Evènements, Expositions autour de l art contemporain asiatique

Asian Contemporary Art/Events & Exhibitions

Mise à jour 19 Novembre 2017  

Actualité de l'art contemporain asiatique dans le monde  


Anish Kapoor, My Red Home, 2003
Musée d'art moderne et contemporain
de Saint-Etienne Métropole
Photo Jean-Philippe Ksiazek


Bharthi Kher,Virus VII, installation
 Bindis, mahogany wood, brass, 2016

Photo Maegan Hill-Carroll
Dark Matter MM, Berlin, 2017

Pour fêter ses 30 ans, le Musée d’art moderne et contemporain de Sainte-Etienne Métropole a invité le sculpteur indien Anish Kapoor
For its 30th anniversary, the Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole, France, invited the Indian sculptor Anish Kapoor

Des œuvres inédites du sculpteur indien Anish Kapoor côtoieront, jusqu'en avril 2018, une exposition issue des riches collections stéphanoises. Baptisée "Considérer le monde", l'exposition contiguë, puisée dans les collections du musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole (MAMC+), présente pour sa part 170 artistes et plus de 300 oeuvres exceptionnelles du 16e au 21e siècle. L'installation "My Red Homeland" (2003) d’Anish Kapoor est présentée pour la première fois en France dans la grande salle centrale du bâtiment, entourée d'autres oeuvres conçues par Anish Kapoor pour cet événement. L’exposition a lieu au Musée d’art moderne et contemporain de Sainte-Etienne Métropole jusqu’en Avril 2018.

 


Première exposition de l’artiste indienne Bharthi Kher en Allemagne, «Dark Matter MM », au Museum Frieder Burda/Salon Berlin, du 13 Octobre 2017 au 17 Février 2018
Bharti Kher’s first solo exhibition in Germany, entitled "Darl Matter MM", at Museum Frieder Burda/Salon Berlin, from 13 October 2017 till 17 February 2018

La sculpture de Bharti Kher 'Chimera2' avec laquelle s'ouvre l'exposition Salon Berlin donne l’impression d’un visage recouvert de couches de matériaux variés, ce pourrait être l'intérieur pétrifié d'un mystérieux cristal dans lequel une forme de vie étrangère est née (Wall installation: ‘What can I tell you that you don’t know already’, composée de fragments de miroirs et recouverte de bindis (2013). Une Series de sculptures met par ailleurs en scène de manière ludique l'interaction continuelle de forces antagonistes qui, néanmoins, parviennent à un certain point à l'équilibre ('When darkness becomes light' (2016). Conçue spécifiquement pour le Salon de Berlin, l'installation Virus VIII entremêle la pensée conceptuelle et magique. L'artiste a lancé la Series Virus en 2010, qui devrait s’achever en 2039. Au Salon Berlin, le virus de Bharthi Kher entre en dialogue avec une œuvre de la Collection Frieder Burda: l'une des célèbres «Grey Paintings» de 1974 de Gerhard Richter.

 


Patricia Perez Eustaquio Untitled (Still life 5)
plaster, wood, polyurethane, acrylic paint,
sugar paste, graphite, 2017, Silverlens Gallery

 


Liu Ding, Pork, oil on canvas, 2016

 


FX-Harsono, Destruction-I',
Performance at Alun-alun-Selatan, 1997

L’artiste Philippine Patricia Perez Eustaquio expose à la Silverlens Gallery à Manille "Still Life" jusqu’au 25 Novembre 2017
"Still Life", a solo exhibition by Philippines artist Patricia Perez Eustaquio at Silverlens Gallery in Manila till 25 November 2017

Patricia Perez Eustaquio s’intéresse à l’appétit humain, l’excès et la futilité des objets. Comme l’explique l’artiste, son travail est fait « d’ombres, de fragments, de rejets et détritus». Travaillant sur divers médias, y compris la peinture, le dessin et l'installation, le tissu est récemment devenu un élément clé de son travail, créant des sculptures en enveloppant de soie ou de crochet des objets, puis en retirant l'objet pour en faire ce qu’elle appelle un "fantôme", un très petit objet ou des carcasses vides qui évoquent des questions entourant la mémoire et la perception. L’exposition a lieu à la Silverlens Gallery à Manille, du 26 Octobre au 25 Novembre 2017
 


« New Perpective in Chinese Painting », une exposition organisée par la Primae Noctis Art Gallery à Lugano, du 23 Novembre 2017 au 20 Janvier 2018
"New Perspective in Chinese Painting": an exhibition at Primae Noctis Art Gallery, Lugano, from 23 November 2017 to 20 January 2018

La Primae Noctis Art Gallery présente le travail de cinq artistes contemporains renommés - Liu Wei, Liu Ding, He Wei, Qian Jiahua et Wang Zhongjie - dont les œuvres reflètent vraiment l'art contemporain chinois et montrent la voie pour des praticiens contemporains. En réinterprétant les techniques et les styles des traditions artistiques anciennes, tout en tendant vers une vision plus conceptuelle de l’art, ces artistes expriment ainsi les nouveaux styles artistiques dans lesquels évolue l'art asiatique. L’exposition a lieu à la Primae Noctis Art Gallery à Lugano (Suisse), du 23 Novembre 2017 au 20 Janvier 2018.
 

 

“After Darkness: Southeast Asian Art in the Wake of History”, une exposition proposée par l’Asia Society, New York, jusqu’au 21 Janvier 2018
“After Darkness: Southeast Asian Art in the Wake of History”, an exhibition at Asia Society, New York till 21 January 2018

En cette période de tension sociale et politique, comment l'art et les artistes devraient-ils répondre aux défis du moment? L'art a-t-il le pouvoir de changer le monde ou le monde façonne-t-il l'évolution de l'art? L’exposition « After Darkness: Southeast Asian Art in the Wake of History » aborde ces questions au travers du travail de sept artistes contemporains et d'un groupe d'artistes indonésiens (FX Harsono, Angki Purbandono, Tintin Wulia), birmans (Htein LinNge Lay) et vietnamiens (Dinh Q. LêNguyen Thi Thanh Mai,Tuan Andrew Nguyen) dont les vies et les pratiques artistiques se sont croisées avec des périodes déterminantes de transition socio-politique dans leurs sociétés respectives.


Uttaporn Nimmalaikaew, Nostalgic,
matériau translucide, 
2014

 


Nalini Malani, Remembering Mad Meg,
Théâtre d'ombre video, 2007, photo Payal Kapadia

 

 

 


Shilpa Gupta, Drawing in the Dark
C-print monté sur dibond, fragments de pièces automobiles
 2017, Photo Tom Callemin

L’artiste thailandais Uttaporn Nimmalaikaew expose à la Yavuz Gallery à Singapour, « Dimension of Hope », du 25 Novembre  2017 au 7 Janvier  2018
Thai artist Uttaporn Nimmalaikaew presents "Dimension of Hope" at Yavuz Gallery in Singapore, from 25 November 2017 till 7 January 2018

Le jeune artiste thailandais Uttaporn Nimmalaikaew est un des artistes les plus étonnants de sa génération. Il peint des portraits sur plusieurs couches de filets fins ou sur du tulle, par strates, produisant ainsi un effet 3D. Ses sujets se métamorphosent et changent de forme en fonction de la distance et de l'emplacement du spectateur.  « Je dessine des formes humaines sur un tissu blanc clairsemé avec de la peinture à l’huile de couleur. Les détails sont différents en raison du volume, de la couleur, de la lumière et de la couche de tissu », déclare l’artiste. Outre le prestigieux Sovereign Asian Art Prize en 2006, l’artiste a reçu de nombreux prix en Thailande. Uttaporn Nimmalaikaew expose à la Yavuz Gallery à Singapour, du 25 Novembre  2017 au 7 Janvier  2018.
« Painting 3D by Uttaporn Nimmalaikaew » : https://www.youtube.com/watch?v=fq5MV1miRmE&feature=youtu.be

 



L’artiste indienne Nalini Malani expose au Centre Pompidou  "La rébellion des morts, rétrospective 1969-2018", du 18 Octobre 2017 au 8 Janvier 2018
Indian artist Nalini Malani's solo exhibition at Paris Centre Pompidou: "La rébellion des morts, rétrospective 1969-2018", from 18 October 2017 to 8 January 2018

Le Centre Pompidou présente, en collaboration avec le Castello di Rivoli, la première rétrospective en France et en Italie de l’œuvre de l’artiste indienne Nalini Malani, pionnière du film, de la photographie, de l’art vidéo et de la performance en Inde. L’exposition retrace en deux volets cinquante années de création de cette artiste majeure. Nalini Malani présente des œuvres réalisées entre 1969 et 2018, notamment sa dernière série de peintures All We Imagine as Light et Traces, une performance de dessin mural éphémère adaptée à l’espace d’exposition. Un plongée, chronologique et thématique, au cœur de l'univers de l'artiste. Des films 16 mm en noir et blanc récemment découverts, datant de 1969 à 1976, sont présentés pour la première fois. L'artiste réactive également une œuvre spectaculaire des collections du Centre Pompidou : la « vidéo/théâtre d’ombres » Remembering Mad Meg (2007).
L'artiste expose aussi "People Come And Go", à la galerie Lelong, 13 rue de Téhéran, 75008 Paris, jusqu'au 25 Novembre 2017.

 

« Drawing in the Dark », une exposition de l’artiste indienne Shilpa Gupta à la synagogue de Delme, du 21 Octobre au 18 Février 2018
Solo exhibition of Indian artist Shilpa Gupta at Delme synagogue, France, from 21 October 2017 till 18 February 2018

Dans ce lieu d’art contemporain - la Synagogue de Delme - Shilpa Gupta reprend ses thèmes - flux migratoires et nature poreuse des frontières. Dès l'entrée de l'exposition, elle «engage le spectateur dans une relation physique à l’espace: une lourde barre de métal vient ainsi perturber l’architecture et le passage des visiteurs. À la violence d’un geste de séparation entre extérieur et intérieur, Shilpa Gupta oppose la liberté de se frayer un chemin et fait rejouer à chaque visiteur la situation d’une traversée interdite". Avec l’exposition "Drawing in the Dark", elle aborde les notions de frontières en montrant que les transferts culturels, les échanges économiques et humains redessinent de manière subjective les lignes de démarcation officielles et suggèrent une redéfinition des États-nations. Elle s’intéresse particulièrement à la frontière entre l’Inde et le BangladeshL’exposition a lieu à la Synagogue de Delme (57590) 21 octobre 2017 au 18 février 2018. 

 


Yang Yongliang Endless Streams, 4K video, 2017
Galerie Paris-Beijing

 

 

 


Soun Sayon, soudeur, photographie, 2015


 


Symphonie visuelle de l'oeuvre de Li Chevalier,
Beijing, 2013


 


Zeng Fanzhi, Boots, 2009
© Zeng Fanzhi

Exposition personnelle de l’artiste photographe chinois Yang Yongliang à la galerie Paris-Beijing, du 4 Novembre au 23 Décembre 2017
Solo exhibition of the Chinese photograph Yang Yongliang at Galerie Paris-Beijing from 4 November to 23 December 2017

La Galerie Paris-Beijing présente "Time Immemorial", dernières photographies et installations vidéo de Yang Yongliang. "Inspiré par la culture ancestrale chinoise et le célèbre Shan Shui, Yang Yongliang travaille avec la photographie numérique comme un peintre. La vue d'ensemble de son travail nous rappelle un paysage, mais une analyse attentive révèle une image faite de formes créées par l'homme et la représentation d'un contexte urbain incontestable. L'artiste basé à Shanghaï continue de bousculer notre conscience collective, remettant en question nos problèmes économiques, environnementaux et sociaux, en prévoyant les effets dévastateurs de l'urbanisation effrénée et de l'industrialisation en Chine et à l'étranger". L'exposition a lieu à la galerie Paris-Beijing, 62 rue de Turbigo, 75003 du 4 Novembre au 23 Décembre 2017.
Yang Yongliang sera aussi présent à 'Paris Photo' au Grand Palais, du 9 au 12 Novembre 2017, représenté par la galerie Paris-Beijing.

 

Festival Photo Phnom Penh 2017, un des festivals majeurs de la photographie en Asie du Sud-Est, du 21 Octobre au 21 Novembre
Phnom Penh Festival Photo 2017, one of the main photography festivals in South East Asia, from 21 October to 21 November

Le festival Photo Phnom Penh, fondé en 2008, est une plateforme de rencontres entre des artistes d’Europe et du Sud-Est asiatique. Co-organisé par Photo Phnom Penh Association (PPPA) et l’Institut français du Cambodge, en partenariat avec le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge et la Mairie de Phnom Penh, il bénéficie du soutien de l’Institut français de Paris. Parmi les exposants, Soun Sayon, ingénieur civil, passionné de photographie, a réalisé des portraits d’ouvriers du bâtiment qu’il côtoie chaque jour (ci-contre). Il travaille au Polaroid et film noir et blanc. Le Festival Photo Phnom Penh 2017 a lieu à l’Institut Français du Cambodge à Phnom Penh, du du 21 Octobre au 21 Novembre.

 

 



 

 

L’artiste chinoise Li Chevalier présente son livre "Trajectoires de Désir", à la librairie Le Phoenix à Paris, le 28 Octobre 2017
The Chinese artist Li Chevalier presents "Trajectoires de Désir", a monography, at Librairie Le Phoenix in Paris on October 28, 2017

Li Chevalier fait partie des artistes franco-chinois majeurs. Dans son exposition « Trajectoires » présentée à ASIA NOW, Paris Asian Art Fair, en Octobre 2017, l'artiste présentait "des paysages monochromes qui alternent entre grande quiétude et inquiétude, mais sont pourvus d’une vaste énergie représentée par des symboles multiculturels : un torii japonais sur une colline, une croix sur un rocher en bord de mer, des silhouettes en mouvement dans la nuit, une corde se hissant. Cet équilibre construit grâce à de l’encre, des matières minérales et des collages sont les chemins escarpés vers l’inconnu : trajectoires vers l’avenir, trajectoires à travers la nature, trajectoires divines, trajectoires de désir." L'œuvre de Li Chevalier «ouvre un champ infini de contemplations, de vides et de pleins, autant de corrélations subjectives entre la grande tradition chinoise et les confins de l'Occident". "Trajectoires de Désir" est une première monographie de l'œuvre de Li Chevalier, parue le 19 octobre 2017 aux éditions du Cherche Midi.

 

 

"Zeng Fanzhi | Van Gogh" au Van Gogh Museum d’Amsterdam, du 27 Octobre 2017 au 28 Février 2018
"Zeng Fanzhi | Van Gogh" at the Van Gogh Museum, Amsterdam, on view October 20, 2017 through February 28, 2018


Le Van Gogh Museum d’Amsterdam cherche à montrer l'influence des œuvres de Vincent Van Gogh sur les générations suivantes d'artistes, y compris Francis Bacon, Frank Auerbach, Willem de Kooning, et Edvard Munch. Zeng Fanzhi, le premier artiste asiatique vivant invité à exposer au musée, présente ses dernières peintures, qui font référence à des œuvres de Van Gogh dans la collection du musée, créant ainsi un dialogue entre l'art moderne et l'art contemporain. L’exposition a lieu au Van Gogh Museum d’Amsterdam, Pays-Bas, du 27 Octobre 2017 au 28 Février 2018

 

Yayoi Kusama Museum Shijuku 2017
Masahiro Tsuchido/Yayoi Kusama
 via Spoon & Tamago

 

Ouverture à Tokyo d’un musée consacré à la plasticienne japonaise Yayoi Kusama, figure majeure de l'art contemporain
Opening of a museum in Tokyo dedicated to the Japanese visual artist Yayoi Kusama, major figure of contemporary art

L’artiste Yayoi Kusama, 88 ans, est une artiste d'avant-garde connue pour ses motifs répétitifs hyper colorés. Elle a été une figure influente de la scène artistique new-yorkaise d'après-guerre, mettant en scène des événements provocateurs et exposant des œuvres telles que ses "Infinity Nets", des peintures hallucinatoires de boucles et de points (et des représentations physiques de l'idée de l'infini)Il y a des années, l’artiste a commandé un bâtiment blanc mystérieux dans la région de Shinjuku à Tokyo, construit par Kume Sekkei en 2014. La structure très énigmatique est constituée de cinq étages. La première exposition présente 45 des créations de l’artiste datant des années 2004 à 2017. Y figurent une énorme citrouille à pois et les toiles géantes à motifs obsessionnels de sa plus récente série, "Mon âme éternelle". Précurseur du pop art, des mouvements d'art minimaliste et féministe, Yayoi Kusama a influencé et exposé aux côtés de ses contemporains comme Andy Warhol, Claes Oldenburg et George Segal.
 


Lee Ufan, Relatum Existence, 2014



Lee Ufan, Relatum Counterpoint, 2009
ADAGP Lee Ufan

 


Huang Yong Ping, Theater of the World, 1993


Lee Ufan « Au-delà des souvenirs », chez Le Corbusier, Couvent de la Tourette, du 20 Septembre au 20 Décembre 2017
"Au-delà des souvenirs", an exhibition by Lee Ufan at Le Corbusier, Couvent de la Tourette, from 20 September to 20 December 2017

A l’occasion de la 14ème Biennale de Lyon 2017, l'artiste coréen Lee Ufan a été invité à créer un dialogue avec l’architecture du couvent de La Tourette à Eveux près de Lyon. L’artiste confronte les matériaux naturels (bois, pierre, cotton) avec des éléments industriels (métaux, verre, miroirs) et joue avec les notions de vide, espace et énergie.

 


L’artiste coréen Lee Ufan expose au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré jusqu’au 12 Novembre 2017
An exhibition by the Korean artist Lee Ufan at Centre de Création Contemporaine Olivier Debré till November 12, 2017

Lee Ufan expose pour la première fois dans une institution artistique française depuis les rétrospectives que lui ont consacrées le Musée d’art contemporain de Saint-Étienne en 2005 et la Galerie nationale du Jeu de Paume en 1997. L’exposition intitulée « Pressentiment » présente des sculptures associant la pierre trouvée dans la nature et le métal industriel, et des peintures recueillant sur la toile la trace d’un geste unique. C’est un parcours entre ombre et lumière.  Les œuvres sont présentées dans la Galerie noire, spécialement choisie pour ce nouveau projet. L’exposition a lieu au CCC OD, Jardin François 1er, 37000 Tours, du 8 Juillet au 12 Novembre 2017.

 

 

Theater of the World’, une grande exposition d'art contemporain chinois au Solomon R. Guggenheim Museum de New York, du 6 Octobre 2017 au 7 Janvier 2018
'Theater of the World', a major exhibition of contemporary art from China at Solomon R.Guggeenheim Museum of New York, from October 6 2017 to January 7, 2018 


L'art et la Chine après 1989 : le Guggenheim Museum va présenter à partir du 6 Octobre 2017 ‘Theater of the World’, une grande exposition d'art contemporain chinois, couvrant la période 1989 à 2008, sans doute celle qui a le plus transformé l'histoire moderne et récente de la Chine. C'est la plus grande exposition sur ce sujet jamais montée en Amérique du Nord. Elle présentera une étude interprétative de l'art expérimental chinois construit dans le cadre de la situation géopolitique de la fin de la guerre froide, la propagation de la mondialisation et la montée de la Chine. La trajectoire de cette histoire qui commence avec l'utopie brisée du mouvement démocratique national et s’achève en point d’orgue avec l'euphorie conflictuelle entourant les Jeux Olympiques de Pékin, constitue la trame de l’exposition. 'Theater of the World' vise ainsi à repositionner une histoire de l’art sinocentrique pour montrer le rôle important de la Chine dans l'émergence du marché global de l'art contemporain.
Le titre de l’exposition provient d’une installation - importante dans cette exposition - qui est celle de l’artiste chinois installé en France, Huang Yong-Ping. A l’intérieur d’une arène en forme de cage qui ressemble à une tortue mythologique, des centaines de reptiles vivant et des insectes se dévorent les uns et les autres. Plus de 70 artistes et collectifs participent à cette exposition qui devrait s’ouvrir le 6 Octobre 2017 jusqu’au 7 Janvier 2018 au Solomon R. Guggenheim Museum, à New York.
Le 27 Septembre 2017, le musée Guggenheim de New York annonçait le retrait de trois oeuvres qui devaient figurer dans l'exposition, après avoir reçu des "menaces de violence" liées à la mise en scène d'animaux vivants dans ces oeuvres.

 




Ai Weiwei, MCBA Lausanne
 


 


Ai Weiwei, Paperwall, Galerie Massimo De Carlo
 

 

 


A rendering of Ai Weiwei’s cagelike installation
under the Washington Arch,
(Ai Weiwei Studio/Frahm & Frahm)


Ai Weiwei Fence Project

 


 


 


« Ai Weiwei. D’ailleurs, c’est toujours les autres » au MCBA de Lausanne, à partir du 22 Septembre 2017
« Ai Weiwei. D’ailleurs, c’est toujours les autres » at Lausanne MCBA in Switzerland, from September 22, 2017


Après sa toute première exposition individuelle, en 2004 à la Kunsthalle de Berne, l’artiste chinois Ai Weiwei revient en Suisse avec une toute dernière exposition au Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne intitulée «Ai Weiwei. D’ailleurs, c’est toujours les autres ». L’artiste envahit ainsi le Palais de Rumine avec une quarantaine d’œuvres. «C’est une exposition complexe, unique en son genre, a déclaré mercredi devant la presse Bernard Fibicher, directeur du MCBA. Elle est spéciale dans le sens qu'Ai Weiwei n'expose pas seulement au musée, mais dans toutes les institutions du Palais de Rumine: au Musée d'archéologie et d'histoire, de zoologie, de géologie et de la monnaie, ainsi qu'à la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU). Lors de la conférence de presse, Ai Weiwei a aussi évoqué son film "Human Flow", une grosse production qui devrait sortir prochainement en Suisse, s'attachant à l'injustice de l'exil forcé. L’exposition a lieu du 22 Septembre au 28 Janvier 2018.





L’artiste chinois Ai Weiwei à la galerie Massimo De Carlo à Milan du 11 Septembre au 18 Novembre 2017
Gallery Massimo De Carlo in Milan presents ​the Chinese artist Ai Weiwei from 11 September to 18 November 2017

La galerie Massimo De Carlo  présente une exposition personnelle de Ai Weiwei à Milan au Palazzo Belgioioso. Il y présente une série de sculptures et installations. Dans une première pièce, le visiteur est confronté à une très grande sculpture, Garbage Container. L'objet bien qu’élégant, fabriqué en bois de huali, ressemble à une armoire, mais offre en fait un commentaire tragique sur la vie des enfants pauvres en Chine : fait sur le modèle d'un conteneur à ordures, le travail est un hommage aux cinq enfants sans abri de la province de Guizhou qui sont morts d'intoxication au monoxyde de carbone en 2012, après avoir allumé un feu dans une poubelle pour rester au chaud. Sur les murs de la galerie, il y a aussi un papier mural blanc et doré figurant un animal qui ressemeble à un Llama mais est en réalité un apalga. Le travail parle de censure et liberté d'expression en mettant en scène des images répétées de caméras de surveillance, le logo Twitter Bird et une icône d'alpaga, qui depuis 2009 est devenu un symbole de la lutte pour la liberté d'expression en Chine. Dans une deuxième salle, l'artiste défie l'histoire et le patrimoine chinois à travers ses oeuvres de base et iconoclastes, les vases colorés et le triptyque emblématique Dropping a Han Dynasty Urn.



Le Washington Square Community Group Proteste contre une installation de l’artiste chinois Ai Weiwei à New York
Washington Square Community Group protests against Chinese Ai Weiwei’s installation in New York


Le New York Times du 29 Août 2017 rapporte que la Washington Square Association s’oppose à l’installation artistique de l’artiste chinois Ai Weiwei à New York, intitulée «Good Fences Make Good Neighbors ». L'exposition, commissionnée par le Public Art Fund pour célébrer son 40e anniversaire, comprendra 300 œuvres centrées sur thème des frontières et de l'immigration dans les cinq arrondissements. Elle devrait débuter le 12 Octobre 2017 jusqu’au 11 Février 2018. L'Association a indiqué avoir reçu des plaintes de la part de ses membres, qui soutiennent que l'installation compromettrait l'intégrité artistique du Washington Square Arch et perturberait l'éclairage annuel des arbres pendant les vacances (de Noël), comme le rapporte le Washington Square Park Blog.
 

 

Le célèbre artiste chinois Ai Weiwei prépare un projet ambitieux de création d’une centaine de palissades à travers New York City cet automne
The famous Chinese artist Ai Weiwei is preparing an ambitious project to create of a hundred fences through New York city this fall


Ai Weiwei va ainsi construire plus de 100 palissades autour de NYC – dont 10 à l’intérieur de la ville - un multi-site intitulé “Good Fences Make Good Neighbors”. Avec ses installations, l’artiste explore la tendance vers et les effets des frontières qui s’érigent actuellement dans la société. S’inspirant d’un poème de Robert Frost « The Mending Wall », l’artiste veut mettre l’accent sur les batailles sociopolitiques actuelles et les disputes autour de l’immigration et attirer l’attention sur "le rôle de la palissade (ou le mur) comme à la fois une manifestation physique et une expression métaphorique de la division». L’exposition s’ouvrira le 12 Octobre 2017 jusqu’au 11 Février 2018, elle est commissionnée par le Public Art Fund.
Une autre exposition d’Ai Weiwei sur la question des réfugiés "Law of the Journey" est aussi visible actuellement dans le grand hall de la galerie nationale de Prague jusqu’au 7 Janvier 2018. L’artiste a réalisé un gigantesque canot gonflable de 70 mètres de long flottant dans le vide avec 258 réfugiés à son bord. Les personnages sont en caoutchouc, sans tête définie.


 






 

 

                                        
Un nouveau lieu d’exposition - Salon Saigon - dédié à la création contemporaine au Vietnam
A new art space - Salon Saigon - dedicated to contemporary art creation in Vietnam


Un nouvel espace, le premier de cette sorte - consacré à la création contemporaine et la culture au Vietnam - s’est ouvert récemment à Ho Chi Minh ville. Il est dirigé par une artiste franco-vietnamienne, Sandrine Llouquet. Salon Saigon se trouve dans une maison historique, sur deux étages, dans le District 3. Le propriétaire est un vietnamien américain, passionné d'art contemporain. Il a souhaité faire de cet espace "un lieu dans l'esprit des salons européens du XVIIIe siècle". La galerie propose des expositions d’art, performances, conférences et programmes d’éducation. Salon Saigon dispose aussi d'une collection pemanente de travaux autour du dessin et autres mediums par des artistes vietnamiens résidents et des artistes vietnamiens vivant à l'étranger. L’exposition en cours, co-organisée avec Sàn Art - du 26 Août au 9 Septembre 2017 - “Future Bodies of Asia by Off-Nibroll, Fuyuki Yamakawa, Atsuhiro Ito, Le Hoang Bich Phuong and Xuan Ha” présente des vidéos, installations et performances de trois artistes japonais sur
 l’influence des technologies sur le corps humain ainsi qu’une sélection de vidéos d’artistes locaux. Salon Saigon, Heritage and Contemporary Arts, 6D Ngo Thoi Nhiem, Ward 7 District 3, HCMC : http://www.salonsaigon.com/fr/fr_home/
 

 

 


Raqib Shaw, Wallpaper, 2017

 

 

Exposition personnelle de l’artiste indien Raqib Shaw à l’Université de Manchester the Whitworth, à partir du 24 Juin 2017
Raqib Shaw solo exhibition at the University of Manchester the Whitworth, from June 24, 2017

Dans cette exposition, les peintures de mondes fantastiques de Raqib Shaw sont combinées avec des tissus, des meubles et dessins anciens de la Whitworth collection. L’exposition se présente sous la forme d’une installation, reflétant les influences de l’imagerie de la renaissance et du baroque, alliées à la nature, la poésie et l’extravagance théâtrale, pour venir en écho avec l’espace mythique que Raqib Shaw créé dans ses peintures. Le nouveau papier mural (ci-contre) réalisé par Raqib Shaw - spécialement pour cette exposition - créé un arrière-plan extraordinaire pour son travail. L’exposition sera repensée et programmée dans le contexte du Dhaka Art Summit, au Bangladesh, en 2018. L’exposition est co-organisée par le Dr. Maria Balshaw, Directeur de la Tate, Diana Campbell Betancourt, le Directeur du Dhaka Art Summit et l’artiste. Elle sera présentée à l’Université de Manchester the Whitworth, en Angleterre, du 24 Juin à Novembre 2017.



 

L’artiste chinois Li Hongbo a reçu le Sovereign Asian Art Prize 2017 à Hong Kong
The Chinese artist Li Hongbo received the 2017 Sovereign Asian Art Prize in Hong Kong

Le Sovereign Asian Art Prize est attribué chaque année par la Sovereign Art Foundation (SAF) basée à Hong Kong. La Fondation a été créée en 2003 avec un double objectif : reconnaître la richesse des talents en matière d’art contemporain en Asie et reverser les bénéfices des prix à des enfants défavorisés. L’artiste Li Hongbo a remporté le prix avec une œuvre ‘Desire’ (2014) qui décrit des personnages découpés à partir d'un hachoir en métal. Il s’interroge sur le cycle sans fin de la vie et de la mort. Art Radar rappelle les artistes qui avaient été sélectionnés pour ce prix :  l’artiste vietnamien Bui Cong Khanh pour 'The Painful Shadow', l'artiste taiwanaise Charvei Tsai 'pour 'Multiple Truths', le vietnamien Nguyen Thi Thanh Mai pour 'Somewhere and Forty Pages No. 4' et l’artiste né en Iran Nasim Nasr pour 2016’. Le gagnant du prix public - ayant obtenu le plus de votes du public - était l’indonésien Yogie Achmad Ginanjar. Art Radar 8/5

 

 

 

------- ART MARKET NEWS


Zeng Fanzhi, Untitled, Mask Series, 1999

 

 

 

 

 

 

 

 


Liu Ye, Mondrian in the afternoon, 2001

Les artistes chinois Zao Wou-Ki et Zeng Fanzhi en tête des ventes lors de la Christie’s Shanghai Autumn sales 2017

“First Open » de 'Christie’s Shanghai Autumn sales 2017' était consacré à l'art contemporain des artistes asiatiques et occidentaux, avec un focus sur les artistes chinois émergents. Environ 80 œuvres d'art et de design contemporains étaient présentées à la vente. 85% des lots ont été vendus, la moitié au-dessus des prix estimés, et la vente a réalisé au total 15,4 millions RMB. Le lot le plus élevé de cette vente était une œuvre du peintre Zao Wou-Ki, « Untitled », qui s’est vendue 1,7 million RMB. Deuxième de la vente, une œuvre de Zeng Fanzhi «Untitled (Mask Series)» (1999). Le premier lot de la vente aux enchères du '20th Century and Contemporary Art' était également un travail de Zao Wou-Ki. Sa peinture intitulée "24-12-2002-Diptyqe" (2002) a été vendue 5.09 millions USD, soit le prix d'enchères le plus élevé pour une seule collection de Christie's en Chine continentale. ArtRadar 29/9

 

 

ArtMaketGuru, un nouveau ‘Market Intelligence Report’ consacré à l’art contemporain en Asie, créé par Frédéric de Senarclen
ArtMarketGuru, a new "Market Intelligence Report", dedicated to Contemporary Art in Asia, created by Fréderic de Senarclen

Le premier 'South East Asian Market Intelligence Report 2017' publié par ArtMarketGuru se concentre sur le développement du marché de l'art contemporain en Asie du Sud-Est. Le rapport estime que l'Indonésie et les Philippines ont les artistes les plus talentueux de la région tandis que Singapour semble toujours être le hub, avec une infrastructure artistique bien développée. Il inclut aussi une sélection de 60 artistes d’Asie du Sud-Est qu’il valorise. Le fondateur de ce media, Frédéric de Senarclen, a une très bonne connaissance de la région où il a habité et dirigé l'une des galeries les plus réputées à Singapour, Art Plural. https://www.artmarket.guru/

- huile sur toile de I Nyoman Masriadi (Indonésie), Flag T-Shirt, 2014 
ci-contre : sculpture ''Ronald Ventura 10', de Ronald Ventura (Philippines), The Drawing Room Exhibition, 2016

 

Nouveaux records de ventes lors des Week Spring Auctions 2017 de Christie’s Hong Kong dont une œuvre de Zao Wou-Ki vendue 19,7 millions USD. New sales record at Christie's Hong Kong 2017 Week Spring Auctions including a work by Zao Wou-Ki sold US$ 19.5 million.

Du 26 au 31 mai 2017, Christie's Hong Kong a tenu ses 'Week Spring Auctions'. La grande vente du jour était le « 29.09.64 » de l'artiste chinois Zao Wou-Ki (1964) (ci-contre), un travail abstrait qui fusionne influences occidentale et chinoise traditionnelle. Cette oeuvre a dépassé toutes les attentes, plus de 3 fois son estimation, et atteint un nouveau record mondial de 15,8 millions KHD (19,7 millions USD).
Les grandes ventes de 'l’Asian Contemporary Art day sale’ le 28 mai, comprenaient : ‘Free at Leisure No. 11’ (2004) du chinois Yue Minjun qui s'est vendu 4,9 millions HKD (626.720 USD), Mask Series (Blue) du chinois Zeng Fanzhi (1998) vendu 4, 3 millions HKD (549.347 USD) et Dots-Obsession (Towe) de l'artiste japonaise Yayoi Kusama (2005), vendu pour 5,8 millions HKD (750. 516 USD). L’œuvre la plus chère était ‘Lemon Tea’ de Yayoi Kusama (1981), qui a été vendue pour 8,7 millions HKD (1,1 million USD). Les ventes d'encre contemporaine chinoise ont atteint un total de 17, 7 millions HKD. Plusieurs œuvres se sont vendues pour plus de 1 million HKD, telles que West Wind et East Water du chinois Qin Feng (2008), près de 1 million HKD (255.330 USD), 'Poppies' de Liu Dan, 1,1 million HKD (137,014 USD) et Zen de Liu Shou Kwan (1970) et New Scenery of Kuimen de Liu Guosong (2005) pour 1 million HKD (128,955 USD) chacun. Art Radar 2/6

 

Les ventes Sotheby’s Hong Kong d'Avril 2017 témoignent d’un marché de l’art à nouveau fort en Asie

Les ventes de Sotheby’s Hong Kong début Avril 2017 ont montré une accélération en même temps qu’une augmentation des ventes d’art moderne et contemporain. Les ventes d’art contemporain étaient ainsi en hausse de 50% par rapport à Octobre 2016. C’était aussi la première fois que Sotheby’s Hong Kong intégrait des artistes occidentaux comme Andy Warhol – qui a battu avec son Mao (1973) le record de ventes d’oeuvres d’artistes occidentaux – ou Jean-Michel Basquiat, Damien Hirst. L’art contemporain chinois a particulièrement bien performé avec 9 tableaux vendus sur les 10 proposés à la vente au Modern and Contemporary Asian Art Evening Sale. Parmi la sélection d'artistes contemporains d'Asie du Sud-est, citons le philippin I Nyoman Masriadi, le malaisien Awang Amid Ahmad, et l'indonésien Arin Dwihartanto. Le Contemporary Asian Art Day proposait des oeuvres très contemporaines de Chine, Corée ou Japon comme Nara Yoshimoto, Kusama Yayoi, Takashi Murakami ou des artistes du groupe Dansaekwa. Dans la section Asian Modern Art, les 16 lots de “The Sublime-Wou-Ki Zao” se sont vendus pour un total de 20,9 millions HKD (2,67 million US$). Les peintures sur papier ont aussi pour beaucoup dépassé les estimations : Le Man Portrait (Double-Sided) de Sanyu s’est vendu 975,000 HKD (125,000 US$) ; 22 travaux de l'artiste de l’artiste ont atteint 14.3 millions HKD (1.83 million US$). La section "Yamaguchi Takeo – Composing Monochrome” était la première vente spéciale consacrée à l'artiste japonais en Asie. Les 28 peintures se sont vendus pour un total de 14,8 millions HKD (1,9 millions US$). Au Contemporary Ink Art sale, les ventes de peintures à l’encre ont aussi obtenu de bons résultats avec un total de 30,4 millions HKD (3,914,893 US$). Parmi celles-ci, les travaux de Liu Dan se démarquent notablement. Deux autres records ont été aussi atteint pour Wang Jiqian et He Huaishuo. Le fond des collectionneurs d’art d’Asie du Sud-Est, de Taiwan, Hong Kong, Japon et Chine continentale, continue de progresser. L’ensemble des ventes d’art d’Asie du Sud-Est ont atteint 118,9 millions HKD (15,2 millions US $), dépassant les estimations.  
ci-contre Liu Ye, ‘Mondrian in the afternoon’, 2001

 ► ART MARKET REPORTS

Expositions/Exhibitions



Art contemporain Asie

Expositions France

 

"Chine version 2.0", par la photographe chinoise Chen Man
Maison de la Chine, 76 rue Bonaparte, 75006 Paris, du 2 Octovre 2017 au 20 Janvier 2018


"La rébellion des morts, rétrospective 1969-2018" par l'artiste indienne Nalini Malani
Centre Pompidou, Paris, du 18 Octobre 2017 au 8 Janvier 2018


"People Come And Go", par l'artiste indienne Nalini Malani
Galerie Lelong, 13 rue de Téhéran, 75008 Paris, juqu'au 25 Novembre 2017


"Drawing in the Dark" par l'artiste indienne Shilpa Gupta
Synagogue de Delme, 57090, Delme, du 21 Octobre 2017 au 18 Janvier 2018

 

"Punascha Parry" par l'artiste indien Samit Das
Villa Vassilieff, 21 avenue du Maine, 75015 Paris, du 14 Octobre au 24 Décembre 2017

 

"Time Immemorial", par l'artiste chinois Yang Yongliang
Galerie Paris-Beijing, 62 rue de Turbigo, 75003 Paris, 
du 4 Novembre au 23 Décembre 2017


« Au-delà des souvenirs », de l'artiste coréen Lee Ufan
Le Corbusier, Couvent de la Tourette, Lyon, du 20 Septembre au 20 Décembre 2017

 

"Pressentiment", de l'artiste coréen Lee Ufan
Centre de Création Contemporaine Olivier Debré, Jardin François 1er, 37000 Tours, du 8 Juillet au 12 Novembre 2017

 

 

 

 

 

 

                     haut de page

 

Asian contemporary art

Exhibitions worldwide

 

"Dark Matter MM", by Indian artist Bharthi Kher
Museum Frieder Burda/Salon Berlin, from 13 October 2017 till 17 February 2018 


"Still Life" by Philippines artist Patricia Perez Eustaqio
Silverlens Gallery, Manila, 26 October -25 November 2017

 

"New Perspective in Chinese Painting"
Primae Noctis Art Gallery, Lugano (Switzerland), from 23 November 2017 till 20 January 2018

 

"Dimension of Hope" by Thai artist Uttaporn Nimmalaikaew
Yavuz Gallery, Singapore, from 25 November 2017 to 7 January 2018

“The Deep End of the Universe”, by Japanese artist Takashi Murakami
Abright-Knox Museum, Buffalo, USA, 4 November 2017 – 4 February 2018

“Under the Radiation Falls”, by Japanese artist Takashi Murakami
Garage Museum of Contemporary Art, Moscow, from 29 September 2017 till 4 February 2018


"Zeng Fanzhi | Van Gogh"  
Van Gogh Museum, Amsterdam, from October 20, 2017 to February 28, 2018


"When Head and Body Unite" by Cambodian artist Leang Seckon
Rossi & Rossi Gallery, Hong Kong, from September 23 to November 11, 2017



"Ai Weiwei. D'ailleurs, c'est les autres", by Chinese artist Ai Weiwei
Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, 22 September 2017 - 28 January 2018


« A short history of Power and Death », by Chinese artist Yan Pei-Ming
Massimo De Carlo Gallery, 4 October - 16 December 2017

 

Ai Weiwei, Chinese artist
Massimo De Carlo Gallery, Milan, 11 September -18 November 2017

 

“Good Fences Make Good Neighbors” by Ai Weiwei
New York, 12 October 2017 - 11 February 2018



'Raqib Shaw', solo exhibition
Univerity of Manchester the Whitworth, Uk, June 24- November 2017



"Law of the journey", by Chinese artist Ai Weiwei
Natonal Gallery of Prague, 16 March- 7 January 2018


 

 

Tous droits réservés
www.creationcontemporaine-asie.com
contact : mapadioleau@creationcontemporaine-asie.com