 JUIN 2019
« Visionary Transformation », by the Chinese artist Zheng Guogu at Museum of Modern Art (MOMA) in New York till 23 June 2019

Visionary Transformation est la première exposition personnelle de l’artiste chinois Zheng Guogu aux Etats-Unis : elle présente une sélection de 12 peintures de sa Series Great Zhengy Transformation, réalisée au cours de ces 8 dernières années. Depuis le début des années 1990, Zheng Guogu a ainsi utilisé divers médias pour examiner l’impact de la mondialisation et des technologies numériques sur la vie et les traditions chinoises contemporaines. Les œuvres présentées dans l’exposition retravaillent les images des thangkas traditionnels bouddhistes, des peintures sur rouleaux suspendus qui servent d'outils de méditation. L’artiste superpose numériquement plusieurs thangkas en une seule image hallucinatoire, qu'il peint sur une toile à l'aide de différentes techniques. "Ces peintures évoquent la croyance bouddhiste en l'impermanence du monde physique, offrant des allégories des relations instables entre systèmes de pouvoir, croyances et histoire qui marquent notre époque".
Zheng Guogu vit à Yangjiang, province du Guangdong. Il a participé à de nombreuses expositions dans le monde. Il a reçu le Best Artist Award de la part des Chinese Contemporary Art Awards en 2006.

 

 

http://www.creationcontemporaine-asie.com/medias/images/sheela-gowda-it-stands-fallen-installation-2017-ikon-gallery.jpg
Sheela Gowda, It Stands Fallen, installation, 2017
 

L’ARTISTE INDIENNE SHEELA GOWDA POUR LA PREMIERE FOIS EN ITALIE AU PIRELLI HANGARBICOCCA, A MILAN, A PARTIR DU 7 AVRIL 2019
Indian artist Sheela Gowda has her first exhibition in Italy at Pirelli HangarBicocca in Milan, from 7 April 2019 to 15 September 2019

Sheela Gowda, une des plus grandes artistes contemporaines indiennes, présente « Sheela Gowda Remains » au Pirelli HangarBicocca à Milan, du 7 Avril au 15 Septembre 2019. L'artiste présente une vaste sélection d’œuvres qu’elle a réalisées de 1996 à nos jours, notamment des aquarelles, des estampes et des installations spécifiques. Ses productions se caractérisent par une grande variété de matériaux (cheveux, substances organiques, bouse de vache, encens et pigments naturels) et sont présentées en liaison avec l'architecture emblématique de l'espace Navate au Pirelli HangarBicocca.
Par ailleurs, le 3 Mars 2019, Sheela Gowda a reçu le Maria Lassnig Prize 2019, décerné par la Maria Lassnig Foundation, en même temps que l’organisation d’une exposition personnelle qui aura lieu au Lenbachhaus Museum à Munich, en Allemagne, au printemps 2020. Peter Pakesch, le président du conseil d’administration de la Lassnig Foundation déclarait : “We are delighted to present the second award to Sheela Gowda, who, in her early oil painting and especially in her engagement with the difficult working conditions of women in Indian society, touches on themes that were also central to the work of Maria Lassnig.”

 


Lee Ufan, Relatum, Friendship,stone, metal, 2003

"HABITER LE TEMPS" : RETROSPECTIVE DE L'ARTISTE COREEN LEE UFAN AU CENTRE POMPIDOU - METZ, DU 27 FEVRIER AU 30 SEPTEMBRE 2019
"Habiter le temps", a retrospective of the Korean artist Lee Ufan at Centre Pompidou-Metz, from 27 February to 30 September 2019

Le Centre Pompidou-Metz présente une exposition rétrospective de l’artiste coréen Lee Ufan, né en 1936, depuis ses premières réalisations de la fin des années 1960 jusqu’à ses créations les plus récentes. Lee Ufan est un artiste, sculpteur minimaliste, écrivain et philosophe. Depuis la fin des années 1960, il conjugue la peinture monochrome et la sculpture in situ. Il utilise des matériaux comme l’acier usiné, la pierre brute, le verre, le coton, le gravier, le sable, la toile et le papier. Il réalise des installations méditatives et ultra épurées, dignes des plus beaux jardins zen comme lors de son exposition dans les jardins de Versailles en 2014. L’artiste a conçu la structure de son exposition « Habiter le temps » : une quarantaine d’œuvres significatives, présentées en quinze salles, de formes et de dimensions changeantes. Lee Ufan a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles à travers le monde. Il partage sa vie entre Paris et  Kamakura au Japon. Lee Ufan devrait ouvrir prochainement une fondation à Arles dans l’ancien hôtel Vernon, une bâtisse du XVIIe siècle située près des arènes d’Arles,
http:://www.studioleeufan.org/

 


Yayoi Kusama, Infinity Mirror Room, FLV, 2019

ETONNANTE “VISION FOR PAINTING » DE L’ARTISTE JAPONAISE YAYOI KUSAMA A LA FONDATION LOUIS VUITTON A PARIS JUSQU’AU 26 AOUT 2019
Amazing « Vision for Painting » by Japanese artist Yayoi Kusama at Fondation Louis Vuitton in Paris till 26 August 2019

La Fondation Louis Vuitton à Paris a invité l’étonnante et célèbre artiste japonaise Yayoi Kusama dans le cadre du cycle "La collection de la Fondation. Le parti de la peinture', jusqu’au 26 août.  L’artiste y a notamment installé l’une de ses œuvres les plus iconiques : la toute première "Infinity Mirror Room", imaginée et conçue en 1965, à New York. Elle entraîne ici le spectateur dans un univers hypnotique, une peinture dans l’espace – composée de champignons hallucinogènes à pois rouges - qui s’étend indéfiniment grâce aux effets de miroir. Jouer avec la temporalité et l'espace est un élément clé de l'univers de Yayoi Kusama. Ses oeuvres sont visibles dans son musée Yayoi Kusama à Tokyo, qui a ouvert ses portes en 2017.
http://yayoi-kusama.jp/e/information/

 

 


Zeng Fanzhi, Untitled, cast silver, 2017

NEUF ŒUVRES DE L’ARTISTE CHINOIS ZENG FANZHI AU SHANGHAI 166 ART SPACE, DU 15 MARS AU 10 AOUT 2019
The famous Chinese artist Zeng Fanzhi presents nine of his works at Shanghai 166 Art Space, from 15 March to 10 August 2019

Composée de 9 œuvres, l’exposition « Zeng Fanzhi Line » présente une sélection de peintures, de sculptures et d'œuvres sur papier réalisées par l'artiste au cours du dernier quart de siècle. Elle tire son titre d’une ligne graphique extraite de l’œuvre de Zeng Fanzhi. Elle examine la manière dont l’artiste utilise la texture du tableau pour présenter le sujet et révéler le niveau de mémoire de soi, comme le niveau de peinture qui se superpose constamment à la toile. Parmi les œuvres présentées : des autoportraits, Mask Series 95, "Us" (2002), Swimming (2006).

 



 

LES ARTISTES ASIATIQUES AU SEIN DES PAVILLONS DE LA BIENNALE DE VENISE 2019 (11 MAI- 24 NOVEMBRE 2019)

EN SAVOIR PLUS
(Le Journal des Arts)

 

 


Tous droits réservés
www.creationcontemporaine-asie.com

contact : mapadioleau@creationcontemporaine-asie.com