Artistes Vietnamiens Contemporains

Artistes Vietnamiens/Actualités

TRUONG CONG TUNG
Biennale de Venise

L'artiste vietnamien Trương Công Tùng participe à l'exposition collective organisée par la Bangkok Art Biennale (BAB) Foundation, "The Spirits of Maritime Crossing", un événement collatéral de la 60e Biennale de Venise - au Palazzo Mangilli Valmarana, du 20 Avril au 24 Novembre 2024. Trương Công Tùng présente une installation “The state of absence – voices from outside” (2020), composée de gourdes qui ont été reliées par une série de tubes en plastique qui font circuler l'eau, la terre et les graines entre les gourdes. Les gourdes  seraient analogues aux esprits du Vietnam, avec des gouttes d'eau, des bulles symbolisant le temps et le pourrissement partagés par l'humanité.
https://smc.bkkartbiennale.com/
https://universes.art/en/venice-biennale/2024/the-spirits-of-maritime-crossing

 

TRUNG CONG TUNG & NGUYEN DUY MANH
Galerie BAQ

Trương Công Tùng expose aussi à la galerie BAQ, 15 rue Beautreillis à Paris, du 14 Mai au 19 Juin 2024, dans une exposition commune avec l'artiste vietnamien Nguyễn Duy Mạnh, "Untamed Souls" (Ames indomptables). Trương Công Tùng  présente des œuvres en laque, dans lesquelles il cherche à retrouver, dans les couches  profondes, des figures enfouies qui rappellent son enfance  à Gia Lai, dans les hauts plateaux vietnamiens. Chaque peinture en laque sur terre cuite est une stèle de mémoire.
L'artiste  Nguyễn Duy Mạnh présente d'étonnantes céramiques : une sorte de banquet est organisé pour nourrir six personnes au centre de la galerie. Nguyễn Duy Mạnh a nommé cette série Hồn Xiêu - Phách Lạc (Âmes errantes - Esprits perdus, 2017-2023) : " hồn " (esprit) désigne les " peaux " en céramique accrochées au mur ; " phách " (enveloppe de l'esprit) désigne les plats plus lourds et sophistiqués sur la table, préparés à partir de tessons aux motifs anciens.

https://galeriebaq.com/exhibitions/14-nguyen-duy-manh-and-truong-cong-tung-untamed-souls-ames-indomptables/

 

Artistes Vietnamiens : Profils, Oeuvres et Expositions

Ouverte pour la première fois au monde extérieur au début des années 1990, la scène artistique vietnamienne a connu un développement lent mais régulier. À Saigon, il n’y avait pas beaucoup de foires artistiques pour promouvoir l’art vietnamien ou attirer des visiteurs locaux ou internationaux. Et il y a très peu de collectionneurs ou riches investisseurs. Cependant, les choses semblent changer avec l’organisation des marchés de l’art à Hanoi et les ventes aux enchères informatisées à HCMC. Il y a maintenant 10 espaces d’art dans le pays qui contribuent à promouvoir l’art à Hanoi et à Saigon. Les réseaux sociaux participent également au développement de l’art contemporain. Un projet de 3 ans promouvant l’expression artistique et la créativité au Vietnam - financé par l’Union européenne - a débuté mi-2018. Six hubs dont VICAS Art Studio, Heritage Space, Hanoi Grapevine ou San Art, collaborent à la mise en place de Cultural and Creative Hubs Vietnam (CHV).

BAO VUONG

BAO VUONG est un artiste franco-vietnamien qui s’est fait connaître par ses monochromes d’un noir profond, intense et symbolique. 
Les peintures monochromes noires de Bao Vuong servent de toile à la contemplation de la lumière dans l'obscurité.
Contact : https://www.baoartworks.com/

https://www.a2z-art.com/artists/artists/description/artistid/0000001006
ACTUALITE
Exposition de Bao Vuong "O" au Musée des Arts Asiatiques de Toulon, du 26 Avril au 24 Août 2024
PROFIL DE L'ARTISTE
Báo Vuong est né à Hô Chi Minh City en 1978. Sa famille ayant fui le Vietnam pour se réfugier en France, il a fait ses études à Toulon. Il a ainsi obtenu un Master en Arts Plastiques aux Beaux-Arts de Toulon (1999). Il est diplômé de l'Ecole Supérieure d’Art d’Avignon (2001). Après plus de 30 années passées en France, Báo Vuong est retourné au Vietnam, en 2013 ; il vit et travaille à présent à Hô Chi Minh City.
C’est précisément ce retour sur sa terre natale qui donnera à Báo Vuong toute son inspiration. Il entame alors un travail sur les portraits : des dessins au goudron de boat people (des mères, des enfants) ou des photographies anciennes délavées et maculées de goudron. Un thème cher à Báo Vuong, c’est l’oubli, les visages oubliés ou effacés des migrants. L'artiste explique : "J’ai commencé à peindre en utilisant du goudron pour représenter ces personnages, car en fait, nous étions restés très longtemps dans la cale du bateau, près du moteur, où l’odeur du goudron était très forte. C’est comme si cela s’était imprimé dans ma mémoire, et c’est ce que j’ai voulu retranscrire à travers l’utilisation d’une peinture noire et très épaisse".
L'artiste a aussi réalisé des installations en galettes de riz, moulages de visage, ou bien des photos de visages emprisonnés dans des sacs plastiques ou des bocaux.
Sa première exposition, en 2013, une performance sur un travail graphique in situ, sera censurée car elle rappelait des pans douloureux de l’histoire. Quelques temps plus tard, lui viendra l’idée de peindre la mer noire seule, dénuée de tout indice et de toute personne humaine, déjouant ainsi la censure.
Báo Vuong n’a pas de souvenirs concrets du temps passé en mer ou dans les camps. Il avait alors un an. Cependant, le traumatisme collectif reste ancré en lui. Aujourd’hui, l’artiste déverse cette mémoire émotionnelle dans des monochromes noirs, en appliquant de grandes masses de peinture au couteau. Pour extirper le souvenir de ces blessures oubliées de son passé, il a créé la série « The Crossing ». Ses peintures sont complètement noires, à la fois réalistes et abstraites. C’est une projection des nuits passées en mer par sa famille, ces mêmes nuits que des milliers de réfugiés ont vécu à travers les siècles, explique-t-il. Les reflets de lumière sur les vagues, sur les cieux et sur les rivages concentrent l’instinct de survie des naufragés, poursuit-il. 
S'agissant de la comparaison souvent faite en France avec le célèbre artiste Pierre Soulages, Báo Vuong répond : "ce n’est qu’après coup que je me suis rendu compte que Pierre Soulages faisait de l’abstraction. Il ne voulait rien raconter d’autre que la beauté du noir, quand moi je m’inscrivais davantage dans une démarche réaliste, figurative. Je reproduis des vagues, des nuages. Ce sont deux propos très différents". 
L’A2Z Art Gallery présentait The Crossing, la première exposition personnelle de Bao Vuong dans sa galerie, du 3 Décembre 2020 jusqu'au 9 Janvier 2021. « Oscillant entre abstraction et figuration, « The Crossing » permet à chacun d’observer, de vivre et de s’approprier une expérience de contemplation de la « lumière du noir ». L’expérience est très émouvante autant qu'impressionnante.
EXPOSITIONS
Expositions personnelles de Báo Vuong : 2023-24 "BAO VUONG - NƯỚC", A2Z Art Gallery, Paris ; 2023 "Laguna Nera", Wilmotte Foundation, Venice, “Voyage Suspended”, Richard Koh Fine Art gallery,  Singapour ; 2022-2023 "Horizons", A2Z Art Gallery, Paris ; 2022 "The Crossing",Vietnam House, La Haye, Pays-Bas ; 2021-2022 "Coming through", A2Z Art Gallery Paris ; 2020 The Crossing, A2Z Art Gallery, Paris 
La galerie Lefell à Ixelles présentait du 16 Septembre au 4 Novembre 2023, des oeuvres inédites de  l'artiste vietnamien Bao Vuong et de l'artiste chinois Wang Keping dans une exposition intitulée “RACINES”.  
Expositions collectives : Bao Vuong participait avec son oeuvre "Altar" à l'exposition de groupe 'Remnants' à San Art, Saigon, du 15 Juillet au 17 Septembre 2022. Il participait au BAD+, première exposition d'art contemporain à Bordeaux, du 7 au 10 Juillet 2022 (A2Z Art gallery). Bao Vuong participait à Asia Now 2023, 2022 et 2021, présenté par l'A2Z Art Gallery, Art Paris Art Fair 2024.
EXPOSITIONS PASSEES

BUI CONG KHAHN

BUI CONG KHAHN est un peintre contemporain vietnamien, sculpteur, musicien, artiste video, performer. Il a  été un des premiers artistes vietnamiens à acquérir une réputation internationale dès les années 90 avec des performances qui interrogeaient sur les restrictions en matière d'expression dans le Vietnam communiste.
https://buicongkhanh.com/
PROFIL DE L'ARTISTE
Bùi Công Khành est né en 1972 à Danang. Il est diplômé du College of Fine Arts d’Ho Chi Minh City : BFA, Oil Painting Department, University of Fine Arts. Il vit entre Ho Chi Minh City et Hoi An.  
Les sujets de Bùi Công Khành tournent autour de l’histoire contemporaine et la société du Vietnam, plus particulièrement l’impact croissant des capitaux dans le monde. L'artiste s’inspire aussi de la philosophie bouddhiste et taoiste. Ses récentes séries de peintures sur porcelaine utilisent le dessin et la forme traditionnelle des vases en porcelaine bleu et blanc vietnamiens. Mais l'artiste y intègre le présent, les bruits et une vision de la vie quotidienne comme par exemple des conducteurs de motos, des panneaux de signalisation, des fils électriques, de la publicité.
Plus récemment Bùi Công Khành  est allé puiser dans la société ancestrale chinoise/vietnamienne en réalisant des sculptures dans du bois de jacquier - un matériau traditionnellement utilisé pour fabriquer des bateaux au Vietnam, et aussi bateaux typiques de la mer de Chine. Ces sculptures en jacquier "Dislocate" ont notamment été montrées lors de son exposition personnelle 'Lac place' à la Factory Contemporary Art Centre à Ho Chi Minh Ville de Juin à Août 2016.
En 2017, Bùi Công Khánh était invité à exposer en Israel son oeuvre « Prayer on the Wind » et participer à la création du Wilfrid Israel Museum.  L’artiste a ainsi travaillé sur une version israélienne de « Prayer on the Wind », inspirée par le célèbre Mur des Lamentations de Jérusalem. 
L'artiste a récemment créé un showroom à Hoi An pour que les populations locales aient la possibilité de se rencontrer, d'échanger et de s'inspirer, notamment les étudiants.
De Octobre 2023 à Mai 2024, l'artiste vietnamien Bùi Công Khánh présentait son oeuvre Dislocate" au M+ Museum à Hong Kong. Dislocate est une grande sculpture en bois qui explore le passé et le présent, l'architecture impériale et la mémoire moderne. Fabriquée à partir de bois neuf et ancien de jacquier, Dislocate a été sculptée à la main pendant deux ans par des artisans locaux à Hội An, dans le centre du Viêt Nam. Dislocate est orné de motifs chinois tels que des branches de fleurs de prunier, des structures semblables à des pagodes et des brins de bambou, ainsi que de références à un passé récent et plus violent, comme des casques de G.I. américains, des vêtements militaires, des haches à main et des fusils. Il s'agit du projet le plus ambitieux et le plus vaste de Bùi Công Khành à ce jour.
https://www.mplus.org.hk/en/exhibitions/bui-cong-khanh-dislocate/

EXPOSITIONS
Le travail de Bùi Công Khánh a été exposé dans les plus grandes villes vietnamiennes mais aussi en France, Cambodge, Corée du Sud, Thailande et aux Etats-Unis. Il a été aussi exposé dans des biennales internationales à travers le monde.
Bùi Công Khánh était parmi les finalistes du Sovereign Asian Art Price 2020
Dernières expositions personnelles : 2023-2024 Dislocate", M+ Museum, Hong Kong ; 2028-2019 "Porcelain Medals and jackfruit Wood Grenades", 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong.
Bùi Công Khành participe à diverses expositions collectives comme : exposition V.I.E... à l'A2Z Art Gallery à Paris du 2 Mars au 1er Avril 2023 ; 
exposition de groupe "Impressions on Earth", avec Hong Linh, Le Trieu Dien, Nguyen Duc Phuong, à San ART, du 23 Mars au 29 Mai 2021. 
Bùi Công Khành était présenté à Art Paris 2024 par l'A2Z Art Gallery.
EXPOSITIONS PASSEES

DINH Q. LE

DINH Q. LE est un des artistes contemporains vietnamiens les plus connus au plan mondial. C’est un artiste conceptuel qui s’est fait connaître dans les années 90 par ses images créées à partir de bandes de photos - tissées à la main - suivant une technique de nattage traditionnelle vietnamienne qu’il a apprise enfant.
https://www.facebook.com/dinh.q.le
PROFIL DE L'ARTISTE
Dinh Q. Lê est né en 1968 au Vietnam, près de la frontière cambodgienne. Sa famille a fui l’invasion du pays par les Khmers rouges en 1979. Il a grandi aux Etats-Unis, à Los Angeles. Il a poursuivi ses études à l' UC Santa Barbara et obtenu son BA Fine Arts (1989) puis à la School of Visual Arts (MFA photography, (1992) à New York. En 1996, il quitte New York pour Ho Chi Minh Ville. Il est décédé soudainement  le 6 Avril 2024. 
La plus connue des photos de Dinh Q. Lê  « From Vietnam to Hollywood » à partir de 2002, a été réalisée à partir d’images de photojournalisme et de films américains sur la guerre. Les autres travaux de Dinh Q. Lê au cours de ces années étaient surtout des posters montrant par exemple des objets qui témoignent de la brutalité de l’Agent Orange qui contribue encore au décès d’enfants à la naissance au Vietnam.
Dinh Q. Lê est aussi connu pour ses analyses de l’histoire coloniale, en référence à son pays natal. En 2011 à la Sherman Contemporary Art Foundation, Sydney, Australie, il proposait une installation video interactive "Erasure" ayant trait aux débats en Australie sur les réfugiés et demandeurs d'asile.
Dinh Q Lê présentait du 14 Septembre 2018 au 7 Avril 2019 au San Jose Museum of Art (Californie) "Dinh Q. Lê: True Journey Is Return" : cinq installations vidéo et photographiques majeures mêlées à des récits de guerre et de migration.
Du 8 Février au 20 Novembre 2022, le Musée du quai Branly Jacques Chirac à Paris présentait « Le fil de la mémoire et autres photographies » de Dinh Q Lê.
https://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/expositions/details-de-levenement/e/dinh-q-le-39279/

EXPOSITIONS
Le travail de Dinh Q. Lê est exposé dans des galeries et musées en Asie, en Europe et aux Etats-Unis depuis 1990. En 2003, six des travaux de sa série ‘From Vietnam to Hollywood’  étaient montrés à la Biennale de Venise. 
Citons ses expositions personnelles récentes : 2023 "Cambodia Reamker", Elizabeth Leach Gallery, Portland, Usa ; 2022-2023 "Momentary Stillness", Art Design & Architecture Museum, Santa Barbara, Usa, CA ; 2021-2022 «Le fil de la mémoire et autres photographies », Musée du quai Branly, Paris ; 2020 Dinh Q. Lê/Screenprints, "Fragile Springs", Elisabeth Leach Gallery, Portland, Usa ; en 2019, "Pure Land", Tang Contemporary Art, Bangkok 
Dinh Qe Lê était présenté à la foire Asia Now Paris 2022, par la galerie 10 Chancery Lane , London
Dinh Q.Lê participait à lédition inaugurale de l'Asia Society Triennial à New York, du 27 Octobre 2020 au 27 Juin 2021. Il présentait des rouleaux de la Series WTC in Four Moments Series (2016), et une Four-channel video (2014).
EXPOSITIONS PASSEES

HA MANH THANG

HA MANH THANG est considéré comme un des jeunes peintres les plus importants du Vietnam. Son œuvre s’inspire des documents socio-politiques et de références culturelles.
Contact : https://hamanhthang.com/
PROFIL DE L'ARTISTE
Ha Manh Thang est né en 1980 dans la province nord de Thai Nguyen. Il est diplômé de l’Université des Beaux Arts de Hanoi (2004). Il vit et travaille à Hanoi.
Considéré comme l'une des plus grandes figures de la jeune génération de l'art contemporain au Vietnam,  Ha Man Thang a été présenté dans la grande publication internationale Phaidon "Painting Today" en 2009. C’est le seul artiste vietnamien à avoir été présenté aux côtés d'artistes de renom tels que Gerhard Richter, Jumaldi Alfi ou Zhang Xiaogang.
Les peintures de Ha Manh Thang – sur toile ou papier – sont riches en texures et significations. L’artiste s’est fait connaître avec ses séries de peintures colorées et en même temps sarcastiques sur des sujets comme la tradition, la modernité et l'influence du consumérisme depuis le Doi Moi, l'ouverture économique du Vietnam.
Ha Manh Thang s'inspire des thèmes de la mémoire, de l'histoire et du patrimoine culturel - des tours anciennes d'Angkor Vat et des maisons villageoises sporadiques dans le nord rural du Vietnam aux vieux costumes utilisés par les empereurs et les familles royales pendant les dynasties Le et Trin -. « Mes œuvres habituellement mêlent des images de ma propre histoire culturelle et de la culture pop avec les nécessités sociales que je rencontre dans la vie contemporaine ", explique l'artiste.
Dans ses travaux actuels, Ha Manh Thang étudie toujours les structures architecturales emblématiques du Vietnam, les réduisant à leurs formes essentielles, les isolant de leur contexte et remettant en question leurs rôles et significations.
« Passage of Time – a poetic meditation – était la première exposition personnelle de Ha Manh Thang à Hong Kong en 2017. Il y présentait deux séries “Circle of Time”– sur la signification des symboles qu’on trouve dans les objets antiques.

La galerie Quynh à Saigon présentait "Kia non non, nuoc nuoc, may may" de Ha Manh Thang, du 21 décembre au 4 février 2023. Deuxième chapitre de sa précédente exposition à la galerie - The Reflection -, l'exposition présentait 16 œuvres qui illustrent la fascination de l'artiste pour le temps et l'exploitation du patrimoine historique et culturel. Dans le but de réinventer le paravent de table ou le paravent, décrits par les maîtres anciens, Hà Mạnh Thắng a adopté la structure de ces objets anciens dans son travail avec des peintures sur soie, des toiles et une pléthore de peinture et de feuilles d'or.
EXPOSITIONS
Parmi les expositions personnelles les plus récentes de Ha Manh Thang, citons : 2023 “Ethereal Places,” RKFA, Singapour ; 2021-2022 "The Reflexion" Galerie Quynh, Ho Chi Minh Ville ; en 2019 "Landscape/Mindscape", Galerie Quynh, Ho Chi Minh city .
Ha Manh Thang participait à l'exposition de groupe "Becoming Alice: Through the metal tunnel”, à partir de la collection The Outpost Art Organization à Hanoi, du 30 Janvier au 30 Mars 2024
EXPOSITIONS PASSEES

HOM NGUYEN

HOM NGUYEN est un artiste français d'origine vietnamienne, né à Paris. Il est devenu maître dans l’art du portrait.
Contact : https://www.hom-nguyen.com/
https://www.facebook.com/homnguye
https://www.instagram.com/homnguyen/?hl=en

PROFIL DE L'ARTISTE
Hom Nguyen est né à Paris en 1972, de parents vietnamiens. Devenu très tôt le chef d'une famille immigrée quelque peu démunie, il n’a pas fait d'études d’art. Cireur de chaussures pour gagner sa Viel, il est devenu spécialiste de la patine de chaussures de marque en 2009. Il a ainsi travaillé les couleurs de cuirs et même dessiné sur des chaussures. Il est ensuite revenu à la peinture et au dessin. En 2009, Hom Nguyen s’installe dans un grand atelier à Bagnolet et en 2011 commence des portraits monumentaux sur toile. Il a travaillé notamment avec le designer Ora-Ito (en 2011) qui l’a introduit dans le monde de l’art et du design. Il vit et travaille à Paris.

Hom Nguyen est fasciné par le visage humain : ses portraits composent l’essentiel de son oeuvre. Le style de Hom Nguyen est particulièrement sensible aux valeurs humaines qu’il incarne et transmet un sentiment d’apaisement et de communion. Il travaille au fusain, au feutre gouache, à l’huile voire même au stylo. Il jette la peinture sur la toile, il utilise la technique du crayonné pour faire ressortir les volumes. Son geste insiste sur le mouvement et la profondeur du trait. L’artiste déstructure les traits du visage à coups de pinceaux pour ne laisser qu’un regard expressif intense jaillir de la matière, dense. Sa liberté gestuelle peut s’apparenter au street art. 

Hom Nguyen a réalisé par le passé des portraits de personnalités
 françaises et internationales. Il n'en fait plus à présent que pour des évèments spécifiques comme l’ Abbé Pierre, don à l’association, Charles Aznavour création d’un timbre collection à l'occasion de ses 100 ans.
Il croque d’illustres inconnus ou des enfants. « Il faut que leur visage m’intéresse. Ce n’est pas leur beauté, ni leur notoriété qui m’interpellent mais leur expression. Ce que leur physionomie, les sentiments et l’émotion qui y flottent traduisent », déclarait-t-il. L'artiste peint surtout des personnes asiatiques tels que des adolescents, de jeunes enfants ou des personnes plus âgées.

En 2015, Hom Nguyen présentait à l'A2Z Art Gallery à Paris une série sur la boxe, « Le combat du siècle », où il dévoilait une vingtaine de portraits de boxeurs célèbres : de Sugar Ray Robinson à Mohamed Ali, en passant par George Foreman et Marcel Cerdan ou encore Jean-Marc Mormeck.  En 2016, l’exposition «Sans repères», au Palais de Tokyo, a permis de découvrir les visages monumentaux de Hom Nuyen, inspiré par l’exil des boat-people. Dans le cadre d'une exposition collective en Corse en 2021, à Calvi, l'artiste a peint un portrait de Napoléon.  
Hom Nguyen a par ailleurs deux thématiques majeures dans son travail : l’exode et la transmission. Il a ainsi réalisé au crayon une série de dessins d’enfants sans bouche et sans oreille, résultat pour lui d’une projection de la mémoire : il est né en effet d’une mère immigrée, arrivée en France parmi les boat people. S’il n’intègre pas la bouche dans la composition du visage, dans ces portraits d’enfants asiatiques, c’est qu’émerge alors de la toile un masque plutôt qu’un portrait.
De Septembre 2022 à Janvier 2023, Hom Nguyen exposait à la SAC gallery à Bangkok "
Un Monde Meilleur: A Better World". Avec cette série de portraits spécialement créée pour l'occasion, l'artiste explore les turbulences du monde intérieur en réponse aux mouvements particuliers qui nous entourent et nous traversent. "Il s'agit de donner de l'espace, de faire vibrer l'énergie positive qui vit en chacun de nous, en recherchant un monde meilleur, caché à l’intérieur de nous".

Hom Nguyen collabore avec Focal Arts, un fonds de dotation dédié à la connaissance, à la préservation et à la promotion des savoir-faire traditionnels par la création d'œuvres contemporaines multisensorielles. L'œuvre inaugurale à laquelle il participait, « La Constellation d'Icare », célèbrait le travail du cuir .

En Janvier 2024, Hom Nguyen a réalisé une oeuvre importante, une série intitulée « La Paix », un cri du cœur de la part de l'artiste, en écho aux guerres partout dans le monde. Cette œuvre est éditée en lithographie (150 exemplaires).
Hom Nguyen était le parrain de l’édition 2024 de Solid’Art Paris, organisée par le Secours Populaire, du 2 au 5 mai 2024, au Carreau du Temple à Paris. Il a édité pour cette évènement une lithographie.

EXPOSITIONS
Hom Nguyen expose régulièrement en France et de plus en plus à l'étranger.
Citons parmi ses dernières expositions personnelles : 2023 "Illuminations, Portraits de femmes", une exposition au Musée d’Art et d’Histoire Paul Eluard, 22 bis rue Gabriel Péri 93200 St Denis, Exposition personnelle, Atelier Grognard, Art Center, Rueil Malmaison 2022/2023 "A better world", SAC gallery, Bangkok ; 2021 SAC Gallery, Bangkok ; 2021 « Woman », S&S Art Gallery, Hồ Chí Minh Ville ;  2020 "Empreinte", NAG Paris (Natacha Dassault Art Gallery) ; 2019 Miaja Gallery, Singapour. 
Expositions de groupe. Hom Nguyen participait à Paris Asian Art Fair 2023 où il présentait son travail "Childhood Memories". Il participait à une exposition collective en 2021 à la Galerie La Villart, Calvi (Corse) and in Biennale de Paris, Grand Palais Éphémère, representé par la Galerie Perahia, Paris, France
EXPOSITIONS PASSEES

NGUYEN THAI TUAN

NGUYEN THAI TUAN est parmi les artistes contemporains vietnamiens les plus importants, dont la réputation va croissante à l'étranger. L’histoire du Vietnam est au cœur ses peintures.
PROFIL DE L'ARTISTE
Nguyễn Thái Tuấn  est né à Quang Tri au Vietnam en 1965. Il est diplômé du Hue Fine Arts College (1987). Il vivait et travaillait à Dalat, Vietnam. Il est décédé le 11 Mars 2023
Les peintures de Nguyễn Thái Tuấn sont caractéristiques car elles représentent souvent des corps sans tête et sans membre. Les personnages semblent torturés ou détenus. Dans son enfance durant la guerre du Vietnam, Nguyễn Thái Tuấn a en effet été témoin de beaucoup d’atrocités. Sa peinture Black Painting n°40 (2008) fait par ailleurs référence à la Réforme agraire de 1955 qui a donné lieu à un bain de sang dans tout le nord du Vietnam. Le travail de Nguyễn Thái Tuấn interroge ainsi l'histoire et la fragilité des valeurs humanistes et l'affirmation de la subjectivité en opposition au pouvoir politique. Sa pratique artistique est aussi ancrée dans la symétrie de la plénitude et de l'absence. 
Les personnages de Nguyễn Thái Tuấn semblent éthérés et fantasmagoriques, leurs formes se détachant sur un fond monochrome sans particularité. « Black Paintings » est ainsi une série d'une centaine de peintures à l'huile où la forme humaine prend sens par son absence. Cette omission du détail humain, masqué dans une couleur suggérant l'obscurité, l'ignorance ou le vide, est délibéré chez l'artiste. Celui-ci explique 'Les ténèbres contiennent toujours du mystère et de l'inconnu. L'obscurité suscite la curiosité des gens pour pénétrer à l'intérieur et trouver la vérité cachée, mais elle crée aussi inquiétude et turbulence »
Dans son exposition «Fullness of Absence» (Sàn Art 2011), l'artiste a peint des hommes et des femmes entièrement vêtus et dépourvus de corps, assis dans des espaces apparemment anonymes, semblables à une chambre d'hôtel, où la direction de la lumière crée des ombres particulières sur le sol et les murs. Dans sa Série Heritage, Nguyễn Thái Tuấn montre en arrière-plan des bâtiments et des monuments liés à l'histoire vietnamienne. Il cherche ainsi à représenter un espace critique entre le passé et le présent. Les intérieurs picturaux de Nguyễn Thái Tuấn sont inspirés en partie par l'enceinte du palais de l'empereur Bao Dai, le dernier roi vietnamien de la dynastie Nguyen. Au travers de ces réminiscences, il cherche à décrire les phases sociopolitiques du Vietnam, du colonial, à l'impérial, au prolétariat, aux «petits bourgeois», aux «nouveaux acquéreurs».
Dans sa Serie "Black Souls", il n'y a toujours pas de personnages aux caractéristiques individuelles mais des figures noires qui se confondent avec l'environnement dans une ambiance impressionniste. Plus récemment dans sa Serie "Interiors", des ombres reposent, dans l' obscurité qui occupe pleinement la peinture à partir de l'arrière-plan.
Les peintures de Nguyễn Thái Tuấn peuvent rappeler le moderniste américain, Edward Hopper, dans son traitement de la couleur et dans la représentation des espaces intérieurs.
Dans les peintures de Nguyen Thai Tuan, le présent et l’avenir sont des pièces vides, avec des âmes anonymes qui se cachent comme les réincarnations de personnes anonymes. Ils errent dans le temps, existent dans l’isolement, entre ciel et terre. Ils sont absorbés dans le mur, se fondent dans la fibre du matelas, puis fondent dans l’air, morose et reclus. Ils perdent leurs journées, « attendant la fin du vent », mais dans les peintures de Nguyen Thai Tuan, le jour et la nuit ne montrent plus aucun signe de vent.
«Bien que Nguyễn Thái Tuấn soit largement respecté au Vietnam, une de ses expositions a été censurée et, comme beaucoup d'artistes dans son pays, il navigue dans un équilibre délicat entre une pratique artistique indépendante et le défi du statu quo ».
EXPOSITIONS
Nguyễn Thái Tuấn a commencé ces dernières années à se faire mieux connaître à l’international. Il présentait "Interior & Black Souls" à la Primo Marella Gallery, Milan : exposition en ligne du 15 Juin au 3O Juillet 2021
Dernières expositions personelles : 2022 195/14 Xo Viet Nghe Tinh Galerie (San Art), HCMC, "Waiting for the end of wind" ; 2021 Love in the Dream, 10 Chancery Lane Gallery, Central, HK
Expositions de groupe. Nguyễn Thái Tuấn participait à l'exposition collective "S.E.A. Calling" à la Primo Marella Gallery à Milan, du 10 Février au 10 Mars 2022

La Primo Marella Gallery présentait Nguyễn Thái Tuấn à Asia Now Edition 2021, Paris Asian Art Fair.
EXPOSITIONS PASSEES

PHAM HUY THONG

PHAM HUY THONG est actuellement un des artistes vietnamiens contemporains les plus prometteurs. Il est représenté par la Thomas Craig Gallery à Ho CHi Minh Ville et la 333 Gallery à Bangkok.
https://www.phamhuythong.net/home/
https://fr-fr.facebook.com/artistphamhuythong
https://www.instagram.com/artistphamhuythong/?hl=fr
PROFIL DE L'ARTISTE
Pham Huy Thông est né en 1981 à Ha Tay au Vietnam. Il est diplômé de l’Hanoi Industrial Fine Arts University: Bachelor of Fine Arts, Major in Graphic Design (2004). Il vit à Hanoi.
Pham Huy Thông travaille la laque vietnamienne, l'acrylique et les techniques mixtes. Ses peintures sont couvertes de symboles et de messages. Son travail a été défini comme un commentaire politique et social sur des questions d'actualité. « C’est un artiste avec une conscience ».
«Depuis que j'ai commencé à donner à mes peintures plus de sens, d'histoires et de réflexion, le travail de la laque m'a semblé me faire perdre beaucoup de temps. Ce n'est pas amusant de devoir attendre des mois pour savoir si une idée a bien fonctionné sur une surface en laque, alors j'ai essayé d'autres matériaux comme l'acrylique, l'aquarelle, l'encre et l'huile […] Parfois, pour m'exprimer différemment, j'essaie aussi de faire des installations et des performances. L'art que j'ai fait au tout début était essentiellement des portraits ou des peintures auto-réfléchissantes, poursuivait-il. Mais autour de 2006-2007, « j'ai commencé à essayer d'exprimer ma pensée et ma compréhension de sujets plus sérieux tels que les questions politiques ou sociales. Ma première exposition personnelle en 2006 a été une installation d'une pièce qui dépeignait la pluie et les gens qui couraient sous elle essayant de se cacher d'une menace commune, instinctivement et montrant leurs propres manières individuelles d'essayer de rester au sec ».
Dans son exposition “Dong Bao”, l’artiste présentait une série de peintures à l’huile et à l’acrylique réalisées entre 2009 et 2010, pour lesquelles il a utilisé des images iconiques du Vietnam afin de redessiner l’histoire de la nation. Ces peintures étaient basées sur des gravures traditionnelles de Don Ho. « J'ai pris la même composition mais je les ai recréées avec des problèmes de la vie moderne ».
Parlant de sa Series Hope, l’artiste explique : la Series Hope - lancée en mars 2014 - met l'accent sur l'exploitation du thème lié aux agriculteurs ruraux et aux travailleurs urbains pauvres. Le processus d'urbanisation et de modernisation du Vietnam a ainsi créé un fossé croissant entre les riches et les pauvres. Ceux qui ont une faible position dans la société sont de plus en plus marginalisés. En période de crise économique, l'écart d'inégalité ne diminue pas mais est exacerbé ». Les peintures de la Series Hope exploitent le contraste entre les images de nuages d'orage représentant l'avenir incertain des pauvres et les images de nuages blancs comme l'espoir qui monte dans leurs coeurs.
Ses Series plus récentes, Nudity ou Construction, se consacrent davantage au corps féminin.
Pham Huy Thông était l’un des finalistes du Sovereign Asian Art Prize 2022.

Travaux récents de l'artiste en 2023-2024
https://phamhuythong-net.translate.goog/series/tac-pham-2023-2024/?_x_tr_sl=vi&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

EXPOSITIONS
Pham Huy Thông a déjà eu plusieurs expositions personnelles.
En Juin 2024, trois oeuvres de Pham Huy Thong étaient exposées dans “Collective Memories” à l'Amanaki Hotel, 10 Nguyen Dang Giai, Thao Dien ward, dist 2, Thu Duc city, Saigon, Việt Nam.

En 2018 il exposait "Hope 2.0", à la Craig Thomas Gallery, HCMC 
EXPOSITIONS PASSEES

LE QUY TONG

LE QUY TONG est un artiste contemporain vietnamien. Sa Series "Bridge", le Long Bien Bridge, un symbole à Hanoi, est très connue des professionnels de l’art et du public. 
Contact : http://lequytong.com/
PROFIL DE L'ARTISTE
Lê Quý Tông est né en 1977 à Hanoi. Il est diplômé du Hanoi Fine Art Institute (Département de peinture) (2001) où il est actuellement chargé de cours.
De sa ville, Hanoi, Lê Quý Tông offre une palette de couleurs mais il propose surtout un nouveau ressenti en utilisant des tons de gris, bleus, voire des non couleurs. Au début de son travail, les paysages qu’il dépeint ne montrent aucun humain mais plutôt le processus de modernisation et d’industrialisation de sa ville. Lê Quý Tông a aussi réalisé des portraits qui sont une étude de lui-même. L’intensité de ses portraits est renforcée par l’habileté de l’artiste à capter l’humeur et la lumière sur son visage. Le temps, la mémoire, le vide, le doute, le questionnement sur le sens des choses et des évènements sont ce qui guide Lê Quý Tông.
Lê Quý Tông est entré sur la scène artistique vietnamienne avec une exposition impressionnante à l’Espace-Centre Culturel Français à Hanoi en 2006, montrant une collection de peintures à l’huile de grands formats du Long Bien Bridge, un symbole à Hanoi. Les spectateurs ont tout de suite adhéré à son travail. Il apportait là une sorte de nouvelle vision de la scène artistique de Hanoi au tout début du 21ème siècle.
En 2007, il proposait sa deuxième grande exposition avec une collection de 22 peintures grands formats sur sa ville, un Hanoi d’une grande créativité, emplie de fortes émotions, mais peinte malgré tout de façon assez romantique. 
Fin 2015, le Manzi Art Space d’Hanoi organisait une exposition de Lê Quý Tông, intitulée ‘True Blue’ qui montrait son travail au cours de ces dernières années pendant lesquelles il a étudié de nouvelles techniques et de nouveaux thèmes. Le résultat montrait une évolution dans les pratiques de l’artiste qui le positionne actuellement parmi les forces les plus créatives d’Hanoi. Chacune de ses œuvres a comme point de départ des documents photographiques sur des réunions politiques importantes qui ont influencé le cours de l’histoire. 
Dans son exposition « True Gold, Chapter II », à la galerie Affinity Art à Hong Kong, en Septembre-Octobre 2018, Lê Quý Tông réanimait des photographies d’évènements révolutionnaires, en y mettant ses grilles et formes géométriques caractéristiques, des pigments dorés et en effaçant les identités signifiantes. Il appartenait au spectateur de déchiffrer entre l'inventé et l'authentique, l'alternatif et l'évidence. La Vin Gallery à Ho Chi Minh City présentait à son tour l’exposition « Lê Quý Tông’s True Gold Chapter II: The Loyalty » du 8 Novembre au 14 Décembre 2018. 
EXPOSITIONS
Parmi les expositions personnelles récentes de Lê Quý Tông, citons : 2023 Neoromanticism, Manzi Art Space, Hanoi ; 2020 "Le Quy Tong: World of Examination", Art Vietnam Gallery, Hanoi ; en 2019 "True Gold # Chapter III # "Endgame", Flamingo Dalai Resort, Hanoi 
Il a aussi participé à plusieurs expositions de groupe à Art Vietnam Gallery, Hanoi.
EXPOSITIONS PASSEES

THU-VAN TRAN

THU-VAN TRAN est une artiste d'origine vietnamienne installée en France depuis 1981. Elle est imprégnée de sa double culture franco-vietnamienne et de l'histoire coloniale.
Thu-Van Tran est représentée par les galeries Almine Rech (Paris), Meessen De Clercq (Bruxelles) et Rüdiger Schöttle (Munich).
https://thuvantran.fr/
PROFIL DE L'ARTISTE

Thu-Van Tran est née en 1979 à Hô-Chi-Minh-Ville. Elle a du quitter son pays avec sa famille pour la France en 1981. Elle est diplômée des Beaux-Arts de Paris (2004) et de la Glasgow School of Art (2000).  Elle vit et travaille à Paris.
Marquée par l'exil, l'artiste crée un ensemble d'œuvres qui comprend photographies, dessins, films, sculptures et installations qui soulèvent des questions sur notre capacité à nous souvenir de l'Histoire, des rituels et des héritages des pays et des nations.
Dans son exposition au Crédac (centre d'art contemporain d'Ivry-sur-Seine) en 2019 : « 24 heures à Hanoï », elle explorait une de ses matières fétiches, le latex, « sang blanc » de l’hévéa, au croisement de l’histoire postcoloniale et de la botanique. Dans le cadre de l'exposition "Avant l'orage" à la Bourse du Commerce à Paris en 2023, Thu-Van Tran présentait un paysage pictural sur tous les murs de son espace d'exposition. Inspirées par les attaques au napalm des Américains au Vietnam, les grandes taches violettes et roses – réalisées à base de peaux de caoutchouc chargées en pigments – dépeignaient autant un monde toxique qu'elles traduisaient une vision hallucinée ou apparue dans un rêve. Le travail artistique de Thu-Van Tran est nourri d’une réflexion sur l’histoire coloniale du Viêt Nam, et sur les systèmes d’exploitation généralisés de l’homme et de la nature à travers le monde globalisé. 

Du 10 Juin au 7 Janvier 2024, le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Nice présente une grande et belle exposition de Thu-Van Tran. La scénographie de l’exposition met en lumière les principaux aspects du travail de l'artiste, imprégnée de sa double culture franco-vietnamienne, l’histoire commune des deux pays et l’héritage encore inscrit dans le langage, les corps au Vietnam. Il est là aussi question de caoutchouc, arbre jadis prolifique dans le pays. 
https://www.mamac-nice.org/exposition/thu-van-tran-nous-vivons-dans-leclat/
Thu-Van Tran était exposée au Centre Pompidou lors de l’exposition du Prix Marcel Duchamp 2018 pour lequel elle avait été sélectionnée. En 2017, elle participait à l’exposition internationale de la 57e Biennale de Venise Viva Arte Viva.

En 2022 Thu-Van Tran a réalisé une grande installation in situ au Carnegie Museum of Art de Pittsburgh.
EXPOSITIONS
Depuis les années 2000, Thu-Van Tran a eu différentes expositions personnelles, en France et à l'étrange dont : 2024 "In spring, ghosts return", Almine Rech New York2023, grande exposition de Thu-Van Tran au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Nice.
L'artiste a également participé à de très nombreuses expositions collectives dans le monde dont notamment l'exposition "Avant l'orage" à la Bourse du Commerce à Paris en 2023, et ses œuvres ont intégré d’importantes collections publiques et privées.

EXPOSITIONS PASSEES

VU TRONG THUAN

VU TRONG THUAN est un peintre contemporain franco-vietnamien, installé en France depuis 1980. Des peintures réalistes de ses débuts, il a évolué vers l'abstraction et gagné ainsi une grande liberté d'expression dans des peintures acryliques mélangées sur toile.
PROFIL DE L'ARTISTE
Vũ Trọng Thuấn est né le 16 mars 1939 à Hai Phòng au Viêt-Nam. En 1954, il part étudier la peinture à l'École des Arts Appliqués de Saigon. En 1980, il s'installe avec sa famille en France. Puis en 1991, cherchant à s’investir plus profondément dans son art, il retourne au Vietnam où il ouvre sa propre galerie d’art à Da Nang afin d’y travailler et exposer son travail.
Entre 1963 et 1999, Vũ Trọng Thuấn peint surtout des paysages, des natures mortes et quelques portraits à l’huile sur toile et en laque sur bois. 
« Peindre devient pour Vũ Trọng Thuấn un processus de création spontanée dans laquelle l'écoulement fluide et naturelle de la peinture sur les toiles, échappe entièrement au contrôle de l'artiste. Il recherche un langage plastique pur et libre qui exprime pleinement le sens profond de la spontanéité du vivant ». 
A partir de 1999, sa peinture tendra vers l'abstraction et l’utilisation de supports originaux de grands formats (pour les plus grands : 2m de hauteur sur 10 m de longueur et 2,5 m de hauteur sur 12 m de longueur). Sa technique de l’abstraction pourrait rappeler celle de certains grands artistes chinois du 20ème siècle comme Chu Teh-Chun ou encore Zao Wou-Ki.
Son œuvre ‘Voilier’, une huile sur toile inondée de lumière, peinte en noir et blanc, datant de 2004, pourrait marquer chez le peintre cette sorte de transition entre figuration et abstraction. Pour l’artiste, la peinture est un retour à la quiétude de l'âme après une longue période mouvementée. Vũ Trọng Thuấn a en effet passé une bonne partie de sa jeunesse pendant la difficile guerre du Viêt-Nam (1955-1975). C'est aussi un moyen de se libérer de sa souffrance et de se réconcilier avec soi. Ce chemin l’a conduit naturellement à la peinture abstraite, un esthétisme qui invite à la contemplation et au-delà car il décrit un univers très lumineux où il est question d’amour et de paix, porté par des couleurs magnifiques.
EXPOSITIONS
A partir de 1980, Vũ Trọng Thuấn a commencé à exposer ses œuvres dans différentes galeries en France, à Salon en Provence et en Ile de France.
Au Vietnam il expose de façon permanente dans sa galerie « Studio Vũ Trọng Thuấn », 277, rue Tran Hung Dao, dans le centre ville de Danang, plus de 300 toiles et tableaux.
De 2000 à 2003, Vũ Trọng Thuấn a exposé une sélection de son travail d'inspiration abstraite, au Viêt-Nam au salon des Arts Plastiques de Hô-Chi-Minh-Ville.
En Janvier 2016, une exposition privée du peintre était organisée à Bourg La Reine, près de Paris. Il a aussi exposé à la Galerie de Nesle, rue de Nesle, Paris 75006, dans le cadre du Salon International des Arts, du 1er au 3 Avril 2016.

Vũ Trọng Thuấn participait à l'exposition d'art contemporain au Musée des Beaux-Arts de Da Nang, Vietnam, du 20 mars 2019 au 20 avril 2019, où il exposait notamment des peintures grands formats (acrylique sur laque). 
Vũ Trọng Thuấn exposait jusqu’au 30 juin 2021 dans la galerie des Colonnes à Bourg la Reine
Interview de Vũ Trọng Thuấn dans son atelier à Danang, sur les rives de la rivière Han :
https://www.youtube.com/watch?v=CCDctKiB0Ps